Longes de harnais sur cadène fixe - Attention, Danger !

6835 lectures / 23 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
FEELING 1090
Inscrit forum
Longes de harnais sur cadène fixe - Attention, Danger !
sujet n°83210
{DT_ID=976}
Anonyme (non vérifié)
réponse n°93907

Edifiant , utilisant moi aussi ce type de longe, je vais revoir le plan " securité" de mon prochain bateau.

Hors ligne
ILE DISKO
Inscrit forum
réponse n°93913

Félicitations pour cette analyse d'incident.
Comme quoi il est toujours bon d'essayer de comprendre ce que l'on peut parfois appeler "fatalité, destin, pas d'bol...."

Bonne journée et bonnes fêtes...

Athos / Raoul / F31

Anonyme (non vérifié)
réponse n°93921

bonjour,

rien de particulier dans cet article: le problème des mousquetons "pompier" sans sécurité est connu et a été publié au moins une
fois dans toutes les revues nautiques.

chaque marque propose (pour plus cher) MDR des mousquetons adaptés, dont l'inconvénient est de se pincer les doigts à chaque
manipulation. Meno male, comme on dit en italien Clin

bonnes navigations à tous

JF Perrouty

Hors ligne
X95
Inscrit forum
réponse n°93924

Bonjour
Jutilise un modèle Wichard qui me donne satisfaction. Je n'ai pas réussi à me pincer les doigts. Par contre Wichard propose une longe double avec un
mousqueton à piston côté harnais qui me parait une fausse bonne idée; il est trop facile de le larguer sans le faire exprès.
Eric

http://www.wichard.com/catalogue/catalogue.php?FAMILLE=8.0&SSFAMILLE1=6.0&SSFAMILLE2=0&SSFAMILLE3=0

Hors ligne
PRAO PACIFIQUE
Inscrit forum
réponse n°94174

Les mousquetons Wichard pincent la peau des mains presque à chaque fois. Trés désagréable.

http://www.le-popote.com/

Hors ligne
VULCAIN 5
Inscrit forum
réponse n°94179

Bravo , bravo et merci

pour cet article court , bien documenté et parfaitement explicite MDR Brrr ! J'ai moi aussi cette installation dans le cockpit et je
vais vite investir dans une longe moderne avec mousquetons de sécurité , témoin de surcharge etc...
Voila une amélioration efficace et finalement bon marché pour:
L' ANNEE 2007 PLEINE DE NAVIGATIONS INOUBLIABLES QUE JE SOUHAITE A TOUTE LA COMMUNAUTE STW

Bonnes et heureuses fêtes!

Joël

Hors ligne
SLOOP AMATEUR CP (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°97835

J'ai vécu exactement la méme expérience le 31 juillet 1977.
Mistral force 10 dans le golfe du lion, le bateau s'est couché, la déferlante a traversé le cockpit et emporté mon frère qui s'est
retrouvé les jambes en dehors du bateau par dessus les filières, au niveau du mât avec le mousqueton de pompier ouvert
comme dans le cas ci-dessus.

Heureusement sans mal, exepté d'avoir perdu ses lunettes et d'être un peu en état de choc!.

Depuis j'utilise des lignes de vie avec mousquetons sécurisés de type navtec, voir lien:

Roger

http://www.nauticexpo.fr/prod/navtec/mousqueton-double-securite-21929-89...

http://www.nauticexpo.fr/prod/navtec/mousqueton-double-securite-21929-89614.html

Hors ligne
SLOOP AMATEUR CP (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°97836

Suite:
les mousquetons navtec ne pincent pas les doigts !

Anciennement c'était fabriqué par gibbs

le même modèle existe aussi en tôle inox au lieu d'être forgé, il est nettement moins ergonomique et grippe facilement

Roger

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°98713

Il y a peut-être une solution sans changer de longe ni de mousqueton : c'est de fixer deux petites sangles au niveau des bancs
de cockpit (pas sur le plancher du cockpit car on risquerait de s'y prendre les pieds).

Hors ligne
VIA 36
Inscrit forum
réponse n°103951

je suis grimpeur et les grimpeurs sont très vigilant sur ce problème de mousqueton . Peut-être la solution? Passer une petite
sangle dans votre cadène fixe au bout de laquelle vous mettez un mousqueton à visse sur lequel vous metterez le mous queton
de votre harnais.Attention toutefois que la sangle soit suffisament longue pour que le mousqueton de votre harnais ne frotte
pas sur une partie quelconque de votre cockpit , car ça ne ferait que reporter le probleme.

Hors ligne
Surprise (Monocoque)
Inscrit forum
réponse n°103969

bon j'avais expérimenté ce dispositif sans pb!
je révise mon point de vue
pensez vous qu'un piton ou un ecrou à oeil résoudrait ce PB sans changer le harnais de base ?

bien à vous

Anonyme (non vérifié)
réponse n°114822

Belle démonstration d' une erreur de conception...A méditer par tous les utilisateurs. Mille Mercis.

Hors ligne
FIRST 260
Inscrit forum
réponse n°117495

Les mousquetons Wichard font tellement mal aux doigts, quand on les utilise pendant des semaines, qu'on hésite parfois à les
utilser. Ce défaut est totalement contreproductif au niveau de la sécurité.

Hors ligne
KETCH EUROS 39
Inscrit forum
réponse n°127965

il me semble que la photo montre le comportement du mousqueton crocheté sur un pontet  qui me parait bien sousdimentionné pour jouer le role d'une  cadene ou d'un ancrage de ligne de vie qui doit supporter 1,5 a 2 tonnes ne pas négliger les renforts et contreplaques et ne pas se fier  à 6mm de stratifié qui risque de partir avec le harnais.
PQ

Hors ligne
PRINCESS 33
Inscrit forum
réponse n°128091

Il y a trois problèmes qui ne sont pas traités dans les réponses :

1/  la cadène illustrée semble de faible taille pour encaisser le choc d'une tension vive : attention à la taille et à une contre plaque généreuse derrière la paroi ; par ailleurs, il vaut mieux installer deux lignes de vie en sangle textile, qui courent chacune de chaque côté du bateau, de la poupe à la proue : pas besoin de changer de fixation quand on va à la proue : continuité, le mousqueton (sécurisé) suit.

Pour amortir le choc sur les cadènes en cas de tension brusque, il faut utiliser l'exédent de sangle pour le coudre en vagues , avec des coutures lâches destinées justement à se rompre, le tout constituant un amortisseur de chute, et un allongement propre à satisfaire la condition 2/ ci-dessous.

2/ Une fois tout ceci mis en place, il faut bien vérifier que, l'homme étant à l'eau, l'addition des longueurs de lignes de vie + harnais lui laisse suffisamment de "gras" pour ne pas être suspendu au franc bord, et lui laisser toute latitude pour se déhaler correctement vers l'échelle de remontée à bord, à fixer impérativement à l'arrière du bateau, et pas sur le côté, l'homme à la mer n'ayant dans ce cas aucune chance de la saisir.

3/ Considérant cette échelle ou dispositif de remontée à bord, faire attention qu'il y en ait au moins un, fixe ou dépliable depuis l'eau : c'est la nouvelle réglementation, mais je vois tous les jours des bateaux non équipés, sur lesquels un skipper seul à bord n'a aucun moyen de remonter en cas de chute à l'eau : gare aux procès-verbaux qui seront bientôt distribués par la Gendarmerie Maritime ou les Douanes

Anonyme (non vérifié)
réponse n°144954

Presque un an après la dernière intervention... Un danger peut en cacher un autre.

Bonjour à tous.

... avant même de lire cet article, très "formateur", la première chose qui me saute aux yeux sur les photos, ce sont ces pieds nus !

Mais faire un article sur le danger de voir se coincer un orteil sous un taquet ou un talon éclaté dans lequel s'est (justement) enfoncée une cadène pourrait paraitre inutile, pas tant que ça quand on voit le nombre de personnes à l'avant qui manipule le mouillage pieds nus en maillot de bain...


Hors ligne
SLOOP ALU GRÉMENT FRACTIONNÉ (Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2009
réponse n°175644

Bonjour,
Bien sur que les mousquetons simples peuvent être dangereux et c'est pourquoi il est préférable d'utiliser un mousqueton sécurisé.
Mais, comme c'est plus cher, il y a une solution très simple et efficace : passer la sangle dans la cadène fixe et boucler le mousqueton sur la sangle. Là, ça ne se défera pas tout seul ! Naturellement, il faut que que la cadène ou tout autre point fixe, soit assez grand pour faire passer le mousqueton dans son intégralité.

Par ailleurs, c'est tout de même mieux d'utiliser 2 longes : une longue et une courte. Quand on a atteind l'endroit du voilier où l'on doit manoeuvrer, on se fixe avec la longe courte ce qui offre une double sécurité et qui empêche d'aller valser loin au cas où. Si la longe est trop longue (par exemple si elle va du cockpit jusqu'au pied du mat), c'est presque inutile car si on est déséquilibré, on peut quand même tomber à l'eau ce qui n'est pas le but recherché ! A ce propos, je ne sais pas ce qu'il y a de pire entre tomber à l'eau sans être accroché ou tomber à l'eau en étant tenu parce qu'avec la vitesse, la situation doit être plus qu'inconfortable !

Hors ligne
KETCH EUROS 39
Inscrit forum
réponse n°175969

je suis d'accord pour l'utilisation  d'une estrope pour fixer le harnais sur un point fixe mais les photos de l'article montre ce qu'il faut faire pour se foutre à l'eau ,marcher nus pieds sur une surface lisse qui peut se mouiller a tout moment! meme si la longe le retient il risque fort de se faire mal . la meilleure des protections reste quand meme d'eviter les situations acrobatiques une main pour toi et une main pour le bateau j'ai vu un peintre qui avait fixé sa longe de harnais a son pot de peinture!!!" c'etait pour empècher son pot de peinture de tomber et de faire des dégats" alors pourquoi fixer son harnais en bas? de peur de s'envoller ???

Hors ligne
SUN ODISSEY 33
Membre actif
Membre actif depuis 2003
réponse n°175970
Papaquebec a écrit :
 j'ai vu un peintre qui avait fixé sa longe de harnais a son pot de peinture!!!" c'etait pour empècher son pot de peinture de tomber et de faire des dégats"  

le pot de peinture s'accroche au peintre, le peintre au pinceau, et le pinceau a la peinture...
bien que je me demande a quoi s'accrochait Michel Ange en peignant ses plafonds?

Anonyme (non vérifié)
réponse n°175971

Il est évident qu' il faille avoir un encrage des plus solide mais le plus important est de réduire au maximum la longueur de la longe pour diminuer la possibilité de se faire éjecter par dessus bord. Exemple vécu en Mai 2010 en descendant plein cul le long du Portugal par un bon 7 mer déferlante de l' arrière sur un bateau bois donc lourd construction classique de 1962 (donc non planant...) en pleine nuit le copain de quart se retrouve projeté en avant par une très grosse defferlante de l' arrière qui a coiffé en totalité le bateau, un empanage chinois pour corser le tout et une rupture de l' écoute de GV comme dessert mais... le copain amarré très court à la barre d' écoute était toujours à poste... un mauvais souvenir car aucun de nous n' avait encore subit une telle situation malgré nos nombreux milles au compteur et nos âges avancés !
(nous avions fermé la porte de la descente ce qui a éviter de transformer l' intérieur en aquarium... ça aussi c' est important)

Hors ligne
KETCH
Inscrit forum
réponse n°175974

J 'envisage très sérieusement d'utiliser un palan modifié comme longe.
Une solution adéquate pour régler la longueur et éviter de passer par dessus bord ce que ne garantit pas une longe en sangle dans certains cas.

Bien sur cela demande de réaliser un système sécurisé,
cela doit être tout à fait possible.

Hors ligne
X95
Inscrit forum
réponse n°176010

Bonjour
Sur les gros bateaux de course, l'équipier d'avant est équipé d'un harnais frappé sur une drisse, drisse qui est maintenue juste tendu, au winch, par un autre équipier. Dans le pire des cas il fait un joli vol plané.
Eric

Le site de la Grande Croisière...