Cherche utilisateur de dessalinisateur HP (marque Italienne distribué par REYA)

2260 lectures / 41 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
Cherche utilisateur de dessalinisateur HP (marque Italienne distribué par REYA)
sujet n°90878
Je cherche des utilisateurs satisfaits ou non satisfaits du dessalinisateur "HP Watermaker" distribué en France par Reya.
J'ai acquis un HP-UC-35 12 V et c'est un bricolo qui ne fonctionne pas selon les normes de son constructeur ; j'arrive péniblement à 15 litres/heure en séchant les batteries de bord malgré le fait de faire tourner le diesel et son alternateur (80Amp). J'aimerai savoir si je manque de chance ou si le produit est réellement pourri.
Son seul avantage est d'être compact mais sa production d'eau est très loin de ce à quoi on peut s'attendre en lisant la notice prometteuse.<
Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°139600

je supose que votre dessalt esta recuperation d energie
ce principe marche tres tres mal pour nr pas dire que celqa ne peut pas fonctionner
et surtout pas en courant continu
le seul dessalt en 12v qui fonctionne est le dessalator
captainjpp

Hors ligne
INTEGRAL 43 ALU
Inscrit forum
réponse n°139643

Bonjour,
J'ai à bord un dessal HPUC 70, même modèle mais débit nominal 75l/h.
C'est effectivement un gros consommateur d'energie. Je consomme y compris avec la pompe de gavage ( il peut fonctionner au dessus de la ligne de flottaison ) un peu plus d'ampères  que de litres produits.
 Si besoin, je monte la production à 70 litres sans problème , il me demande alors 75 Ampères. J'ai du installer un 2 eme alternateur 100 Amperes . Ce dernier d'ailleurs ne compense pas la demande, en pleine production ( 75 LITRES ), je suis à moins 30 amperes en final ( avec un régime moteur lent - Entre 5 et 6 noeuds de vitesse, 1200 tours pour mon moteur Deutz) et il me faut une heure moteur supplémentaire( meme regime ) pour compenser 2 heures de dessal, j'ai alors refait le plein d'ampères.
C'est donc un gros consommateur c'est sur; panneaux solaires et autres éoliennes ne suffisent pas.Malgre cela j'aimerais connaitre la conso exacte et non publicitaire des autres modeles sur le marché .A vous......

Hors ligne
BAVARIA 42 CRUISER
Inscrit forum
réponse n°139648

J'ai eu un HPUC 35 pendant une saison, mais ses performances étaoient vraiment très mauvaises: production entre 13 et 17 l/h et consommation entre 50 et 55 ampères, sans compter le bruit effrayant. J'ai bataillé pendant des mois avec REYA pour obtenir un appareil conforme aux spécifications techniques telles qu'elles sont annoncées dans la documentation fournie avec. J'ai même dû menacer de faire un constat d'huissier. Après expertise, dont je n'ai jamais eu le résultat, chez le fabriquant en Italie, ils ont fini par me reprendre le désalinisateur au prix du neuf, ouf !

Depuis, j'ai installé un Katadyn Powersurvivor 160E qui est parfait pour mon équipage réduit. Production 24 à 26 l/h, consommation 22 à 25 ampères, et un bruit tout à fait raisonnable. On le met en route et on l'oublie, c'est tout dire. J'avais hésité avec un SPECTRA à récupération d'énergie, mais c'est le côté extrêmement éprouvé du Katadyn qui l'a emporté, et il coûte moitié moins cher.

Cordialement

Dartag

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°139649

Je vois que je ne suis pas le seul à avoir un problème de consommation électrique. Cela me conforte quelque part mais est-ce propre au produit ou ne savons nous pas le faire fonctionner ?
Ce dessal m'a généré une panne sournoise : il m'a fusillé le répartiteur de batterie en raison de sa gourmandise en ampères. C'est très difficile à détecter car il s'agit d'une pièce hyper robuste et en dehors de tout soupçon.

Soit nous sommes deux malchanceux, soit nous sommes deux, Bilbo et moi (et sans doute bien d'autres), à nous être fait avoir par des arguments commerciaux aussi séduisants que fallacieux ?
Je suis en train de monter un banc de mesure et donnerai les résultats dès que possible avec des commentaires.

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°139665

bonjour

vous etes sur une autre planete au niveau amperes
de plus votre systeme a recuperation d energie est au maximun a 40 bars  avec une irregularite de follie de 38 a 42
alors qu aujourd hui je travaille avec une pression de 68 bars et que je sache nous avons les memes membranes
je vous epose le probleme vous devez avoir 68BARS la pompe cat a trois etage peux vous fournir jusqu a 110 b
donc a 68 b elle se promene   j en ai vu une a 22000h installation de maison en bord de mer elle fonctionnais parfaitement
pour avoir 68 b et avoir en sortie 90 litre h il lui faut a cette pompe au max2000  W   ENVIRON 30 AMPSen 12 v
et votre systeme vousde  demande 70 amp
vous ne pourrai jamais fournir 70 amps a votre dessalt pendant plusieurs heures
et quand vous lui fournirez votre pression esst beaucouq trop limite a l entre de votre menbrane et avec des pics destructeur
donc ce principe de recuperation d ernergie est tres beau a salon nautique  mais pas sur un bateau 
d ailleur votre vendeur ne vous a jamais dis que vous qlliez consommer 70 a et ne vous a jamais dis qu il faudra changer d alternateur 
et mettre des batt sup 
de toute facon votre vendeur ne vous a jamais rien gararantie il ne vous reprendra jamais votre machine 
donc  c est bien qu elle ne peux pas fonctionner
captainjpp 

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°139688

je n ai peut etre pas commence par le debut 
le gros probleme du systeme a recuperation a energie c est qu il faut une pompe qui delivre 8 bars pour demarrer le process
 par contre avoir 5  ou meme 6 bars c est facile 
donc 8 bars avrc unr pompe un seul etage si vous y arrivez vous etes de toute facon au taquet  comment esperer y rester plusieurs millers d heures
alors donc on passea une pompe a plusieurs etages et la on a la cat trois etages qui existe en industrie il y en a d autre 
et qui donne jusqu a 240 bars pour certain modele 
et avec cette pompe aucune utilite du systeme a recuperation d energie 
revenons a la pompe a trois etage elle nessecite 2200 watts pour 140 BAR EN USAGE CONTINUE 
ce qui donne 1100w pour 68bars pour une production de 100 l h 
captainjpp  

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°139704

Pour être bien clair, j'ai ouvert l'engin. Il y a bien un système de "récupération" de chaleur.

Mais il s'agit d'un système faussement "à récupération d'énérgie". En réalité, il y a deux serpentins autours du moteur pour le refroidir. Selon le constructeur, le fait de réchauffer l'eau par ce système améliore la production et HP a breveté cette super idée. Mais, c'est faux car l'élévation de température n'est pas suffisante pour améliorer ce rendement. Force est de constater que c'est un art de transformer un inconvénient majeur en atout commercial.
Maintenant, qui dit refroidir un moteur, ça veut dire qu'il chauffe. Et s'il chauffe, cela signifie qu'il y a perte d'énergie pour la bonne et simple raison que le moteur est à genou voire sub-claquant - il faut donc refroidir la bête au détriment du rendement énergétique.

Les premières mesure faites indiquent une consommation de l'ordre de 45A pour 60 bar(en tenant compte de la baisse de tention, ça fait plus de 450W pour 10-15l/heure). Le moteur étant à genou, il ne tourne pas dans ses spécifications et l'eau entrant dans la membrane, c'est du riquiqui. 
Le peu d'eau de mer qui passe dans cette membrane conduit par conséquent à un tout petit peu d'eau douce pour beaucoup de watt consommés.

La pompe est une "Interpump WW90" qui passe 8l/mn à 90 bar et 2800t/mn. A noter qu'il lui faut, selon son fabricant 2 CV (1470W) pour ces valeurs. 
Quand la pression est à 60 bar, dans le dessal HP il n'y a que 1,5L/mn à passer dans la membrane au lieu des 3.5L/mn nécessaires.. Par conséquent, ce dessalinisateur ne fonctionnera jamais correctement.

Comme le produit est apparamment mal conçu, j'ai entrepris de changer le moteur pour un moteur plus puissant (plus de couple). Déjà la consommation baisse considérablement 20-25A à 60 bar (au lieu de 45A). Le debit d'eau dans la membrane est bien meilleur et laisse augurer une meilleure production.  Je travaille maintenant sur les rapports de réduction de la transmission. Finalement, je compte garder la caisse, la pompe et la membrane ; le reste je jette car j'ai tenté sans succès de restituer ce produit à HP.

A suivre...

Alain

http://www.malcleanse.co.uk/51-Series-Triplex/51-Series-WW90

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°139725

c est donc pas un systeme a recuperation d energie
pour calculer ton volume d eau qui rentre dans la menbrane  tu dois multiplie par 6 le volume d eau douce que va fabriquer la membrane  tu as donc la demultiplication
et maintenant il faut trouver le moteur  et attention au rendement de la transmition  tres mauvaise courroie trapezoidale
le meuilleur c est celui de dessalator
une solution a ton niveau c est d acheter un ensemble moteur  12v plus pompe plus la transmition a dessalator
captainjpp

Hors ligne
BAVARIA 42 CRUISER
Inscrit forum
réponse n°139727

Salut Alain de Laninon,

Je t'admire de te lancer dans une transformation aussi lourde. Mais il est vrai que la membrane et son environnement haute pression sont sans doute récupérables. Le très mauvais rendement du HP UC 35 vient probablement du manque de débit d'eau de mer.

Captainjpp parle d'un coefficient 6 entre l'entrée d'eau de mer et la production d'eau douce.

Lors de mes discussion avec les concepteurs du LIVOL, j'avais retenu que c'était plutôt un coefficient 10 à 12 qui garantissait un lavage interne suffisant en fonctionnement. D'ailleurs sur le HPUC, après une ouverture pendant un moment de la vanne de laminage (qui en soi est une abhération), au moment où on la referme pour faire remonter la pression, la production d'eau douce est plus normale pendant quelques instants, comme si l'ensemble "respirait mieux". Puis le système "bourre" de nouveau rapidement sans doute par manque de débit de lavage interne. Il y a bien un problème de conception massif dans cet appareil.

Le Katadyn que j'ai à bord produit grossièrement 25 l/h mais le débit d'eau de mer est de 360 l/h (6 l/mn). CQFD

Lors de notre rencontre à Prévéza en juin, nous n'avons pas abordé cette question. Tu semblais plus tourné vers la mise au point d'un logiciel de navigation sur un autre voilier breton. Il est vrai qu'il pleuvait souvent et fort pendant cette semaine là !

Cordialement.

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°139728

livol il a dis mais il n est plus la
si il avait su peut etre qu il serrai encore parmis nous
captainjpp

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°139752

Bonjour Alain de Dartag,
ravi de te rencontrer sur ce site à défaut d'une rencontre dans un mouillage. Effectivement, il pleuvait pas mal à Preveza à cette période et j'avais bien réglé le problème informatique qu'avait mon copain.
Pour en revenir au dessal HP, j'ai fait des mesures sur ce truc et c'est édifiant. Le moteur passe de 4000t/mn "à vide" à moins de 1500t/mn en charge. La consommation grimpe....grimpe et compte tenu de la chute de tension par les fils, j'ai préféré faire le calcul en Watt (VxI). Quand on regarde le débit d'alimentation de la membrane, on arrive à une peau de chagrin et le système est complètement en dehors des clous tout en étant vorace en consommation électrique.

J'ai viré le moteur et mis ce que j'avais sous la main à savoir un moteur brushless récupéré dans un modèle réduit d'hélicoptère. L'amélioration est effective car de 45 A je passe à 24A pour 60 bar avec une rotation de pompe à 900t/mn sans avoir changé les pignons et la courroie crantée d'origine. Je traque en ce moment un moteur de même nature et les poulies crantées pour avoir les 3.5l/mn d'entrée à 60 bar.

Un grand merci à Captain jpp pour ses informations. ça aide et je suis preneur d'un schéma de montage du système haute pression de dessalator.

Je joints deux photos du moteur viré de son logement.

A bientôt la suite car je metttrai des photos des évolutions du montage substitutif au bricolo de HP.

Alain 

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°139763

je ne comprend pas ta demande de circuit haute pression
ta pression de 68 b sort de ta pompe rentre dans ta menbrane et en sortie membrane tu as la vanne regulation
apres la membrane et avant la vanne regulation on trouve  un manometre

une idee pour entrainer votre pompe hp  pas chere c est de l accoupler a un moteur honda 3.5cv
avec une reduction de trois moteur tournant a 3000 tr min ta pompe doit tourner a environ 1000 tr min  a pofiner ce rapport
bien sur depend du programe du baeau il te faut de l essence  mais avec 1.5 l de ssence tu fabriques 1.5l
captainjpp

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°139771

Les membranes Filmtec (celle que j'ai) sont données pour 1000 psi soit 63 bar. Au dela, elles risquent de percer. Je me donne donc comme consigne de fonctionnement une pression de 60 bar à l'entrée de la membrane.  (Il y a bien un manomètre en sortie de pompe et à l'entrée de la membrane).

Pour produire environ 30 l/heure d'eau douce (0.5l/mn), il faut envoyer 3,5l/mn d'eau de mer dans la membrane (6 à 7 fois le volume d'eau produite). 
- La pompe pouvant débiter 8l/mn à 2800 t/mn, par une simple règle de 3 on aboutit à une vitesse de rotation de pompe à 1225 t/mn.
- On doit avoir alors les 3,5l d'eau de mer à l'entrée de la membrane. J'ai une inconnue à ce niveau car je ne sais pas quel est le couple demandé par la pompe et par conséquent quelle est la puissance nécessaire du moteur d'entraînement.
- pour calculer la puissance demandée au moteur, je pars des 2CV (ou 1470 W) du fabricant de la pompe et je me dis qu'il faut au moins les 2/3 de cette puissance pour avoir les 60 Bar. On est donc dans le voisinage de 1000W pour les 8l/mn. Comme on a besoin de 3.5l/mn on aboutit à une puissance minimale de moteur à 430W. (ça fait quand même 35A sous 12V)
J'ai vu chez un fabricant des moteurs à aimant permanent pouvant aller jusqu'à 1200W utiles c.a.d. 1200W mécanique et un super couple en Nm. J'attends un prix.

HP me propose un moteur à 600 Euros et c'est la seule "caractéristique" du moteur qu'il fournit !!!. Je n'irai certainement pas prendre ça chez eux car trop cher et sans doute inadapté comme celui installé à l'origine. HP y va à l'aveuglette et on voit le résultat.

Reste l'option moteur à essence mais je ne pense pas avoir la place dans le couloir moteur du bateau ; ça reste quand même à voir et j'ai repéré un moteur Honda de débroussailleuse qui pourrait convenir à condition de régler le pb de refroidissement.

Merci à jpp car ça permet de réfléchir à une bonne solution.

Alain

fix
Hors ligne
SRR 18 (BOIS MOULÉ)
Inscrit forum
réponse n°140884

 Sur les Dessalator ,il est difficile de calculer le rendement,car ce fabriquant utilise des pompes à 3 pistons dont il enleve 2 pistons (çà ne se voit pas de l'extérieur).But: diminuer le débit d'eau de mer ,et donc , la consommation électrique.
Inconvénient : les membranes sont sous-alimentées,et ont une durée de vie limitée.
Pour un 30 l/h,la règle est respectée,la membrane est alimentée correctement.
Dans le 60 l/h (12 ou 24 volts) il y a une seconde membrane en série derriere la première.c.a.d. qu'elle reçoit l'eau rejetée par la premiere qui est déjà sur-salée.Et le résultat n'est pas fameux.Au point qu'il vaut mieux ne pas controler le résultat.
Pour les systèmes en 220 ,les débits d'eau de mer sont respectés,la durée de vie des membranes acceptables,la consommation élevée,mais normale,compensée par un groupe électrogène C.A. 
En ce qui concerne le HP,pas besoin de détails: le système de récupération de chaleur est une fumisterie.là aussi ,débit d'eau de mer insuffisant pour le 60 l/h qui prétend produire jusqu'à 70 l .Pompe HP en laiton ,bonne pour nettoyeur HP ,moyenne pour eau de mer.
Fix

http://www.hisse-et-oh.com/articles/article.php?article=104&page=2

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°148929

Voili, voilou....

45 A sous 11.8V (y compris la pompe de gavage dont la conso est 4A) et plus de 50-55 l/heure à partir d'une eau à 38g/l de NaCl et à 18°. Après test d'endurance, c'est OK. J'ai fait tourné ce "bricolo" 5 heures durant et ça a l'air de tenir.

En fait du dessal HP-Watermaker d'origine, je n'ai gardé que la caisse en inox, la pompe haute pression et la cartouche inox. Tout le reste est stocké dans mon garage dans la boite "Pièces qui peuvent peut être servir un jour lointain".
 
J'ai ajouté une cartouche équipée d'une membrane Filmtec, mis un moteur électrique beaucoup plus adapté et changé le rapport de réduction d'entaînement de la pompe pour être à un débit au moins égal à 6 fois la production escomptée.
Le gros problème que j'avais était de connecter proprement tout ça avec une plomberie en haute Pression et c'est F.X. Taillefer et son équipe qui m'ont donné un super coup de main. Merci à eux

Ah, j'oubliais..... j'ai enlevé l'étiquette de la marque HP-dessalator car il n'y a plus de raisons de la conserver ; cette "pièce" est la seule pièce fiable de la marque car j'ai eu pas mal de difficultés à l'enlever.

Alain

Hors ligne
BAVARIA 42 CRUISER
Inscrit forum
réponse n°148979

Intéressant, mais quel boulot. En tout cas bravo et bons Pastis ou Ouzo.

Ce qui est à noter, c'est que HP a disparu des catalogues 2010. Soit il a fait faillite ce qui serait mérité, soit les shipchandlers (en fait surtout REYA) ont fait leur boulot de test avant vente. A moins qu'ils ne soient lecteurs des forums de STW et laissent les plaisanciers faire ce boulot pour eux à leurs frais. 

Intéressant aussi de constater que l'écrèmage des produits commercialisés semblent donner un avantage aux modèles à amplificateurs hydraulique Spectra ou Aquabase, qui doivent être de plus en plus fiables et économiques. Pour une fois qu'un fabricant français se place sur un marché technologique porteur, ne le dénigrons pas !

A suivre....

Dartag

Hors ligne
SWIFT TRAWLER 42 BÉNÉTEAU
Inscrit forum
réponse n°148981

Bonjour,
Je suis précisément en train d'installer un dessal Aquabase 50l Heure en 12 Volts sur mon trawler.
J'ai eu, jadis, un powersurvivor, c'était basique mais efficace; A propos de l'aquabase, plus complexe, quelqu'un a t-il un retour d'expérience ou un conseil avisé à me transmettre pour l'installation de cette pénultième, je ne l'espère pas, boite à chagrin qui pourrait s'avérer bien sympa au mouillage?

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°149115

 le probleme du dessalt a recuperation  d energie c est qu il vous faut une pression primaire de 6 b 7 b pour demarrer le process et monter a 42 B 
premierement ce 42 B avec la recuperation d energie est un maximun  les membrane travaille aujourd hui a 68 b 
deuxiemement et le plus important en pression primaire c est facile d obtenir 4 bar avec plusieurs types de pompe a un etage 
pour obtenir 6 voir èBAR AVEC UN ETAGE C EST TRES TRES DIFFICILE VOUS ETES AU MAX MAX du principe de votre pompe 
il ce voufdrai que vous passiez avec une pompe  deux etages 

et comme vous etes au max de votre pression possible chaque baisse ce qui est normal puisque  vous etes au max ce traduit par une baisse de votre pression a l interieur de votre membrane 
et ca la membrane n aime pas du tout 
il n en existe pas dans une autre application pour avoir 10 b 15b 
on trouve les pompe trois etages qui monte jusqu a 150b 
captainjpp

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°149124

Bonjour CaptainJPP,
mes explications ne devaient pas être claires car le HP-Dessalator n'est pas à récupération de pression.

La pompe haute pression est une simple pompe de "karcher" à 3 étages (Interpump WW90) qui est capable de fournir 8l/mn à 90 Bar à 2800 rpm moyennant  2HP.(voir URL1)
J'ai monté une transmission à courroie crantée de façon à avoir 5 à 6 l/mn soit environ 1800 à 2000 rpm. La pression est ensuite maintenue par l'entraînement moteur et il me faut environ 600 W. Dès que le moteur est arrêté, la pression chute. 
La pompe de gavage est une pompe Shurflo à 12 l/mn qui est réglée de façon à ne pas travailler en intermitant pour ne pas user prématurément le relai de commande.
Le gain de puissance est lié principalement au rendement du moteur car ce dernier ne chauffe quasiment pas.

http://www.malcleanse.co.uk/51-Series-Triplex/51-Series-WW90

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°154134

Bonjour,
j'ai un HP UC 35 Watermaker (lien ci-dessous) qui baigne dans son jus depuis 2 années (présence d'eau de mer dans les deux filtres).

Est-ce que quelqu'un peut me conseiller sur la marche à suivre pour le remettre en service ? Ou avant de le jeter, vu les posts ? ;)
J'ai à ma disposition deux produits de traitement (EB2 et 5 il me semble) et des filtres.

Merci de vos conseils !

http://www.hpwatermakers.co.uk/HPUC.htm

Hors ligne
OVNI (Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2009
réponse n°154137

J'ai jeté le mien qui baignait tout pareillement dans son jus infâme depuis aussi longtemps.  Et vient d'installer un Katadyn. Basique et efficace.
Avec quasi deux règles simplistes :
1 l d'eau produite  demande 10 à 12 en circulation, d'où le diamètre de la tuyauterie capable d'absorber le flux.
1 l d'eau produite coute à peu près 1 A/h.

Rajouter un moniteur de batterie ne fait pas de mal.

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°154139

Merci pour le conseil, mais je n'ai pour l'instant pas le budget pour changer de dessal ! ;)
Aussi, je vais tenter la réparation et l'entretien...

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°154974

Pour répondre à Malaku, je viens de faire une saison complète enMéditerranée avec le dessal HP que j'ai modifié. Il a fonctionné en moyenne 1H30 tous les deux jours sur 3mois. C'est environ 40A de consommation pour 50 l/mn de production (avec deux cartouches) et cela signifie qu'il faut faire tourner le moteur diesel pendant la production.
En résumé, la pièce à virer en priorité, c'est le moteur d'entrainement de la pompe haute pression qui n'a pas assez de puissance pour entraîner celle ci. Il faut le remplacer par un autre plus puissant et recalculer le rapport de transmission par courroie crantée pour que la pompe HP tourne au moins à 1200t/mn en charge à 800 psi (63bar).  
Le fabriquant HP a calculé son rapport de réduction avec un moteur à vide, c'est à dire sans charge mécanique sur son arbre ; Nul .... il est!! Seul l'inox du boîtier est de bonne qualité.
A savoir aussi que le circuit d'eau de mer basse pression est aux normes métriques et non pas en pouce comme en France. Les raccords (John Guest) sont assez difficiles à trouver aux normes métriques en France et j'ai eu la chance d'acheter un lot (raccords + tuyaux 15mm) sur Ebay en Angleterre.

Quand je vois l'URL que tu as mise en lien sur ton post, il suffit de regarder quelques chiffres pour se rendre compte que c'est n'importe quoi : exemple 300 W pour le HP-UC35 avec une "production" de 35 litres et seulement 200 W pour le HP-UC à deux membranes pour une "production" de 70 litres !!!! Chercher l'erreur...... Cela confirme pour moi la nullité technique du concepteur.

On se demande pourquoi HP-Dessalator existe encore.

A +

Alain

Hors ligne
(Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2005
réponse n°154979

Bonjour,
Mon prédecesseur a installé en 1999 un dessal MARINCO Aquastar 60+ (encore un appareil italien commercialisé puis abandonné par REYA) et l'a peu utilisé. Moi-même, je ne m'en suis pas occupé durant longtemps. Vraisemblablement les membranes sont à changer.
Est-ce que ça vaut la peine d'investir ?
Qqn a-t-il ou a-t-il eu sur son bateau un dessal MARINCO et peut-il me dire ce qu'il en pense ?
Merci d'avance.
Cordialement
PG

http://www.marinco.it

http://www.amphs.org/index.php?lng=fr

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°154987

Connais pas Marinco...Demander conseil à FX Taillefer ; compétent et disponible. Mais si c'est pour une croisière au long cours, je partirais avec un dessal ; c'est tellement plus confortable mais ça reste un avis aussi modeste soit-il.

Hors ligne
HERMINE 36
Inscrit forum
réponse n°155006

Une question basique que je me pose à vous lire : vu les conso électriques constatées, vous semblez tous d'accord pour dire qu'on est bien obligé de faire tourner le moteur diesel. Dans ce cas pourquoi ne pas accoupler la pompe HP au moteur diesel ? Un peu comme le principe des frigoboat, sauf qu'il est plus facile de stocker de l'eau douce que du froid ... Vu le rendement médiocre de nos alternateurs on y gagnerait certainement.

Question sérieuse de quelqu'un qui s'interroge sur l'intérêt d'un dessal.

Merci d'avance

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°155035

bien sur
seul inconvenient l attela mecaniquement parlant n est pas tres facile
de plus il nefaudrat pas que votre moteur varie de regime
captainjpp

pym
Hors ligne
DRAGONFLY 920
Inscrit forum
réponse n°155046
captainjpp a écrit :
bien sur
seul inconvenient l attela mecaniquement parlant n est pas tres facile
de plus il nefaudrat pas que votre moteur varie de regime
captainjpp

 Un attelage via une pompe hydraulique ne pose pas de problème majeur et disposer de puissance hydraulique peut être intéressant.
La gestion du régime moteur est règlée par la régulation du débit de la pompe.

Dans le cas d'une conception ex nihilo, l'attelage d'un dessal (et d'un guindeau et...etc...) hydraulique peut être une bonne raison pour adopter un inverseur hydraulique.

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°155094

un  petit probleme avec l hydraulique c est quand meme le prix de realisation pompe moteur tuyau hp
captainjpp

Hors ligne
OCEANIS 43 (Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2010
réponse n°168555
Laninon a écrit :
Pour être bien clair, j'ai ouvert l'engin. Il y a bien un système de "récupération" de chaleur.

Mais il s'agit d'un système faussement "à récupération d'énérgie". En réalité, il y a deux serpentins autours du moteur pour le refroidir. Selon le constructeur, le fait de réchauffer l'eau par ce système améliore la production et HP a breveté cette super idée. Mais, c'est faux car l'élévation de température n'est pas suffisante pour améliorer ce rendement. Force est de constater que c'est un art de transformer un inconvénient majeur en atout commercial.
Maintenant, qui dit refroidir un moteur, ça veut dire qu'il chauffe. Et s'il chauffe, cela signifie qu'il y a perte d'énergie pour la bonne et simple raison que le moteur est à genou voire sub-claquant - il faut donc refroidir la bête au détriment du rendement énergétique.

Les premières mesure faites indiquent une consommation de l'ordre de 45A pour 60 bar(en tenant compte de la baisse de tention, ça fait plus de 450W pour 10-15l/heure). Le moteur étant à genou, il ne tourne pas dans ses spécifications et l'eau entrant dans la membrane, c'est du riquiqui. 
Le peu d'eau de mer qui passe dans cette membrane conduit par conséquent à un tout petit peu d'eau douce pour beaucoup de watt consommés.

La pompe est une "Interpump WW90" qui passe 8l/mn à 90 bar et 2800t/mn. A noter qu'il lui faut, selon son fabricant 2 CV (1470W) pour ces valeurs. 
Quand la pression est à 60 bar, dans le dessal HP il n'y a que 1,5L/mn à passer dans la membrane au lieu des 3.5L/mn nécessaires.. Par conséquent, ce dessalinisateur ne fonctionnera jamais correctement.

Comme le produit est apparamment mal conçu, j'ai entrepris de changer le moteur pour un moteur plus puissant (plus de couple). Déjà la consommation baisse considérablement 20-25A à 60 bar (au lieu de 45A). Le debit d'eau dans la membrane est bien meilleur et laisse augurer une meilleure production.  Je travaille maintenant sur les rapports de réduction de la transmission. Finalement, je compte garder la caisse, la pompe et la membrane ; le reste je jette car j'ai tenté sans succès de restituer ce produit à HP.

A suivre...

Alain
 

 Bonjour
J'ai le même problème avec le hp 35, peux tu me dire ce que tu as mis comme moteur (puissance vitesse conso) et le rapport de réduction? En fait une shéma de la modif m'interesse.

Amicalement
Michel 

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°168565

Bonjour Bannheol
dans le post de septembre 2010 (un peu plus haut), je donne un retour d'expérience sur cet appareil modifié après une saison complète d'utilisation en Méditerranée. Après être passé au salon nautique en décembre dernier, j'ai vu que Reya continuait à distribuer ce HP35UC et leur ai dit clairement mon point de vue à son sujet. Il m'a été répondu qu'il conseillaient un produit concurrent -Spectra- qu'ils distribuent aussi pour ce niveau de production d'eau douce.
Pour s'aventurer dans la modification de ce dessalinisateur, il faut quand même être pas mal outillé et savoir exactement ce qu'on fait. Un tour à métal et de quoi plier et percer de la tôle est nécessaire. Dès lors qu'on passe à un moteur plus adapté, la tentation est forte de doubler la production et là il faut jongler avec les embouts à visser (NPT ou BSPT selon les pièces à raccorder), les tuyaux haute pression etc...Je dis cela car la pompe haute pression en place permet de doubler la production en rajoutant une membrane. Mais là encore, HP-Watermakerr fournit du matériel de très bas de gamme. J'envisage de changer cette pompe qui ne me semble pas avoir un super rendement.

Maintenant pour répondre plus précisement à tes questions, le moteur est un moteur de 6000W (eh oui! plus de 8CV !!!) sous 60V continu mais je l'utilise sous 12V et il est donc moins puissant. C'est un moteur brushless de maquette d'hélicoptère (voir URL sachant que chez ce fournisseur, il en existe d'autres). 
Le rapport de réduction de la transmission de rotation à la pompe est calculé de telle sorte que cette pompe tourne au moins à 1300 t/mn en charge (1500 t/mn à vide). En utilisant la poulie crantée montée sur la pompe, il suffit d'acheter la poulie adhoc et une courroie chez HPCEurope ou Radiospares. Il faut de quoi aléser (tour à métal) cette poulie pour l'enquiller sans jeu sur l'axe moteur et bien sûr de quoi fabriquer un support moteur solide et en inox.
Le rapport de réduction final dépend donc du moteur choisi (ce n'est pas une réponse de Normand). C'est la pompe qui décide en fonction de la production désirée. Au niveau du circuit électrique, il vaut mieux y mettre un disjoncteur car l'ampérage demandé est important et c'est une source de feu possible. Le disjoncteur fourni d'origine sur le HP35 est un pis-aller. C'est vraiment parce qu'il n'existe rien de moins cher.
Tu peux me contacter directement par mail et si je peux aider, je le ferai.
Alain

http://www.hobbycity.com/hobbyking/store/uh_viewItem.asp?idproduct=5141

http://www.reya.com/france2009/manuals/fmanuals1.htm

Hors ligne
OCEANIS 43 (Monocoque)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2010
réponse n°168571

Merci de cette réponse

Je me demande s'il serait possible de remplacer ce moteur par un moteur de 220V et faire fonctionner le dessal avec le groupe electrogene? çà simplifirait peut être la problèmatique.

Qu'en penses tu?

Clt
Michel  

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°168575

C'est une autre solution effectivement mais c'est au niveau du rendement global que ça risque de poser problème si pas de groupe. Un convertisseur 12V->220 pur sinus (il faut ça à cause des effets selfiques des boninages moteur) coûte très cher car il faut au moins 500W voire 1000W pour le démarrage. La solution du groupe électrogène c'est bien et si ton canote en a un intégré et branché sur le fuel de bord.
Reste alors à trouver un bon moteur monophasé qui a du couple et qui soit assez petit. Je n'ai pas d'infos à ce sujet. Pour avoir du couple au moteur, il faut du triphasé et il est possible de le fabriquer à partir du 220 monophasé avec un "altivar" (200 Euros)

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°289611

Bonjour à tous,

Message à l'intention de Laninon.

Très intéressant votre adaptation d'un moteur Brushless en remplacement du (mauvais ?) moteur du HP UC 35 ... Hélas les liens ne sont plus actifs ...

J'essaye depuis trois saisons de faire fonctionner ce dessalinisateur (acheté d'occasion), mais manifestement le moteur a perdu toute sa puissance.

Il serait démagnétisé d'après  le constructeur, qui ne propose pas de pièces de remplacement !

J'avais choisi ce dessal car il semblait compact et qualitatif (notamment le tube et la caisse en Inox poli) mais le moteur 12 Volts n'est pas à la hauteur ...

J'envisage de le remplacer par un moteur 220 Volts, mais je ne dispose que de 1200 w avec un convertisseur Victron, ce qui compte tenu du mauvais rendement des moteurs 220 Volts risque de ne pas suffire.

Le mieux serait un moteur Brushless avec son convertisseur triphasé, mais  là je bute un peu sur le couple nécessaire et la question du refroidissement ? ? ?

Si certains d'entre vous ont modifié ce dessalinisateur avec satisfaction, je suis preneur de vos informations.

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°289630

je ne comprends pas le voltage de ton moteur 

captainjpp

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°289639
Guilhem a écrit :

Très intéressant votre adaptation d'un moteur Brushless en remplacement du (mauvais ?) moteur du HP UC 35 ... Hélas les liens ne sont plus actifs ...

Le mieux serait un moteur Brushless avec son convertisseur triphasé, mais  là je bute un peu sur le couple nécessaire et la question du refroidissement ? ? ?

Bonjour,

Si vous connaissez la vitesse de rotation du moteur d'origine et sa puissance vous trouverez un moteur brushless adapté  pour une ou deux centaines d'euros et son controleur dédié en basse tension.

Le choix disponible dans ces moteur a "explosé" pour alimenter les loisirs de l'aéromodélisme de grande taille, avec des puissance courantes de 2 à 3 kW. Ces moteurs "outrunner" disposent de forts couples à faible vitesse de rotation.

Evidemment, restera la question de l'accouplement mécanique à usiner sur mesure.

Robert.

 

Hors ligne
FEELING 416
Inscrit forum
réponse n°289719
Guilhem a écrit :

Bonjour à tous,

Message à l'intention de Laninon.

Très intéressant votre adaptation d'un moteur Brushless en remplacement du (mauvais ?) moteur du HP UC 35 ... Hélas les liens ne sont plus actifs ...

J'essaye depuis trois saisons de faire fonctionner ce dessalinisateur (acheté d'occasion), mais manifestement le moteur a perdu toute sa puissance.

Il serait démagnétisé d'après  le constructeur, qui ne propose pas de pièces de remplacement !

J'avais choisi ce dessal car il semblait compact et qualitatif (notamment le tube et la caisse en Inox poli) mais le moteur 12 Volts n'est pas à la hauteur ...

J'envisage de le remplacer par un moteur 220 Volts, mais je ne dispose que de 1200 w avec un convertisseur Victron, ce qui compte tenu du mauvais rendement des moteurs 220 Volts risque de ne pas suffire.

Le mieux serait un moteur Brushless avec son convertisseur triphasé, mais  là je bute un peu sur le couple nécessaire et la question du refroidissement ? ? ?

Si certains d'entre vous ont modifié ce dessalinisateur avec satisfaction, je suis preneur de vos informations.

Bonsoir à tous,

Que lis-je "Il serait démagnétisé d'après  le constructeur, qui ne propose pas de pièces de remplacement !"

C'est du grand n'importe quoi !! Que ce constructeur aille vendre des chaussettes!!!. J'ai dans mon grenier l'ancien moteur du HP  qui est neuf mais je ne cèderais pas car ce serait un très mauvais service rendu vu la nullité de sa conception.

Pour revenir au sujet, c'est le nombre de membranes (les plus courantes elles sont à 35 litres de production/heure) et le débit de la pompe HP qui conditionne la production d'eau douce. Il faut que ce volume débité et circulant soit au moins 8 fois le volume de production.  Il en est de même pour la pompe de gavage qu'il vaut mieux mettre sous la flottaison

Les caractéristiques de la pompe WW90 sont linéaires en débit en fonction du nombre de tours/mn. C'est un maximum de 8 litres/mn à 2800 T/mn. En calculant le débit nécessaire qui est lié au nombre de membranes, on a ainsi la vitesse  de rotation de l'arbre de la pompe.

Ensuite, en gardant le pignon crantée d'entrainement de la pompe, on choisit la poulie crantée à mettre en bout de moteur pour avoir le rapport de réduction ad hoc. Reste à déterminer après le périmètre de la "bretelle" crantée et ceci dépend dépend des  positions respectives du moteur et de la pompe.

Un moteur en 220V n'est pas adapté sauf si on a bord un groupe électrogène (et encore...) . Convertir du 12V en 220 V, c'est du rendement en moins et en plus le 220V doit être en pur sinusoidal sinon, ça ne tient pas.  Il faut prévoir aussi un convertisseur 12V-->220V à 3 fois la puissance nominale du moteur car c'est au démarrage que ça tire le plus. Si le convertisseur n'est pas en pur sinsoidal, mais en carré ou pseudo sinusoidal, il va claquer à cause des surtensions très brèves mais très toxiques pour les transistors de puissance. (C'est un effet selfique qui suit la loi de Lenz et qui sert entre autres à fabriquer les étincelles d'allumage des moteurs à essence ou à gaz)

La pompe Interpum WW90 n'est pas très chère en comparaison avec les pompes Cat.

https://www.malcleanse.co.uk/interpump-90-bar-8-lpm-pressure-washer-pump...

Pour le moteur, voir coté chinois dans les outrunner Brushless.

Question refroidissement, c'est inutile car ce type de moteur Brushless ne chauffe pas ou très....très peu. Les rendements sont quasi à 100%

Ensuite, il faut coupler ce moteur à un driver nommé ESC qui est alimenté par la batterie et qui supporte l'ampérage demandé par le moteur. Comme ce sont des moteurs faits pour le modélisme, la commande des ESC  est particulière. Ces signaux de commande sont rectangulaires avec une période de 50 Hz variant entre 0.6 et 1.6 ms par période.  

Les caractéristiques des moteurs Brushless sont le plus souvent exprimées en xxxKV ; xxx représente le nombre de t/mn et kV  signifie  par Volt.  Par exemple un moteur 250KV tournera à 2500t/mn avec une batterie à 10V, 3000t/mn avec une batterie à 12V etc... J'ai mis longtemps à interprêter ces caractéristiques mais je pense qu'elles sont valides. Le nombre de W ne signifie rien si ce n'est le wattage au voltage maximum admissible pour le moteur. En général, ils dépassent plusieurs "Chevaux" et ça peut aller jusqu'à 10kW !!!

Mon petit dessalinisateur fonctionne toujours et produit avec ses 2 membranes de 35l les 50 à 60 litres par heure. Il consomme 40 A sous 12V et n'ai jamais pu réduire cet ampérage.

En cumul d'heures de fonctionnement, c'est en semaines qu'il compter.

Cordialement

Alain

 

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°289751

bonjour 

quelques commentaires 

vous dites la pompe  cat est chere    oui mais c est un e pompe   1450 tr min    rien a voir avec une pompe interpump a 2850 tr min   

a ce sujet j ai demonte un jour une pompe  cat qui avait fonctionne sur un dessalt d emaison    22000 heures           /                       elle etait neuve 

quand on a un bon produit    pourquoi cherchez des emmmeurd .............

autre remarque   il existe un seul moteur electrique   de ce non a usage permanent  en DC    c est le moteur livrer par dessalator 

c est la force de  dessalaltor   

son prix 1250 euros       

c est comme la pompe    cat chere    mais indestructible    

bien a vous 

 

captainjpp

 

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°289754

je resume    dessalt en DC 

pompe hp indestructible   qui ne nessecite pas de pompe de gavage    CAT    

moteur electrique     DC   celui d edessalt     ou tu l achete chez dessalt    ou tu prend  s quelques euros    et tu va chez le fournisseur italien    a MILAN   tu l aurra s a prix prof 

et HT 

apres cela bien sur   tu peux m egoter..................attention     quelques marins  sont    mort d esoif en mer ..........

Captainjpp

Hors ligne
CATA A VOILE (Catamaran)
Membre cotisant
Cotisant depuis 2004
réponse n°289755

quand je  parle des   cat pump   hp  , je ne suis pas marie avec cat    us   mais c est un   produit que je connais d epuis 35ans   ? qui n a jamais evolue , j ai un stock de pieces detachees que je n ai jamais utilisé    ,       

bien sur toutes les  fabriquant   de pompe hp ont le meme  produit    1450  tr min        tète cupronickel    ou     inox 

perso j aime bien le cupro     ,                  j ai eu un probleme sur une pompe inox    , jy ai trouvé   de l electrolyse 

j ia fabriqué des dessalts avec des pompes italiennes  ,   japonaise , et mème thaillandaise    ...........

 

captainjpp

 

Le site de la Grande Croisière...