Congé pour création d'entreprise... flottante

2052 lectures / 9 posts / 0 new
Anonyme (not verified)
Congé pour création d'entreprise... flottante
subject no 80031
Bonjour, Je pars sur mon bateau pour environ 15 mois pour un tour d'Atlantique à partir de juillet 2005. Actuellement salarié, j'ai commencé à discuter des conditions de départ avec mon entreprise. Ne remplissant pas la condition des 6 années d'expérience professionnelle, j'ai le choix entre deux conditions : - je démissione et frappe à la porte en revenant - je pars avec un congé pour création d'entreprise, ce qui a nettement ma préférence N'ayant aucun domicile fixe en france, est-il possible de domicilier cette structure (SARL à priori) sur mon bateau qui bat pavillon français ? Une telle structure me semble présenter pas mal d'avantages : - Je pourrais facturer des études (ingénierie, calcul) à mon entreprise en cas de surcharge ponctuelle et gagner un peu de sous - Il serait peut être possible de récupérer la TVA sur des achats professionnels (informatique, moyen de communication, ...) qui pourraient aussi me servir à titre privé - En élargissant les statuts, je dois pouvoir ajouter import-export, négoce, transport, ... pour ouvrir le panel de services facturables Quel est votre avis sur cette situation sachant aussi que le principale intérêt est l'obtention du congé pour la sécurité que cela procure ? Merci de votre aide pour ce projet qui me passionne déja. Nicolas
Anonyme (not verified)
answer no 74999

hello,

J'ai bien peur que ce soit un peu utopique, et ne pas trop rêver !

Même les professionnels du nautisme doivent avoir une adresse fiscale à terre, comme tout le monde à quelques exceptions
près qui relèvent de la coutume et non du droit.

Il y a des sociétés de domiciliation d'adresse fiscale (toujours à terre) et rien de vous empêche de vivre sur votre bateau. Il
faudra quand même un domicile à terre. La capitainerie où vous recevez du courrier n'est pas un domicile.

Il vous faut un compte bancaire. Là aussi une adresse personnelle en tant que gérant.

Le fisc n'aime pas trop ceux qui bougent. Vous allez travailler, comme vous le dîtes :" récupérer la TVA". Et celle que vous
devrez ces messieurs des impôts iront la chercher où ? Aux Galapagos, en Nouvelle-Guinée ? MDR

Si vous vouliez faire du commerce avec votre bateau, il ne fallait pas le faire battre pavillon français. Bien que je suppose que
c'est un pavillon de plaisance et non pas de commerce. L'affaire est réglée.

Vous pourriez entrer majoritaire dans une sarl que vous faites avec des amis ?. Toujours à terre... Clin

A dispo pour plus ample infos.... le sujet est vaste

jpg
Offline
TRAWLER + FORBAN
Forum member
answer no 75000

c'est une excellente idée et qui peut etre améliorée

il faut en fait créer deux entreprises

la première facture ses services à la 2 eme et gagne très bien sa vie

et la deuxieme fait de meme à la première et gagne aussi très bien sa vie d'autant + que les factures peuvent etre énormes

avec ce système il est possible de doubler très facilement le gain de la solution initialement envisagée et tout ça hors taxe car le
fin du fin, c'est de récupérer la TVA mais de ne pas la payer, et là le gain est encore + important

mais il y a un moyen bien + simple et + sur: il suffit de se faire un très gros chèque à soi même et ça marche tout aussi bien

par exemple, vous vous faites un chèque de 10 millions d'€ que vous remettez à votre banque et vous avez ainsi gagné
10millions € sans vous fatiguer outre mesure et cette opération est renouvelable très souvent

pas mal, hein

Anonyme (not verified)
answer no 75008

Bad News : Il te faut une adresse fixe (entrêprise et meme perso)
Good News : je vais faire le service de domiciliation (via Goto Yacht Services, basée en DOM ... Cf avantages)
Contact moi en direct (E Mail sur mon site web), j ai une bonne experience du sujet .

http://www.gotoyacht.com

Anonyme (not verified)
answer no 75061

Salut,

Merci à Tryptique pour la domiciliation, j'en avais un peu entendu parlé. Je vais creuser le sujet.

En réponse aux remarques très constructives de jpg, je n'ai pas l'intention de trop profiter du système, chômage, assedic et
autres systèmes d'aides... ni gruger tout le monde avec d'éventuelles aides pour création d'entreprise. Je demande un congé
sans solde, c'est tout. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas réflechir aux différentes solutions.

Si je travaille réèllement de temps en temps, j'aurais besoin d'un peu de matériel et de pouvoir communiquer, je ne trouve pas ça
si tiré par les cheveux de l'inclure dans les frais de fonctionnement d'une société ... et donc payer ces investissements HT.

A+,
Nicolas

Offline
FIREBALL
Membre cotisant
Administrator since 1998
answer no 75344

Votre idée est interessante. Cependant, il vous faudra domicilier votre société à une adresse "phisique", c'est à dire
rattachée à une adresse postale.
Même si cette adresse est un cocotier (il est des îles où les cocotiers sont sur-exploités Sourire )
Evitez juste les bananiers. Leur durée de vie est trop courte !

Enfin, cette adresse peut être:
une société de domiciliation (à partir de 18 € HT par mois sur Paris)
votre adresse personnelle si vous la conservez
...
Mais l'adresse ne peut pas être "port XXXX, quai YYYY, voilier ZZZ"
Sauf si vous amarez votre navire à poste fixe, ce qui est plutôt antinomique avec votre idée de partir...

Enfin, je vous met en garde contre le risque (éventuel) d'abus de biens sociaux qui pourrait résulter d'une utilisation à
titre "trop" personnelle du matériel de votre société...

Cordialement
Ariel DAHAN

Anonyme (not verified)
answer no 75362

Détournement de facilités...

je viens de lire le sujet : en gros profiter d'aides à la création d'entreprise pour aller se balader au soleil !

certains intervenants approuvent l'idée. Personnellement je trouve cette manière de profiter du système particulièrement
veule. Le système, soit on reste dedans et on bosse, soit on en sort et on assume, en se débrouillant par soi même.

Cela rappelle les bateaux en soi-disant défiscalisation, qui était un moyen détourné de réduire ses impôts tout en se
prélassant au soleil. Ceci du à une faille dans la loi, qui à l'origine était conçue pour l'immobilier.

Cette idée s'inscrit pour moi dans la conduite de ceux qui abusent des arrêts de travail avec prolongations, et qui en
profitent pour aller à la pêche...

Je ne souhaite certes pas bon vent à l'auteur du sujet, mais s'il réalise son idée, un contrôle administratif qui rectifiera cet
abus manifeste vis à vis de la loi.

PS peut-être certains trouveront-ils ma position dure, mais vis-à-vis de pauvres gars qui triment pour pouvoir se payer leur
bateau dans l'espoir de partir un jour, en assumant de A à Z leur option, et sans aides d'aucune sorte, la solution évoquée est
tout à fait cynique. Mécontent

Anonyme (not verified)
answer no 75367

Bonjour Bahia,

Avez-vous lu ma réponse deux lignes au-dessus ?

Encore une fois, je ne demanderais pas d'aide pour création d'entreprise, ni assedic et encore moins m'arranger pour me faire
licencier et toucher les alloc chomages.

Je pars avec un congé pour création d'entreprise sec (même pas de sponsoring de mon entreprise si ça vous rassure).
Maintenant, comme visiblement ils apprecient mon travail, je sens que je pourrais jouer la carte de cette création d'entreprise et
continuer à bosser de temps en temps (le but étant quand même de profiter du voyage) et ainsi de gagner un peu de fric , vu
que je ne pars pas avec le votre et que jusqu'ici j'ai plutôt cotisé pour tout ceux qui préfèrent rester devant leur télé plutôt que
de se lever tôt (Vous voyez, finalement, on voit les choses du même côté)

Bon, j'ai bien compris (merci aux autres intervenants) que c'était utopique de domicilier l'entreprise sur le bateau. Maintenant,
peux-ton me confirmer que celle-ci doit être sur le territoire français pour bénéficier du congé ? cela semble logique mais peut
être y aurait-il intérêt à le faire ailleurs.

Cordialement,
Nicolas

Anonyme (not verified)
answer no 75369

s'il ne s'agit que du congé...

sans demandes d'aides, le cas est effectivement différent. Ce n'est pas ce que j'avais cru comprendre lors du premier post.
Tu considèreras mes remarques non avenues. Dans ce que tu indiques, il s'agirait d'une demande de temps libre...
Alors bon vent à toi...

Le site de la Grande Croisière...