Guide de remontée de la Mer Rouge (Part 1)

1319 lectures / 8 contributions / 0 nouveau(x)
Hors ligne
CAP OTWAY 37 (PLAN NZ)
Inscrit forum
Guide de remontée de la Mer Rouge (Part 1)
sujet n°85116
{DT_ID=1201}
Hors ligne
CATAMARAN VOILIER
Inscrit forum
réponse n°107884

Nous avons descendu la mer rouge 2 fois et remonté 1 fois!
le dernier passage à MASSAWA date de mars 1999 et tout est à l'identique!!!
c'était une bonne escale, après 4 mois passés en Egypte et au Soudan et l'on a apprécié de manger du jambon blanc...
Finalement, les bonheurs des navigateurs sont tres simples Sourire
Mike était déjà là pour nous simplifier la vie

La Mer Rouge est une zone de navigation extraordinaire pour ceux qui savent prendre le temps

Hors ligne
HALIOTIS
Inscrit forum
réponse n°108344

Je ne comprends pas cette recommandation
"Ne pas naviguer de jour et surtout de nuit dans les zones ou la cartographie est réputée imprécise"
i la navigation de jour et de nuit n'est pas recommandée que reste -t-il ?

Clin

Hors ligne
Inscrit forum
réponse n°108550

Naviguer la nuit quand le fond est incertain, c'est audacieux! Reste le jour, où ce n'est pas simple. Il faut tenir compte du
reflet du soleil, qui se couche à l'ouest...Quand on remonte la mer rouge, c'est un problème suovent rencontré, vu que le côté
est ne semble pas très...hospitalier.Meridien.

Hors ligne
COLVIC WATSON M.S.
Inscrit forum
réponse n°108775

Merci pour la parano entourant la Mer Rouge. Un couple allemand et son bebe, 2 mois au Yémen, ils ne pensent qu'à y
retourner, idem côte Somalienne, Erythrée. Des amis français, 4 AR en Mer Rouge, toujours seuls, tellement plus tranquille que
les Caraïbes..., et je passe mes propres expériences de navigations soi-disant dangereuses. Et tous ceux-là : jamais de
navigation de nuit, toujours au mouillage chaque soir, tellement plus confortable et sûr..., sans compter les poissons reçus des
pêcheurs tout le long de la Mer Rouge, ou les légumes et fruits du village sur la rîve...
Mais c'est très bien, que les fous naviguants armés, les paranos, etc naviguent bien au centre, et par nuit noire... à nous les
rîves, de ce fait, restant intactes..
Je dois faire un AR Belgique en avion ces jours-çis, et louer une voiture à l'aéroport pour rejoindre ma famille. Vou savez quoi, et
bien, j'ai la pétoche... bien plus qu'en Mer Rouge..

Hors ligne
CAP OTWAY 37 (PLAN NZ)
Inscrit forum
réponse n°108886

Bonjour, effectivement, je me suis peut-être mal exprimé. Ce que je voulais dire, c'est que même le jour, surtout en fin de
journée, j'évite de naviguer dans une zone mal cartographiée et que je préfère toujours naviguer en eau libre quand c'est
possible. Ainsi au large du Soudan, nous avions le choix entre naviguer dans un couloir de récifs, ou naviguer carrément au
milieu de la Mer Rouge en longeant la route des cargos. C'est cette dernière option que nous avons choisie par prudence pour
les raison suivantes:
- J'avais lu, je ne sais plus dans quelle revue qu'un voilier s'était perdu en Mer Rouge dans une zone incertaine. Il
était monté sur un récif alors que sa carte électronique lui indiquait que ce récif était à 2 NM de sa route.
- De part le passé, je suis moi-même monté sur un récif invisible car caché par le reflet du soleil couchant sur l'eau.
Aussi, je ne voulais pas recommencer l'expérience en Mer Rouge et tomber sur un haut fond non répertorié.
- Enfin, en Indonésie, en arrivant à Labuan Bajo, nous avons failli monter sur un récif. Il y avait un petit décalage
entre la carte électronique et la réalité. Heureusement, c'était de jour. Nous avons vu le fond remonter brusquement. Nous en
avons été quittes pour une belle frayeur. Nous avons été leurrés aussi par les bateaux indonésiens qui passaient dessus sans
ralentir. Normal avec leur faible tirant d'eau et bien sur pas de balisage.

Hors ligne
CAP OTWAY 37 (PLAN NZ)
Inscrit forum
réponse n°108887

Je partage ton avis, la Mer Rouge n'est pas si terrible que cela. Pour preuve, aucun incident ne nous est remonté aux oreilles
pendant notre remontée. Aussi, il faut savoir que la Cellule Contrôle Naval de Djibouti ne traite pas la Mer Rouge, mais l'Océan
Indien et le Golfe d'Aden beaucoup plus dangereux. Malgré tout, je n'irai pas mouiller sur la cote du Yémen, même si parfois ça
se passe bien pour certain. Sourire

Hors ligne
COLVIC WATSON M.S.
Inscrit forum
réponse n°109567

Ta réponse me rassure, j'ai eu peur, malgré ton article bien fait et intéressant, que tu versais dans la parano comme tant
d'autres. Et pour ma prochaine descente vers Aden, j'ai fais un copier/coller de tes renseignements. Zut, j'espère qu'il n'y a pas
de copyricht! Et si, sur ce site, quelqu'un a fait la côte algérienne - récemment ! -, qu'il me raconte son expérience et autres
petites choses utiles. Ah oui, je navigue seul, pour ce genre de côte, c'est un peu moins facile. A bientôt!

Le site de la Grande Croisière...