Les moyens de signalisation de détresse (suite)

4565 lectures / 5 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
Inscrit forum
Les moyens de signalisation de détresse (suite)
sujet n°79319
{DT_ID=199}
Hors ligne
ABACAXI (15m ALU GARCIA comme un grand Maracuja )
Inscrit forum
réponse n°71325

Trés bon article;
On aimerait avoir un annuaire des produits cités dans l'article. Ce sera de l'information et pas de la publicité.
Nous recherchons le pistomet lance fusées: Fournissur?
Merci de votre aide
JP

http://perso.wanadoo.fr/argonaute-expedition//axiomes.htm

Anonyme (non vérifié)
réponse n°71584

je viens d'acquérir un NICO signal (- de 40 € chez COMPASS- cf pub à la fin de V&V- livré avec 6 fusées (cartouches) rouges) .
Trés compact, j'ai enlevé les fusées rouges qui se sont retrouvées dans le bidon de survie. Désormais le Nico est fixé par des
colliers nylon dans la descente sous plastique (humidité) avec des fusées blanches (anticollision) . Le jeu de recharge
(rouge/blanc/vert) 17€ environ. Evidement, j'ai le pavillon belge (non homologué France).
philippe

lealoic@hotmail.com

Hors ligne
JOUET 760
Inscrit forum
réponse n°71586

Bonjour à tous,

juste une remarque, à propos de l'utilisation éventuelle de fusées blanches pour se signaler. Je suis bien certain que vous le
savez, mais ça "mange pas de pain" de le répéter.

En principe, aucun navigateur digne de ce nom ne confondra une fusée blanche avec un signal de détresse, donc le problème
n'est pas là.
Par contre, il faut être extrêmement prudent dans l'utilisation d'un engin pyrotechnique qui peut toujours avoir des
conséquences dramatiques. Par exemple, si vous tirez une fusée vers un pétrolier qui semble ne pas vous avoir vu et que ce
navire est en cours de dégazage, vous allez non seulement mourir mais tuer la totalité des personnes à des milles à la ronde,
suite à l'explosion qui va se produire si les gaz de pétrole entrent en contact avec votre fusée.

Je rappelle, mais vous le savez aussi, que contrairement à ce que l'on entend dire trop souvent, le dégazage est une opération
normale, légale et non polluante, qui consiste à ventiler les cuves en injectant un gaz neutre (azote). C’est courant en manche,
comme ailleurs.

Prudence donc, et qui dit prudence en ce domaine, dit sans doute aussi abstinence. Je pense qu’il faut préférer mille fois le
projecteur aux fusées blanches.

Kaj
Hors ligne
AA
Inscrit forum
réponse n°99871

Tant qu'a crever ecrase par un gros qui ne m'a pas vu ou qui refuse de changer alors que je suis immobile, j'aime autant les
faire crever avec moi... Boum ! Peut etre que ca sera salutaire pour un autre ? Pis ! degazer sans polluer, c'est de la
theorie, il n'est que de voir dans quel etat sont certaines criques en Grece, Sardaigne ou en Sicile.
Les ports sont theoriquement equipes pour y faire un bon degazage. C'est mieux non ? Sourire

Le site de la Grande Croisière...