D - Grenada

D - Grenada

Posté par : Isa et Pascal
11 Novembre 2018 à 15h
Dernière mise à jour 17 Novembre 2018 à 20h
148 vues
Flux-RSS

Ile de Grenade , l'île aux épices 

                                                

 

Du Sud de Carriacou , on aperçoit les sommets de la Grenada , 20 milles séparent les deux iles .

                            

Départ à 9 heures de Tyrrel Bay au Sud de Carriacou le 27 octobre 2018 pour St George's , capitale de Grenada , 32 milles , vent nord-est , 10 noeuds de vent , le ciel bleu est poudré de très peu de nuages cotonneux . Une très belle journée s'annonce . 

Nous passons côté ouest , en limite du volcan sous-marin , on ne le voit pas, on l’imagine. Les plaisanciers s’en méfient. Le traversier qui fait la navette entre les îles de la Grenade, Carriacou et Petite Martinique, le contourne. Son nom : le Kick’em Jenny, le seul volcan sous-marin des Antilles. Sa base se situe à environ 1300 mètres de profondeur et fait cinq kilomètres de diamètre. Son sommet est formé d’un cratère elliptique d’environ 350 mètres de diamètre et se trouve à 180 mètres de la surface de l’eau . Pas d'ébullition à la surface de l'eau en vue lors de notre passage . 

 

Nous naviguons au travers et nous avançons bien, jusqu'à ce que les reliefs de l'île nous privent de notre propulsion . Deux heures de moteur avant de jeter l'ancre devant St George's . 

 

L'île de Grenade , longue de 34 kilomètres et large de 19 , située à 200 kms au Nord du Vénézuela est montagneuse en son centre et cultivée le long de plaines côtières . Cacao , vanille , clous de girofle , gingembre , cannelle , laurier sauce , culture intensive de la noix de muscade d'où son nom "d'ile aux épices ". 

Le tourisme est l’une des principales activités de l’archipel , outres les plaisanciers , les paquebots viennent en escale chacun leur tour .

L'île fût découverte par Christophe Colomb d'où de nombreux noms de lieux tels " Mardigras , Vincennes, Grand Bras , La Poterie , La Fortune , Sauteurs , Petit et Grand Étang ... Elle fût Française  puis Anglaise . Malgré sa petite taille , la Grenada est un État indépendante depuis 1974, devenant un royaume du Commonwealth . 

 

St George´s , ville pittoresque    fondée par les Français , est la capitale . Son port " The Carenage " au quai "à la française " où les anciens entrepôts , remarquables en briques peintes ont été réhabilités en bâtiments ministériels ou Haute cour de justice , parkings ... exemples de l'architecture de l'époque coloniale . Les tuiles rouges étaient transportées comme ballast sur les navires européens  à l'époque de Christophe Colomb et sont encore présentes sur quelques toits de bâtiments .

                                

 

                               

 

                                   

           Les bateaux de pêches et de marchandises animent l'endroit .

 

                                             

                    Chargements  des bateaux pour Carriacou et Petite Martinique

 

Succession de rues escarpées pour arriver au marché coloré de légumes , fruits et épices , à moins d'empreinter le tunnel construit au XVIIIe siècle par les Français , le " Sendal Tunnel ".

                         

            

         Notre     panier du jour  pour 6  à 7    euros   (20 dollars  caraibiens ) , pleins de vitamines , avocats délicieux , mangues , caramboles  et petites bananes

                       

Juste après la gare de bus , le marché aux poissons est ouvert toute la journée , étalage de différentes espèces en fonction des arrivages . Nous avons acheté plusieurs daurades  coryphène , délicieuses en gaspacho et du thon , ce qu'on ne trouve pas à Carriacou . Par contre il n'y a aucune langouste à l'étal . 

                            

 

 

Une randonnée au niveau de " Grand Étang ", un lac dans le cratère sur les hauts plateaux du centre où les reliefs volcaniques disparaissent sous une forêt verdoyante d'arbres à feuilles persistantes , presque impénétrable . Le sentier de randonnée nous a dégourdi les jambes parmi les bruits mystérieux de la forêt . De magnifiques orchidées sauvages hautes sur tiges .

 

                                

    

                       

Les singes mones ( ou Mona monkey ) vivent en groupe dans cette forêt mais on a pas vu , ni les 4 espèces de serpents qui fort heureusement sont non venimeux . 

 

                         Vue  sur St George's

Chaque génération d’habitants des îles de la Caraïbe garde en tête au moins un ouragan exceptionnel . 

Après avoir été épargnée par les cyclones pendant 49 ans, l'île de Grenada est touchée en 2004 par le cyclone Ivan de force 5  , la cause d'importants dommages, 90 % des habitations ou immeubles ont été détruits . Plus de 90 % des bateaux ancrés régulièrement ou réfugiés à la Grenade pour échapper à Ivan ont été coulés ou endommagés. 

La Grenade était à cette époque le deuxième producteur mondial de noix de muscade derrière l'Indonésie jusqu'en 2004 . 

La noix de muscade, qui orne le drapeau national, a fait la fortune de l'archipel avant qu'Ivan ravage 90 % des muscadiers . Il faut seulement sept à huit ans pour qu'un muscadier porte des fruits . 

À Gouyave , nous avons visité l'usine de conditionnement " Nutmeg Station " où flotte une odeur de muscade . Les femmes trient et préparent les noix qui sèchent ensuite durant deux mois avant d'être conditionnées dans des sacs de toile de jute pour être exportées vers les pays du monde entier . Elle parfumeront les glaces, les purées , soupes , les confitures, les ragoûts, le punch... 

                          

 

                             

Selon notre guide , tout est recyclé dans la noix , le fruit de l'arbre est comme une petite pèche , la chair est utilisée dans les confitures  . Ensuite un filet rouge entoure la noix , on l'appelle " Macis " ou fleur de muscade , il vaut très cher et est utilisé comme épice . Une coque fine enveloppe la noix  puis  la noix   elle-mème    sera broyée   pour parfumer   vos plats .

La Grenade couvre  40 % de la demande mondiale     .

                   

         

 

Nous continuons en mini-bus vers le Nord où se trouve le village " Sauteurs " . Après avoir demandé notre chemin , on aperçoit la falaise du " Morne des Sauteurs " . Acculés et préférant la mort à la reddition face aux Français en 1651 , les derniers habitants Caraïbes se jetèrent dans le vide d'où ce nom à cette falaise .

 

                               

               Petit village de pêcheurs où la côte n'est pas protégée du vent de Nord-Est , la houle vient se fracasser sur la plage . 

 

Les bus de 18 passagers maxi , desservent toute l'île et partent de la gare centrale de la capitale . Il suffit de leur demander de nous arrêter à un endroit précis comme devant le chemin des " Seven Sisters Waterfalls " ; les "7 cascades sœurs" .

En suivant un couple d'Américains , nous sommes arrivés sur deux cascades . Après un bain apprécié dans une eau limpide et fraîche ,notre curiosité à tous nous a fait grimper la montagne pour voir s'il y avait au moins une autre cascade mais nada , il aurait fallu un guide pour les trouver . La forêt nous a délivrée des bruits étranges et une faune luxuriante , humidité et chaleur font bon ménage , les moustiques ont adoré nos mollets !

                               

 

Le mont St. Catherine culmine à 840 mètres et pratiquement toute l'île est montagneuse sauf au Sud où le relief est plus bas . Les sommets visibles de loin sont sous les nuages , quelques averses de pluie nous ont fait récoltées quelques bidons d'eau grâce au taud fabriqué à Carriacou , ce qui rempli nos douches solaires .

 

Un petit tour en bus vers Prickly Bay ( l'anse aux Épines ) , mouillage le plus fréquenté du Sud de Grenade , ce que nous avons aussi fait avec Géo avant de repartir sur Carriacou . Au fond de la baie se trouve un chantier des plus protégés des Antilles . Un nombre impressionnant de bateaux en hivernage et tous les spécialistes de la plaisance en font un endroit recommandé .

De magnifiques villas et hôtels dominent le baie où survolent les avions , l'aéroport est à côté .

                       

 

                                   

 

L'eau de la baie est  couleur azur . A chaque bain depuis notre arrivée aux Antilles , on se dit " qu'est ce qu'elle est  BONNE !!!!! On en boirait ou presque !

                             

                                      Un petit brin de couture avant de repartir

 

Retour vers Carriacou le 10 novembre 2018 , toutes voiles dehors car vent de Sud-Est , pile pour pousser    Géo en direct avec une mer peu agitée , que du BONHEUR !

 

Emplacement

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...