COVID 19- fil officiel - Conditions d'accueil des voiliers en escale autour du monde

9366 lectures / 91 posts / 0 new
Offline
PRIVILEGE (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2005
answer no 288085

Bonjour

nous sommes en Martinique, en baie de Sainte Anne... pas les pires conditions pour un confinement!

nous voulions allez nous confiner ailleurs, mais... toutes les iles de l'arc ont, les unes après les autres, fermé leurs portes.

et depuis, pour faire taire les bruits de coursives contradictoire, est sorti "le règlement" pour boaties de Martinique; pas facile à trouver; sachant qu'il existait, j'ai fouillé internet.... sans beaucoup de succès, mais finalement, ouf,  le voici: http://www.dm.martinique.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/logigramm...

en deuxième page, "Escale et mouillage des navires de plaisance", il y est indiqué que:

-se déplacer pour aller au mouillage est interdit, sauf raison de sécurité maritime,

-sortir en mer est "vivement déconseillé"

-il est autorisé de se rendre à terre dans les mêmes conditions que les déplacements terrestres

-il est autorisé de se baigner autour du bateau dans les mêmes conditions que les activités physiques à terre.

cette règlementation est donnée sous forme de logigramme...  qui laisse la place à beaucoup d'interprétations et questions: par exemple, aller aux anses d'Arlet est-il considéré comme sortie en mer, ou changement de mouillage?

par ailleurs, la gendarmerie controle et verbalise: les allées et venues d'annexes sont controlées, bien sur, et.... l'activité de paddle ou planche à voile n'est pas sur le logigramme!

et, allez savoir pour quelle raison, des baigneurs ont écopé d'avertissements: ils se baignaient à plus de 50 m de leur bateau (alors que d'après le logigramme, c'est une distance jusqu'à 1km qui devrait etre possible??) et n'avaient pas sur eux leur attestation (en sacoche étanche, oeuf corse...).

m'enfin, le soleil est la, nous ne sommes pas à plaindre... et tant que nous n'entrons pas en période cyclonique, pas d'affolement ;-)....

Portez vous bien au grand air!!!

 

 

 

Offline
mahe 36 (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2009
answer no 288089

Bonjour Nicolas,

Je suis mouillé dans la baie des Saintes (cata Escales).

Un voisin à ouvert un groupe FB "Voiliers confinés en Guadeloupe"  (https://www.facebook.com/groups/2628786314003877/ ).

Par ailleurs, nous nous retrouvons le soir (18h30) sur le canal 72.

Enfin, la mairie a publié hier un arrêté interdisant le débarquement pour les voiliers. Contact pris avec la mairie pour en discuter et négocier. A suivre

Offline
Feeling446
Membre cotisant
Registered member since 2009
answer no 288106

DURCISSEMENT DES CONDITIONS D ENTRÉE AU BRÉSIL 

Depuis aujourd hui,pour entrer au Brésil par voie maritime,il est demandé une réservation d avion vers son pays d origine.

Sauf cas de force majeure,avarie grave ,problème de santé....

Sinon Il est possible de rester au mouillage avec interdiction de descendre  du bateau.

Le décret est valable 1 mois.
Nous essaierons de mètre en place des ravitaillements pour les bateaux qui resterait au mouillage.
Tous ceux qui arrivent bientôt sont parti avant la fermeture des autres pays ,afrique du sud,st helene ,etc et on déjà une longue navigation derrière eux.
Nous ferons le maximum pour les aider dans le respect de la lois brésilienne et des conditions sanitaires de sécurité 

www.marina-jacare-village.com

Offline
Forum member
answer no 288113

Bonjour, j'étais en vadrouille (single handed) dans le Dodecanese depuis le 17/2 lorsque le lundi 23/3 la Grèce c'est mise en lock down total, ce qui vaut aussi pour les voiliers, dont tout mouvement est désormais interdit. On m'a pris les documents du bateau (histoire que je ne bouge pas) mais je peux descendre pour le ravitaillement et petite promenade. Ils sont quand meme sympas. Par hasard, un seul autre voilier est resté bloqué sur meme quai de la même île que moi (Lipsi). Nous avons passé une première nuit  très très agitée à cause d'un fort vent d'ouest. La prochaine fois je bougerai dans une petite baie à côté et j'hésite aller prévenir les autorités de ça en avance. En tout cas, si urgence exige, je bougerai pour me mettre à l'abri dans un meilleur endroit. 

Offline
Forum member
answer no 288115

Bonjour

Nous sommes en Nouvelle Zelande sur notre voilier   REVE   A DEUX en confinement depuis   3 jours à Tauranga.

Les frontières sont fermée mais exceptionellement    des bateaux pourraient arriver   s'ils ont  une bonne raison   de   venir ici.   Les arrivées ne peuvent se faire qu'à   Opua (en temps normal aussi) et les equipages sont systematiquement mis en quarantaine stricte une quinzaine de jour (pas de contact avec la terre) avant de prendre le confinement normal.

Sinon la navogation de plaisance est en principe interdite et les marinas   sont fermées sauf pour  les gens qui résidaient à bord de leur bateau avant le confinement.

Les règles pour sortir sont très strictes: course alimentaires ou pharmacie   etc

Bon courage à tous

Dominique

Plus d'info sur notre blog: https://reveadeux.blog

 

 

Offline
Sun Odyssey 52.2 (Monocoque)
Membre cotisant
Registered member since 2016
answer no 288120

Nous sommes à la Barbade depuis le 8 Mars.

5 voiliers au mouillage de Carlisle Bay, 2 bateaux anglais, un allemand et un croate qui est arrivé il y a deux jours depuis le Brésil. ( 3 semaines de nav)

Il n’a pas été autorisé à faire sa clearance d’entrée. Pourtant les déplacements sur l’ile sont autorisés, sauf couvre feu la nuit.

Les gouvernement gère la crise à vue. Les décisions sont prises au jour le jour, les touristes ont quittés l’ile Avec les derniers avions.

Nous sommes rassurés car hier le chauffeur de taxi nous a dit qu’il se soignait avec une bouteille de rhum blanc chaque jour et un peu de Vick’s dans le nez, le virus n’a selon lui aucune chance...plus l’aide de Dieu?

Nous avons 8 paquebots de croisière au mouillage qui sont en attente avec le personnel . Les clients sont partis la semaine dernière.

un gros voilier 3 mats battant pavillon grec est parti ce matin pour Cuba en emmenant du personnel du MSC Preziosa.

ils ont du faire un deal avec le paquebot pour rapatrier ces personnes.

Nous attendons quelques jours pour hisser le pavillon de pirates pour pouvoir attaquer ces Cruise ships qui doivent regorger de nourriture...comme au bon vieux temps des corsaires... de plus ici les français n’ont jamais brillés dans les affrontements avec la couronne britannique, on va essayer de faire mieux, suivez l’actualité !

Pourtant nous avons sympathisé avec l’enemi, notre voisin Ian,  anglais sur un petit voilier Vancouver, ancien chauffeur de taxi à Londres, qui a toujours des anecdotes savoureuses à raconter..bloody bastards...il faut dire qu’il attaque son deuxième tour de monde.

En résumé, ici la Barbade...tout va bien, de plus nos voiles neuves nous ont été livrées hier de l’atelier Doyle :), nous sommes prêts 

Prenez bien soin de vous.

 

 

Offline
AZIMUT (Trawler)
Membre cotisant
Registered member since 2010
answer no 288133

Bonjour à toutes et tous , 

"Quarantaine" de 14 jours appliquée désormais strictement en GRECE  pour tout navire touchant terre . 

Si vous êtes chanceux  et à quai , Port Police vous indiquera un moyen de vous faire porter des vivres .

Le site de l'ambassade de France n'est pas à jour ce 29/03 .

 

Take Care Guys ! 

Offline
GIB SEA 414
Forum member
answer no 288135
Aukena sailing a écrit :

Bonjour  à tous. Bloqués a Ushuaia :  le pays est en confinement,  interdiction d'aller dans les rues sauf pour  aller au supermarché ou à la pharmacie. Interdiction également de naviguer jusqu'à la fin du confinement (31 mars pour l'instant).  Les frontières sont fermées, donc impossible d'aller a Puerto Williams ou dans les canaux chiliens. Ici les gens ont arrêté de travailler... Pas d'employés dans le port, une douche ouverte sur 4 et les lieux  en libre accès (salle wifi, salle bbq, atelier) sont  fermés.  

Bonjour , Toujours à Ushuaia ? Tout va bien à bord ?

sommes aussi à Ushuaia coincés à terre , dans un petit appartement, depuis 2 semaines . Notre bateau est à Bahia et impossible d'y aller ! Mon adresse mail si vous avez envie de communiquer : Pascal.pic @ laposte.net     À bientôt !

Offline
OCEANIS 430 (Monocoque)
Forum member
answer no 288137

Ici en Malaisie le confinement est prolongé jusque mi avril.

Nous sommes au mouillage à Langkawi. Pouvons aller à terre pour l'approvisionnement et changeons de mouillage souvent.

Daniel

Offline
Lucas custom (Catamaran)
AdministrateurMembre cotisant
Administrator since 1997
answer no 288138

publié le 25 mars 2020 22:01

réponse n°288086

Bonjour Chevalier Blanc,

Nous sommes aux Canaries. Effectivement, la plaisance est presque totalement fermée.

Vous pouvez arrivé au sein d'une marina, mais vous y serez enfermé sur le ponton (autorisation d'aller faire vos courses).Certaines marina refusent la sortie des voiliers (ex  : La Goméra).

Certains voiliers arrivent à circuler (ce qui n'est pas forcément une bonne chose), ca se voit à l'AIS.

Nous, nous sommes un peu privilégiés dans notre marina actuelle, il y a peu de monde et nous sommes encore libres de circuler sur les pontons, faire du dinguy, prendre une douche et meme .... partir.

Billy & ZouZou

Offline
Lucas custom (Catamaran)
AdministrateurMembre cotisant
Administrator since 1997
answer no 288139

Bonjour,

Serait-il possible de relayer sur votre site, ce nouveau message d'information concernant le COVID-19 à l'attention des plaisanciers français :

«  Ce message s’adresse à tous les plaisanciers français en mer. Si vous devez rejoindre un port, nous vous conseillons de rejoindre prioritairement un port français car les ports étrangers ne sont plus accessibles en raison de la pandémie internationale liée au COVID-19. En cas de difficulté particulière pour entrer dans un port français qui serait fermé, merci de prendre contact avec le sémaphore le plus proche pour connaître  la conduite à tenir. »

Merci.

Cordialement,

Chef de quart - CROSS  GRIS NEZ
 

Offline
SUN ODYSSEY 45 PERFORMANCE
Membre cotisant
Registered member since 2011
answer no 288140
Georgio a écrit :

Nous sommes arrivés de Barbuda à St.Barth (Anse de Gustavia), le 16 mars. Depuis, nous sommes au mouillage (25-30 nœuds actuellement) et attendons. On peut se rendre à terre muni du fameux formulaire. Pas de problèmes de réapprovisionnement : on trouve de tout en alimentation, essence, gasoil, etc... seul le gaz ne semble pas évident.  Je pensais retraverser vers l’Europe via les Açores en mai/juin mais si la période de confinement se prolonge, il faudra me  résoudre à rester une année de plus en descendant le bateau vers Grenada/Cariacou : le mettre à terre pour éviter  les risques cycloniques ce qui permettra de revenir en France en avion le jour où la période de confinement sera levée. Si des membres STW connaissent de bonnes adresses pour laisser le bateau : je suis preneur. Bon  courage à tous.  Bien cordialement. Georgio.

Il y a 2 ans, nous avions laissé 7 mois   (de juin 2017 à janvier 2018) notre Sun Odyssey 45 Perf. à Grenade Spice Islands  très satisfaisant

Offline
SUN ODYSSEY 45 PERFORMANCE
Membre cotisant
Registered member since 2011
answer no 288141

Sun Odyssey 45 Perf. 

Bonjour à tous 

Avons passé le Canal de Panamá le 18 février avec le projet d'aller en mer de Cortez. Projet abandonné car nous sommes bloqués au Costa Rica. Peu de marina  sur cette côte, le plus souvent complet et hors de prix. Sommes au mouillage à Baya Herradura, confinés à bord, pas toujours confortable avec la houle. On espère pouvoir se ravitailler à la marina.

Courage et patience à tous 

Offline
Forum member
answer no 288142

Precision pour la  Nouvelle Zélande en fait les ports de plaisance sont fermés et même à Opua il  n'est plus possible d'arriver de l'extérieur du pays  . ...

Offline
Lucas custom (Catamaran)
AdministrateurMembre cotisant
Administrator since 1997
answer no 288143

Boomerang's Catamaran

21 mars, 10:47 · 

Voici la réponse à ma question par mail du chef de service Action Interministérielle de l'Etat et Sécurité en
Mer_de Guadeloupe.

Donc concrètement si le chef de bord décide par mesure de sécurité de changer de mouillage, il peut le faire en prenant toutes les précautions d'usage pour rendre sa navigation le plus safe possible.

Monsieur,

par courriel en date du 19 mars 2020 vous interrogiez monsieur le préfet quant à l'encadrement réglementaire des navigateurs résidants sur leur navire, et plus particulièrement quant à la possibilité d'effectuer une navigation de "sauvegarde" en cas des conditions météorologiques difficiles.

Je vous confirme que les interdictions prévues dans les arrêtés du 14 et 15 mars 2020 ainsi que dans le décret n°2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19 s'appliquent à toutes les activités nautiques commerciales ou de plaisance ainsi qu'à l'ensemble des loisirs nautiques. Ces dispositions ont vocation à lutter activement à terre et en mer contre la propagation du virus. Elles permettent également de préserver les moyens de secours en mer pour les dédier plus spécifiquement à d'éventuelles interventions sanitaires liées à l'épidémie en cours.

Cependant toute navigation de sauvegarde jugée impérative par le chef de bord sera autorisée et fera l'objet d'un examen attentif des unités de contrôle.

Pour votre complète information je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint l'arrêté n°R02-2020-03-20-003 portant réglementation temporaire de la navigation deans les eaux territoriales et intérieures françaises de la zone maritime Antilles au titre de la lutte contre la propagation du virus covid-19. Cet arrêté fera très prochainement, l'objet d'une information aux navigateurs diffusée par le CROSS-AG en VHF.

Cordialement,

---
Paul-Henry Vimbert

_ Chef du service Action Interministérielle de l'Etat et Sécurité en
Mer_

Pointe de Fouillole 97110 Pointe à Pitre

Offline
Lucas custom (Catamaran)
AdministrateurMembre cotisant
Administrator since 1997
answer no 288154

 

 

Début du message réexpédié :

 

De: Joana Aguiar <joanaaguiar@quintadolorde.pt>

Objet: Re : COVID 19 - Madere

Date: 31 mars 2020 à 15:32:19 UTC+2

À: Association Sail The World <webmaster@stw.fr>

 

Bonjour toutes et tous,

 

Vous pouvez informer tous les membres du STW que tous les ports et marinas de Madère sont toujours fermés, je vous remercie.

 

Quand tout reviendra à la normalité je vous informai.

 

 

Bon courage à toutes et tous.

Bien cordialment

 

Joana Aguiar
 

Marina Quinta do Lorde

 

Sítio da Piedade | 9200 - 044 Caniçal
t. (+351) 291 969 830 e. joanaaguiar@quintadolorde.pt

 

 

 

 

       

 

Offline
Forum member
answer no 288160

Bonjour,

j'ai mon bateau bloqué à VALENCIAMAR.

si la proposition de CAPVRAI tient toujours, je serai preneur d'un petit controle (je crois avoir déjà compris que j'avais un problème avec ma drisse

Dans l'attente

Cédric BARRIERE. 0612570297

Offline
Lucas custom (Catamaran)
AdministrateurMembre cotisant
Administrator since 1997
answer no 288168

Après avoir échangé avec les maires de l’archipel, les procureurs de la République et la directrice général de l’ARS, le préfet de la Guadeloupe (idem en Martinique) instaure un couvre-feu sur l’ensemble du département, entre 20 heures et 5 heures du matin, à compter de ce mercredi 1er avril.

Tout déplacement est donc interdit, en dehors des seules exceptions suivantes, dûment justifiées :

• Trajets entre le domicile et le ou les lieux d'exercice de l'activité professionnelle et déplacements professionnels non susceptibles d'être différés
• Déplacements pour motifs de santé ne pouvant être différés

Cet arrêté entre en vigueur à compter de ce mercredi soir et jusqu’au 15 avril à 5 heures. Chacun doit respecter les mesures de confinement. Chacun doit se protéger et protéger les autres.
Les forces de sécurité intérieure, les services d’urgence, les effectifs et véhicules du service départemental d’incendie et de secours, des professionnels de santé médicaux et para-médicaux dûment identifiés ainsi que les agents des polices municipales, les véhicules d’intervention des organismes chargés du maintien des services publics indispensables, les véhicules de l’administration pénitentiaire ainsi que les véhicules des associations habilitées à effectuer des maraudes et de la distribution alimentaire, ne sont pas concernés par cet arrêté.

 

Offline
Lucas custom (Catamaran)
AdministrateurMembre cotisant
Administrator since 1997
answer no 288201

Chèr(e)s navigatrices et navigateurs,

Les mesures sanitaires imposées par la gestion de la pandémie du Covid-19 ont évidemment impacté profondément vos navigations en cours.

Le retour en métropole avec votre voilier est devenu une priorité pour nombre d’entre vous mais les règles de confinement limitent aujourd’hui les déplacements transocéaniques et rendent la préparation de la transat retour plus complexe.

Equipages incomplets, préparation technique en stand-by faute d’accès aux services locaux, difficultés d’avitaillement ou risques de contamination en effectuant les approvisionnements sont des facteurs qui peuvent pousser à un départ en transatlantique retour dans des conditions dégradées.

Après échange avec les services opérationnels du CROSS gris-nez et du CCMM (centre de consultation médicale maritime), je souhaite partager avec vous les positions de STW autour de la sécurité sanitaire et maritime afin d’éviter qu’aucun voilier ne se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et l’expérience passée montre que les retours par l’atlantique nord peuvent être le théâtre d’accidents maritimes faute d’anticipation météorologique.
Pour les voiliers confinés aux Antilles, il est vivement recommandé de ne pas partir en direction de la métropole tant que la phase épidémique est toujours active, en particulier au niveau du port de départ et ce pour les raisons suivantes :

- Une fois en mer, si contamination il y a, elle touchera l’ensemble de l’équipage étant donné la promiscuité incontournable. Les risques sont donc majeurs.

- Si, au large, une forme grave apparait (quel que soit l’âge), il sera impossible de la prendre en charge. Sans soins adaptés, les chances de survie seront donc extrêmement limitées.

J’ai été interrogé plusieurs fois sur la solution du dépistage avec un résultat négatif avant le départ. C’est une fausse bonne solution. En effet, pour être utiles, ces tests dits PCR devraient être réalisés juste au moment de l’embarquement pour éviter toute contamination postérieure. La logistique en est donc complexe.

De plus, ces tests sont actuellement en nombre insuffisant et réservés aux populations à risques, donc il existe peu de possibilités réelles d’être testé. Enfin, dans un faible nombre de cas, et selon le stade évolutif de la maladie, le test peut se révéler négatif alors que la personne dépistée est porteuse du COVID-19 et donc potentiellement contaminante.

Sur un plan maritime, les ports des Açores étant fermés jusqu’à nouvel ordre, en dehors d’une situation d’urgence maritime, le retour pourrait devoir se faire sans escale. Cela expose à des évolutions météorologiques plus difficiles à anticiper sur ce long parcours et pouvant se révéler plus dangereuses.

Les conseils de nos routeurs  Michel Meulnet  et  Christian Dumard  sont les suivants :

La période la plus favorable de la traversée des Antilles vers la France s’étend de mai à juin. Un départ est possible à partir de mi-avril mais il n’est pas conseillé avant en raison d’une probabilité de coups de vent plus importante sur la route.

Le départ peut être repoussé jusqu’à juin ou juillet. Un départ après le 15 juin vous expose à un risque cyclonique sur les Antilles. Dans le cas d’un départ après cette date, il est souhaitable de rester à bord de son bateau et de surveiller les tempêtes tropicales éventuelles en étant prêt à partir dans le Sud pour les éviter. On les voit arriver sur les modèles entre 4 et 8 jours avant qu’ils ne touchent les Antilles. 

La saison cyclonique de l’arc Antillais qui s’étend de juin à novembre n’en sera qu’à ses débuts. Le pic d’activité cyclonique est habituellement situé entre aout et octobre.

Toutefois cette transatlantique retour demande une grande attention et vigilance du point de vue de la météo surtout si elle s’effectue sans escale.

En fonction de la position de l'anticyclone des Açores, dans un premier temps, la route s'orientera Nord-Est à Nord Nord-Est, afin d’éviter une route au près trop serré et de contourner le centre de l'anticyclone sans vent.

L'objectif est de rejoindre du vent portant en général au-delà de 35° Nord. Cependant, cette donnée est très variable puisque on peut observer selon les années des situations qui vont de la route directe ou obligent à une trajectoire beaucoup plus Nord (40° nord). La surveillance des mouvements de l'anticyclone et de l'éventuel développement de dépressions à l'ouest doit être accrue. Il est important de ne pas monter trop au Nord afin de ne pas se retrouver dans les systèmes dépressionnaires.

Si l’anticyclone est peu présent, les dépressions font une route EST-OUEST au niveau de la latitude des Açores sur la trajectoire la plus utilisée par les voiliers.

A partir de juin et juillet il faudra également surveiller la situation plus au sud (Atlantique tropical), avec la possibilité de formation de systèmes tropicaux (tempête tropical, cyclone) pouvant migrer en dépressions post-tropicales qui remontent vers des latitudes plus Nord sur un axe Açores / Irlande.

Si vous devez traverser dans les semaines à venir et que la lecture des évolutions météorologiques sur l’Atlantique n’est pas votre point fort, recourir aux services d’un routeur professionnel comme  Michel Meulnet  ou  Christian Dumard  est un gage de sécurité majeur. En ces circonstances particulières, ils ont proposé d’abaisser leurs tarifs de 15% pour les adhérents STW.

Afin de mettre tous les atouts sécurité de votre côté, n’oubliez pas de faire votre  déclaration de traversée auprès du CROSS gris-nez   en mentionnant toutes les informations permettant d’identifier votre voilier et de communiquer avec vous. Si vous possédez une balise de tracking, pensez à ajouter à la fiche sécurité les codes d’accès à votre cartographie de suivi.  Pensez à déclarer votre arrivée en métropole au sémaphore le plus proche avant de toucher terre.

Si vous vous organisez en auto-rallye avec un départ groupé, il est également important d’en avertir le CROSS gris nez et de lui fournir la liste des voiliers navigants de conserve. A ce sujet, l’Atlantic Back Cruising, rallye organisant un retour d’Atlantique initialement prévu début mai se maintient mais voit évidemment sa date de départ repoussée jusqu’à nouvel ordre. Cependant, s’il ne pouvait se tenir officiellement, le Rallye se garde la possibilité de s’organiser en convoi de retour groupé en maintenant ses services de tracking et routage météo (lire le communiqué). Nous vous en dirons plus dès que possible.

Pour vous aider à composer votre équipage à l’issue du confinement, STW ouvre temporairement la gratuité de sa bourse des équipiers jusqu’ici réservée aux adhérents. Vous pouvez donc poster votre annonce dès maintenant.

Si vous avez un souci technique à gérer à bord et que vous avez besoin d’une aide extérieure, n’oubliez pas que le forum STW  est à votre disposition pour interroger la communauté.

Nous vous souhaitons à tous de garder le meilleur moral possible en ces circonstances et souhaitons que vous puissiez rentrer à bon port dans les meilleures conditions de sécurité.

Solidairement

Jean Yves Chauve et l’ensemble de l’équipe STW

Offline
Feeling446
Membre cotisant
Registered member since 2009
answer no 288213

DURCISSEMENT DES CONDITIONS D ENTRÉE AU BRÉSIL 

POur pouvoir faire une entrée dans le pays en bateau,il faut maintenant avoir(ou prendre en arrivant) un billet. D avion retour vers son pays d origine.

seul moyen de faire une entrée,en regle pour les personnes et le bateau

 

arrets possible  en cas  de force majeur comme avarie grave ou maladie

chaque cas etant serieusement étudié  individuellement .

 

sinon,vous pouvez rester 24/48 h le temps de faire un ravitaillement (eau,gaz oil,nourriture) mais sans descendre a terre 

nous pouvons faire le ravitaillement avec une liste pour les bateaux qui le souhaite.

decrets de fermeture  a l entrée pour les etrangers valable 1 mois.....a suivre

Offline
RM 10.50
Forum member
answer no 288266

Bonjour
Infos pour l'île de la DOMINIQUE

www.facebook.com[...]ile.php 

pour celles ou ceux qui n'ont pas FB
"All, I’m posting this on behalf of Jeff, PAYS President.

I understand that there is some confusion and I’ve noticed some misinformation on this FB page around the government's curfew rules. Some of these questions have already been answered. But we at PAYS thought it would be helpful to reinforce the key points.

First and foremost, Monday to Friday, between 6 PM and 6 AM, you may NOT go ashore. During these times, you may swim or snorkel around your boat. You may NOT take your dinghy to go swimming or snorkeling away from your boat. Again, most importantly, you may NOT go ashore.

Outside of curfew, so Monday to Friday, 6 AM to 6 PM, you may

Go ashore and into town for essentials. “Essentials” includes groceries, banking, hardware or fuel (grocery stores, bakeries, hardware stores, banks and petrol stations close at 2 PM, while pharmacies close at 4 PM). You can also ask your PAYS representative to help out. For the ATM, it would be best if you went to the Indian River dock, since the ATM is very close.

Go walking or biking. But it MUST be in the direction away from town, with social distancing and no loitering.

NOT go hiking, since all the parks sites are closed.

Go fishing with a PAYS representative who is a registered fisherman. I have confirmed with the coast guard there should be 1 guest at a time, with life jacket & face mask. Groups MUST return by 6 pm.

Visit on other friends’ boats

Go scuba diving with Fabian, maximum 4 guests, after April 20th, 2020. Given the Coast Guard guidance to the fishing group, please have face masks. Fabian can also fill tanks and clean your hull.

Take a bus to Roseau, maximum 1 person per seating row.

Go to the water station.

Take out food from Seabird, Fish Tales, Aldrin’s and other restaurants. Fish Tales will deliver to the PAYS pier. For other take out orders, you must come to the restaurant to pick up and be back on your boat by 6 pm.

In all of the above, you MUST practice social distancing, staying 2 meters away from others and wearing a face mask whenever you are off of your boat.

We at PAYS are here to make your stay as comfortable as possible, even enjoyable, during these difficult times. We hope this helps.”

Traduction Google
"Tout, je poste ceci au nom de Jeff, président de PAYS.
Je comprends qu'il y a une certaine confusion et j'ai remarqué des informations erronées sur cette page FB concernant les règles de couvre-feu du gouvernement. Certaines de ces questions ont déjà reçu une réponse. Mais chez PAYS, nous avons pensé qu'il serait utile de renforcer les points clés.
D'abord et avant tout, du lundi au vendredi, entre 18 h et 6 h, vous ne pouvez PAS descendre à terre. Pendant ces périodes, vous pouvez nager ou plonger avec tuba autour de votre bateau. Vous ne pouvez PAS emporter votre canot pour nager ou faire de la plongée avec tuba loin de votre bateau. Encore une fois, plus important encore, vous ne pouvez PAS descendre à terre.
En dehors du couvre-feu, du lundi au vendredi, de 6 h à 18 h, vous pouvez
1. Allez à terre et en ville pour l'essentiel. «Essentiels» comprend l'épicerie, les services bancaires, la quincaillerie ou le carburant (épiceries, boulangeries, quincailleries, banques et stations-service ferment à 14 h, tandis que les pharmacies ferment à 16 h). Vous pouvez également demander à votre représentant PAYS de vous aider. Pour le guichet automatique, il serait préférable que vous alliez au quai d'Indian River, car le guichet automatique est très proche.
2. Allez marcher ou faire du vélo. Mais il DOIT être dans le sens opposé à la ville, avec distanciation sociale et sans flânerie.
3. NE PAS faire de randonnée, car tous les sites des parcs sont fermés.
4. Allez à la pêche avec un représentant PAYS qui est un pêcheur enregistré. J'ai confirmé auprès de la garde côtière qu'il devrait y avoir 1 invité à la fois, avec gilet de sauvetage et masque facial. Les groupes DOIVENT revenir avant 18 h.
5. Visite sur les bateaux d'autres amis
6. Faites de la plongée sous-marine avec Fabian, maximum 4 personnes, après le 20 avril 2020. Étant donné les conseils de la Garde côtière au groupe de pêche, veuillez porter des masques. Fabian peut également remplir des réservoirs et nettoyer votre coque.
7. Prendre un bus pour Roseau, maximum 1 personne par rangée de sièges.
8. Allez à la station d'eau.
9. Sortez de la nourriture de Seabird, Fish Tales, Aldrin’s et d’autres restaurants. Fish Tales livrera à l'embarcadère PAYS. Pour les autres commandes de plats à emporter, vous devez venir au restaurant pour récupérer et être de retour sur votre bateau avant 18h00.
Dans tout ce qui précède, vous DEVEZ pratiquer la distance sociale, en restant à 2 mètres des autres et en portant un masque facial chaque fois que vous êtes hors de votre bateau.
Chez PAYS, nous sommes là pour rendre votre séjour aussi confortable que possible, même agréable, en ces temps difficiles. Nous espérons que cela vous aidera. »

Offline
Forum member
answer no 288269

Bonjour,

pour un retour dans un port Français, il faut prévenir à l'avance en passant par la DML dont dépend votre port de destination.

Voici le mail de la DML de vendée: ddtm-dml@vendee.gouv.fr

Bonjour,

Je vous rappelle que la navigation de plaisance est interdite sur les eaux françaises, les ports de plaisances sont en conséquence fermés.
Aucune mesure spécifique n'est donc prévue pour accueillir les plaisanciers au fil de l'eau.
Seuls sont admis certains convoyages qui ont préalablement été autorisés par la préfecture maritime.
Or, je n'ai pas connaissance d'une demande de cet ordre pour une arrivée dans l'un des ports de Vendée.

Votre question requiert quelques éclaircissements ou précisions de votre part :
- combien voiliers sont concernés ?
- combien y-a-t-il de personnes à bord ?
- quelle est la nationalité des personnes à bord ?
- de quel type de voilier s'agit-il (plaisance ou autre) ?
- de quel port viennent-il ?
- pour arriver dans quel port de plaisance ?
- où sont-ils situés actuellement (coordonnées) ?
- quel serait le jour et l'heure estimés d'arrivée ?

Merci d'avance

Bien cordialement

Pierre GAULLET
Cadre d'astreinte DML

------------------------------

Préfecture maritime de l'Atlantique (@premaratlant) a tweeté : [#CONFINEMENTJOUR27 #Covid_19 #COVID2019france]

 

Partis avant le #confinement, les derniers skippers en mer peuvent rentrer à quai sans difficulté. ⛵️

 

⏩ Pour préparer leur retour, ils doivent contacter la délégation à la mer et au littoral #DML de leur port de destination. 

 

 

Offline
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2010
answer no 288286

Vu sur Noonsite que  les Açores ouvrent 3 ports (Horta, Punta delgada, Angra de Heroismo) avec restrictions et déclarations préalables pour l'avitaillement (carburant, eau vivres)  des bateaux de passage.

Plus de détails  (https://www.noonsite.com/place/azores/formalities/#biosecurity-section)

Offline
Elan Impression 434 (Monocoque)
Membre cotisant couple
Couple member since 2017
answer no 288306

Le tribunal administratifde la Guadeloupe, en référé, saisi par la préfecture de Guadeloupe, a ordonné :

- La suppression des arrêtés interdisant l'accostage et le débarquement des passagers de navires de commerce ou de plaisance à Marie-Galante.

- La reprise d'une liaison inter-île à raison d'au moins  1 rotations par jour.

Ce jugement est en date du 27 mars dernier.

Offline
ketch (Monocoque)
Membre cotisant
Registered member since 2005
answer no 288325

Bonjour, actuellement à Genes, en Italie. Tous les ports fermés. Interdition de naviguer partout et meme histoire en Cote d'Azur. Confinement à bord. Possible aller faire ses courses si ayant passé les 15 jours de "quarantena".  Autrement livraison au ponton. Pas de reparations possibles par sois meme, mais possible par professinnels si urgent. A' suivre... (Filippo)

Offline
OCEANIS 45 (Monocoque)
Membre cotisant
Registered member since 2011
answer no 288333

Bonjour à tous !

Un ami, actuellement coincé aux Bahamas sur son petit bateau ZEN, cherche à savoir si il peut se diriger vers le Rio Dulce au Guatemala, pour y passer la saison des cyclones. Y a t'il des  restrictions à l'acstage ou même au mouillage ?

Merci !

Offline
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2010
answer no 288340

Il ya quelques semaines, j'ai eu des echos d'un bateau français repoussé par les gardes côtes à l'entrée du Rio Dulce...

 Sur Noonsite (la référence actuellement pour ce type de question) on peut lire : ( https://www.noonsite.com/place/guatemala/formalities/#biosecurity-section )

March 30, 2020: 

The closure of borders has been extended until April 12, 2020 and the curfew continues at the established time from 4:00 pm to 4:00 am.

Et rien depuis ??? Est-ce ouvert ?? ou pas de mise à jour des infos ??

Le plus fiable serait de contacter Raul, agencia maritima Servamar : raul.morales@servamar.com ; pour info Raul est l'agent à Livingston à qui la plupart des plaisanciers confient leurs formalités à effectuer.

 

 

Offline
MARAMU
Forum member
answer no 288376

Surtout ce jour le 27 avril, ne pas aller au Rio Dulce Guatemala, nous avons des amis navigateurs bloqués au mouillage de Livingston depuis 43 jours!!!  sans pouvoir aller à terre. Ravitaillés tant bien que mal par l'armée. Lui a été souffrant il y a quelques jours, interdiction de voir un médecin!!! Pour l'instant interdiction formelle de remonter le Rio jusqu'au chantier d'hivernage. Pour l'instant destination à éviter.

Offline
Elan Impression 434 (Monocoque)
Membre cotisant couple
Couple member since 2017
answer no 288378

Pour faire le point sur la situation aux Antilles françaises.

Pour ce qui concerne les pavillons français :
- Navigation de plaisance toujours interdite.

- Départ des eaux territoriales autorisé ( pour transat retour par exemple) avec la clearence + un document à remplir auprès des affaires maritimes.

Indo donnée hier par un officier des douanes sur la marina de Fort Louis à St Martin.

 

Je vais essayer de me renseigner sur ce fameux document des affaires maritimes...

Offline
PRIVILEGE (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2005
answer no 288480

Bonjour,

le logigramme pour la situation Martinique a été mis a jour:

http://www.dm.martinique.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/20200421_...

on y lit en particulier qu'un bateau peut arriver en Martinique (demande 24h avant au crossAG); il aura une quarantaine à respecter, à bord du bateau au mouillage....

cette quarantaine sera maintenue aptrès le 11 mai, semble-t-il....

nauticalement,

Bruno.

Offline
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2008
answer no 288490
Jérôme a écrit :

Pour faire le point sur la situation aux Antilles françaises.

Pour ce qui concerne les pavillons français :
- Navigation de plaisance toujours interdite.

- Départ des eaux territoriales autorisé ( pour transat retour par exemple) avec la clearence + un document à remplir auprès des affaires maritimes.

Indo donnée hier par un officier des douanes sur la marina de Fort Louis à St Martin.

 

Je vais essayer de me renseigner sur ce fameux document des affaires maritimes...

Bonjour, Pourrais-tu obtenir une information sur la possibilité d'arriver en avion (dans mon cas en Martinique), de faire une clearence de sortie et de partir avec le bateau sans attendre, donc sans faire de quatorzaine ?

Merci.

 

Offline
ALLURES 44 (Monocoque)
Membre cotisant
Registered member since 2004
answer no 288508

Une histoire à dormir debout !

Ci-dessous mon histoire telle que transmise à Madame le Consul Honoraire de France au Belize (Mme Jaimala Vasquez)

Comme vous me l'avez demandé au téléphone, voici les faits. Nous sommes arrivés à Placencia Village le 11/04/2020 alors que les frontières du Belize étaient fermées mais nous devions  ravitailler en eau et nourriture.  Nous pensions que ce serait l'endroit le plus approprié et les autorités les plus intelligentes dans la région pour trouver une solution pour pouvoir rester ici, éventuellement en quarantaine. Bien sûr, nous avons  hissé le code Q et attendu que les autorités viennent nous voir. D'autres plaisanciers nous ont appris que les bureaux d'immigration étaient fermés et personne ne s'est jamais présenté à nous pendant tout le mois qui a suivi.
Il y a une semaine, une information nous est parvenue (mais l'Immigration nous a dit que c'était faux) que les bateaux entrants au Belize seraient placés en quarantaine pendant 21 jours. D'un autre côté, ma compagne Thérèse voulant rentrer en France, a reçu un mail de votre part lui disant qu'il serait impossible pour les passagers enregistrés sur le "vol gouvernemental" du 11 mai, d'obtenir un visa d'entrée à l'aéroport s'ils n'en avaient pas déjà un et ne pourraient donc pas être du voyage de rapatriement. Nous avons donc pensé qu'il était temps de rencontrer les autorités d'immigration et d'essayer de trouver une solution à nos deux situations, la mienne étant que je ne peux pas quitter le bateau ici et retourner en France.
Ce que nous avons fait le 7 mai. Pendant que les gens de l'Immigration discutaient pour décider de la suite à donner,  à l'extérieur de leurs bureaux, sur un banc, j'ai été condamné à une amende de 150 $ BZ par un officier de la BAHA, au lieu de 280 ... il a dit ... et ne m'a pas délivré de reçu.
Les agents d'immigration nous ont dit que nous étions arrêtés et immédiatement traduits en justice pour être inculpés. Le Magistrat nous a condamné à une amende de 1.000 $ BZ chacun. Nous avons payé. Et l'officier chargé de nous conduire de leurs bureaux (Independance Village, Stann Creek) au Tribunal et à un distributeur de billets nous a ramené à leurs bureaux. Tous ces gens ont ensuite décidé que nous devions aussi être présenté aux autorités de police. Alors ils nous ont conduits au commissariat.
Nous avons de nouveau été arrêtés et immédiatement emprisonnés (7/05/2020 - 15:58). J'ai demandé à l'officier responsable, Norvin VELIZ, de nous présenter nos droits, prêt à vous appeler, éventuellement obtenir les conseils d'un avocat, contacter la famille et également être approvisionné en thyroxine que je dois prendre tous les jours. Aucun de nos droits n'a été  respecté. Thérèse et moi avons passé la nuit dans des cellules, sans rien pour s'asseoir, avec rien pour se coucher à part du ciment brut, plutôt sale, avec des ordures, un coin de la cellule dédié à la miction dans des bouteilles de Coca ... ce qui occasionne pas mal de fuites, des fuites de pluie aussi , des fourmis rampant de toutes parts, ... Pour moi, j'ai été poussé dans une cellule où deux autres détenus étaient déjà, sans masque et sans aucune place pour se coucher. J'ai passé toute la nuit debout et n'ai simplement pas pu dormir.
Au matin tous les papiers étaient prêts et deux officiers de l'immigration attendaient pour nous conduire au tribunal de Dangriga. L'agent VELIZ nous a demandé de signer le «Formulaire de reconnaissance», ce que nous avons fait même si nos droits n'avaient pas été respectés la veille. Ils nous ont conduits là-bas pour que le Magistrat, le même que la veille, statue sur notre infraction.  Nous n'avons même pas eu à entrer devant dans la Cour car l'un des officiers de l'immigration s'est chargé d'obtenir une "relaxe" (dont nous n'avons même pas obtenu copie) sans amende à payer. Ensuite, ils nous ont ramenés à Placentia et non à leurs bureaux d'Independance Village pour obtenir une sorte de permis  avec obligation de quarantaine par exemple : non, ils nous ont seulement dit que nous devions quitter le Belize immédiatement.

Surpris qu'après notre propre "dénonciation" de notre propre gré et en admettant que nous étions coupables et en payant les amendes qui étaient dues, nous n'obtenions pas au moins le droit d'être placés en quarantaine. Cela, au moment d'écrire ces lignes, signifie que Thérèse ne pourra pas rentrer en France et que nous devrons naviguer vers nulle part, face finalement au mauvais temps sinon aux ouragans!

Nous tenons à remercier très vivement et Mme Vasquez et Mr Brice SARDAIN, Consul de France pour le Belize et le Guatemala, pour leurs efforts acharnés.

Offline
Plan Erik Lerouge 40 pieds (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2010
answer no 288514

Récit poignant d'une galère comme en subissent certains équipages coincés par des frontières fermées, galère  que j'aurai pu vivre, si par chance, je n'étais pas arrivé à Curaçao, "the fingers in the noze", le 17 mars, la veille de la fermeture de la frontière, donc situation ''légale'' avec issue plus simple.

C'est pourquoi, je souhaiterais beaucoup venir en aide à Zyzo Miss : tu dois savoir que le Mexique est encore ouvert avec restrictions (pas de contacts perso là bas) par contre certains de mes co-confinés de Curaçao ont rejoint  le Panama, soit à Shelter Bay, soit à Turtle Cay  marina où un ponton a été aménagé pour la quatorzaine (les jours de nav' sont inclus dans cette période). Le contact à Turtle Cay marina  est +52 1 81 1611 3264 ; c'est en zone hors cyclone pour laisser le bateau, reste le pb du retour en avion France, je n'ai pas d'infos, mes contacts continuant pour la plupart vers le Pacifique.

Offline
Dufour 40E Performance (Monocoque)
Membre cotisant
Registered member since 2015
answer no 288542

Marina Ponta Delgada :

Accueil extraordinaire durant une escale d’une semaine pendant la période de confinement. Même si nous étions consignés sur notre ponton, la sollicitude  du personnel de la marina a été exceptionnelle faisant tout pour nous faciliter la vie : courses alimentaires, démarches administratives, contacts avec les professionnels de l’ile pour réaliser nos réparations. Vraiment, la réputation de gentillesse des azorais n’est pas usurpée. Grand merci à eux. »Par contre, si vous faites appel à un professionnel Nautique -  ce qui n’a pas été notre  cas puisque nous avons tout fait nous-mêmes y compris la vidange -, il faut que ce dernier obtienne l’accord du service de santé, etc... là ça  peut devenir compliqué.

Offline
Elan Impression 434 (Monocoque)
Membre cotisant couple
Couple member since 2017
answer no 288544
Georges a écrit :

Marina Ponta Delgada :

Accueil extraordinaire durant une escale d’une semaine pendant la période de confinement. Même si nous étions consignés sur notre ponton, la sollicitude  du personnel de la marina a été exceptionnelle faisant tout pour nous faciliter la vie : courses alimentaires, démarches administratives, contacts avec les professionnels de l’ile pour réaliser nos réparations. Vraiment, la réputation de gentillesse des azorais n’est pas usurpée. Grand merci à eux. »Par contre, si vous faites appel à un professionnel Nautique -  ce qui n’a pas été notre  cas puisque nous avons tout fait nous-mêmes y compris la vidange -, il faut que ce dernier obtienne l’accord du service de santé, etc... là ça  peut devenir compliqué.

Tout le contraire ici à Horta.

Interdiction absolue d'entrer dans la marina sans raison technique impérative sous réserve de très fortes amendes.

Il faut impérativement rester au mouillage dans le port avec un fond sur lequel rien ne tient, les voiliers décrochent sans cesse, sauf les 1ers arrivés qui ont pu mouiler toute la chaine dispo.

On peut faire l'avitaillement par le biais de PETER'S CAFE SPORT qui nous livrent tout ce qu'ils peuvent, nous apportent du pain simplement par gentillesse et font les courses au Continent du coin, chez le boulanger etc... c'est très sympathique.
Ils ne comprennent absolument pas la politique du gouvernement régional qui veut à tout prix éviter les contacts avec les navigateurs (qui arrivent pourtant de 15 à 25 jours de mer) alors que l'îl' est déconfinée, les gens font la fête les jeunes se baignent en groupes dans le port, les pêcheurs prennent leur repas au camion en groupes également...Aberrant. Nous somes barricadés si nous allons faire le plein de GO ou d'eau, la barrière est gardée par des vigiles...Et ils n'ont eu que 5 cas de Coronavirus en début de pandémie, tous guéris depuis.

En panne d'iridium, la police maritime m'a même reprochée d'avoir fait appel au distributeur qui me l'a vendu et pas aux ship locaux...L'explication que le matèriel était sous garantie  aurait pu être valable pour l'année dernière m'a t-il répondu, pas cette année !

Nous adorions le Portugal et nous faisions une joie de visiter les Açores, même s'il avait fallu supporter une quarantaine mais là c'est la chasse pure et simple aux voiliers pour les inciter à fuir au plus tôt en rendant les condtions impossibles à supporter.

 

Offline
MARAMU
Forum member
answer no 288546

Voici les dernières nouvelles du Guatemala données par Gwendal responsable de la Marina Monclar du Rio Dulce:

 Message IMPORTANT à l'intention de mes clients/amis qui attendent de pouvoir rentrer au Rio Dulce pour la saison cyclonique.

Voici une traduction libre d'un post publié sur Rio Dulce Cruisers il y a quelques heures.

"Les dernières nouvelles sur les plaisanciers entrant à Rio Dulce. Nous nous attendons à en entendre davantage au début de la semaine et je le publierai tel que je l'entends.
Hier, le directeur de l'INGUAT (ministère du Tourisme) a fait une interview radio où il a déclaré que lundi ils développeront le plan pour permettre aux plaisanciers d'entrer à Rio Dulce.

Le plan initialement présenté au gouvernement supposait une quarantaine de trois semaines et il a été suggéré que trois zones d'ancrage de quarantaine soient établies dans la zone principale de Rio Dulce. Cette zone serait proche des services pour l'approvisionnement des croiseurs et serait également plus facilement accessible au personnel de surveillance de la santé et à la sécurité de la marine. Le plan prévoyait que 15 bateaux entreraient dans chaque zone chaque semaine. À la troisième semaine, toutes les zones seront pleines avec un total de 45 bateaux. Au début de la quatrième semaine, les bateaux occupant la première zone auraient terminé la quarantaine et seraient obligés de quitter le mouillage et de se diriger vers une marina autorisée. Cela libérerait cette zone pour recevoir le prochain groupe de bateaux.

Comme je l'ai dit, c'est le plan qui a été présenté à l'origine. Cependant, nous ne saurons pas ce que le gouvernement décidera de faire et tout pourrait changer lorsque la décision finale sera prise. Par exemple, nous apprenons maintenant que la quarantaine peut être limitée à seulement 15 jours et cela pourrait permettre à plus de bateaux d'entrer chaque semaine. Il est également possible que les frontières s'ouvrent bientôt, auquel cas tous les bateaux pourront entrer.

Si et quand le plan d'entrée est approuvé, il y aura une limite au nombre de bateaux pouvant entrer chaque semaine, car il y a une limite au nombre de bateaux pouvant être traités à Livingston chaque jour. Nous nous rendons également compte que certains ont un besoin plus urgent d’arriver immédiatement en raison de problèmes médicaux. Pour cette raison, nous allons essayer d'organiser un système de priorité pour faire entrer les bateaux. Nous réalisons également qu'en raison des restrictions de profondeur au bar Livingston, certains bateaux ne peuvent entrer que quelques jours spécifiques du mois. Le système de priorité tentera également d'en tenir compte.

Lorsque le gouvernement donne l'autorisation aux bateaux d'entrer, un formulaire sera mis à disposition en ligne pour chaque bateau à remplir. Ce formulaire comprendra des domaines où des besoins spéciaux peuvent être répertoriés pour le classement dans le système de priorité d'entrée

Lorsque l'autorisation est donnée aux bateaux d'entrer et que les formulaires de demande ont été présentés, une liste des bateaux autorisés à entrer chaque semaine sera fournie.

Comme il n'y a pas de zone de sécurité à Livingston et aux alentours pour attendre une longue période d'entrée, il est très important que les bateaux restent à leur emplacement actuel et n'arrivent pas à Livingston plus d'un jour ou deux avant leur date d'entrée.

Nous comprenons que, comme les bateaux se trouvent au Mexique, au Belize et au Honduras, tous auront besoin de temps pour transiter en tenant compte des conditions météorologiques et de la distance. Nous ferons de notre mieux pour donner un préavis suffisant pour permettre le temps de transit."

Donc, lundi on en saura un peu plus. Mais pour une fois je me montrerais optimiste en disant que les choses s'annoncent pas trop mal ;)

Envoyé de mon iPhone

Offline
Nautitech 442 (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2008
answer no 288557

Concernant les Antilles françaises, la quatorzaine est levée pour les transports inter-îles incluant Martinique, Guadeloupe, St Martin et St Barth.  Il n'est pas précisé si cela s'applique aussi bien aux bateaux de plaisance qu'aux liaisons aériennes.

Un protocole d'accord est en cours de finalisation avec St Maarten pour faciliter les échanges entre les 2 parties de St Martin.

Communiqué de la préfecture ici.

Offline
PRIVILEGE (Catamaran)
Membre cotisant
Registered member since 2005
answer no 288558

pour le moment seuls sont concernés par la levée de la 14zaine les transports aeriens: la plaisance est toujours régie par l'arreté  du 20 mai. http://www.guadeloupe.gouv.fr/content/download/20346/127521/file/cpRAA%2...

l'article 7 concerne les bateaux qui doivent bouger pour cause de saison cyclonique...

Offline
Forum member
answer no 288659

Bonjour ,

Je cherche des informations  actualisées  concernant les autorisations de navigation pour une nav prévue en juillet au départ de Pointe à Pitre vers Antigua Barbuda St Martin Anguilla St Kitts Nevis montserrat  .

Le mouillage et l'accès est-il autorisé dans ces iles ? 

Merci de toute info utile 

Offline
HR 38 (Monocoque)
Forum member
answer no 288660

Le site Noonsite (en anglais) tient les infos à jour pays par pays (sur la page d'accueil; Covid 19: Open/Closed countries)

Pages

Le site de la Grande Croisière...