CARTES MARINE

436 lectures / 19 posts / 0 new
Ppf
Offline
NEPTUNE 94
Forum member
CARTES MARINE
subject no 87608
Bonjour à tous,
 j'étais partis pou acquerir un logiciel de navigation (maxsea..?), mais le pris d'achat, plus l'achat des zonnes de navigations dont j'ai besoin (mediteranee) me rebutent un peu. Ayant un budjet limité, je souhaiterais investir en priorité dans la sécurité (même si la carto en fait partie. Je me demande donc si par soucis d'économie, je ne vai pas rester au carte papier, ce qui en plus évite de faire tourner le PC en permanence ? Autre avantage, on peut amener les cartes dans le cokpit, ce qui n'est pas le cas du PC. Le tout est de trouver des cartes pas trop cher! celles vendue sur STW sont elles suifisament précise?

Merci de vos commentaires.

LAURENT
Offline
VULCAIN 5
Forum member
answer no 124808

Bonjour

de toute façon , Laurent , le fait d'avoir des cartes électroniques ne dispense pas d'avoir également les cartes papier . D'une part parceque c'est obligatoire , d'autre part parceque ça tombe sous le sens de tout skipper responsable et enfin parceque jamais les cartes électroniques ne remplaceront les cartes papier pour avoir simultanément les détails de la cote et une vision d'ensemble .
Donc si on veux n'avoir qu'un systeme , ce sont les cartes papier qu'il faut choisir .
Mais si on veux avoir toutes les cartes de détail , ça revient sacrément cher . Dans ce cas , complèter avec un plotter devient vraiment rentable . Surtout si on prend un appareil de chez Eagle ou bien Lowrance qui accepte les cartes Nauticpath . Ainsi pour 99 Euro ( par exemple chez SVB) tu as tout le bassin méditerraneen depuis les cotes Atlantiques du Portugal et du Maroc jusqu'a la Mer Caspienne avec une résolution maximale de 0,2 Milles .
C'est la solution que j'ai adopté : les grandes cartes sur papier , complètées par un plotter visible dans le cockpit , qui positionne le bateau sur la carte sans manipulations avec une grande précision . Cela m'a été très utile par exemple dans le labyrinthe des îles de la cote suèdoise , ou je défie qui que ce soit ( sauf les locaux) de ne pas s'emmèler les crayons entre tous ces chenaux qui partent dans tous les sens avec des bouées qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau . J'ai aussi une cartographie sur le PC dont je me sert de moins en moins , tellement le plotter est pratique .

Amicalement - Joël

Offline
VOILIER DÉRIVEUR LESTE SUN SHINE 38
Forum member
answer no 124809

Merci Dummy pour cette solution fort intéressante pour les petits budgets...Comme l'auteur du fil, passer au tout électronique (Maxsea) est trop cher... et ttes les cartes papier, c'est cher aussi... Excuse mon ignorance, mais c'est quoi un plotter? Comment ça se présente? C'est comme un lecteur ou un GPS? Merci  Lalou

Offline
VULCAIN 5
Forum member
answer no 124812

Bonjour

Un plotter c'est le mot anglais pour un lecteur de cartes - GPS intégré . Les modèles les plus récents permettent le branchement d'une antenne radar , et d'un module AIS . L'avantage par rapport a un logiciel de cartographie sur PC , c'est que tout est intègré , ça ne craint pas l'humidité ( utilisable dans le cockpit) et c'est beaucoup moins cher comme dit précédemment . Mais ça n'a pas non plus toutes les fonctions d'un logiciel de nav .En général l'écran est toujours trop petit dans les modèles bon marché .Les cartes NauticPath américaines ,sont des cartes raster , c'est a dire scannées sur des cartes papier a l'origine . Moi j'aime bien , ça me semble plus fiable que les cartes purement électroniques qui sont bourrées de bugs , d'erreurs de programmation ou d'erreurs de lecture par le logiciel .
Si je devais chercher un bon Plotter a l'heure actuelle , je m'intéresserais au GlobalMap 7200 de chez Lowrance , que l'on trouve facilement a moins de 800 E , qui peut recevoir une extension radar , doté d'un écran assez grand , et qui ( ça c'est très important) accepte les cartes NauticPath ainsi que les Navionics .

Joël

Offline
Forum member
answer no 124816

 Si tu as un budjet limité, je te suggère  une solution, que "pourmapartenaucuncasjen'adopteraiscarjeneveuxpasetreencontravention aveclefabricantdelogiciel", si tu es sympathique et bon vivant, ton voisin de ponton devrait te débrouiller çà.
Quelques cartes de STW, la précision c'est toi qui la choisit, si elle existe dans la bibliotèque, je ne doute pas qu'ils (STW) accèptent de te les vendre, au fur et à mesure de l' avancement de ton voyage, tes petits camarades navigateurs te confieront leurs propres cartes que tu pourras photocopier (dans certains pays c'est un vrai bizness).

Indispensable les IMRAY précis, quoique commençant a dater, tu y trouveras toutes les infos générales utiles, et pour des sujets précis les réponses sur ce site.

Amicalement

Kaj
Offline
AA
Forum member
answer no 124835

C'est étonnant cette défiance pour les cartes vectorielles. En six ans de nav et pas mal de routes en France et Méditerranée je n'ai jamais trouvé de grosses erreurs si ce n'est parfois de géoréférencement sur les ancêtres. Il ne me vient pas à l'idée non plus de tenter des chenaux compliqués en ne me fiant qu'à ça mais c'est quand même beaucoup plus causant qu'une carte papier.
Comme exemple il faut essayer de naviguer dans le golfe du Morbihan avec une carte papier puis avec une carto vectorielle. Il n'y a vraiment pas photo à mon avis. On sait tout de suite où on est sans avoir besoin de se creuser pour savoir si on est dans le bon chenal ou en face la bonne île.
Cependant la carte papier a quand même ses avantages, elle sent bon (parfois !) elle fait un bruit délicieux prélude à l'aventure, elle peut s'afficher sur un mur, à la maison, pour faire sérieux... elle garde la trace des coups de crayon, des coups de gomme furieux, des taches de sang parfois. C'est quand même sympa... Après.

Offline
VULCAIN 5
Forum member
answer no 124842

resalut

tout ce que tu dis est exact , Kaj , mais s'applique tout autant aux cartes "raster". Mais pour en revenir aux cartes papier ,en plus de retenir les diverses senteurs de la dernière croisière elles ont un gros avantage , dès que tu sorts de ton "jardin" , de te donner une vision globale de la région , tout en permettant en une fraction de seconde de se reporter sur un détail , un relèvemebt etc... Pour s'exprimer d'une façon plus générale , elles sont plus "parlantes" qu'un écran qui vas demander des changements de zoom etc... Dans certains cas c'est toute la différence entre l'incompréhension totale de la situa tion , et l'apport de diverses données simultanées qui vont faire "tilt" dans ton cerveau pour t'apporter la solution du problème .
En plus , même si ton écran fait 20 ', est il vraiment raisonnable sur un petit voilier de s'en remettre entièrement a une technologie liée a l'electricité ? Le cartes papier restent indispensables , mais grace a l'electronique on peut se contenter des cartes a grande échelle .
amha.
Amicalement - Joël

Offline
OCEANIS 430
Forum member
answer no 124855

pourquoi ne pas tout simplement aller voir les cargos
il suffit de demander en anglais le ship master , carte marine se dit chart et non map
ils sont contents de se délester de centaines de cartes qui ne leur servent plus
quand elles sont périmées elles leur servent juste de pochoirs pour la peinture , à se protéger de la graisse pour travailler au moteur , ou à faire des joints ( en mécanique ) c'est trop raide pour les autres parait il
de plus c'est gratuit !!!
seul soucis , le classement et la place qu'elles prennent
j'utilise pour ma part le catalogue de l'amirauté anglaise , aussi récupéré sur un cargo , je les classe par zone A A1 A2 (routiers) B B1etc
seul les endroits peu fréquentés par les cargos( patagonie , polynésie ) sont difficiles à trouver
une fois sur un cargo grec un je me suis vu proposé au choix dans des étagères au moins un millier de cartes
attention si comme moi vous avez une gueule de taliban en montant sur un cargo israélien ... I'm not the fatah , I'm not from the hamas don't shot me
on peu aussi récupérer les livres des feux , les IN , ocean passages for the world , les HO 249 , toute la littérature anglaise
pratique les cargos !!!
en haute mer on peu même passer des fax gratos par leur intermédiaire en les appelant par VHF ( pour rassurer la famille sur une traversée un peu plus longue que prévue )
certains on même fait le plein de gazole, elle est pas belle la vie !!!
La cartographie électronique n'est pas à négliger car dans peu de place on peu avoir beaucoup de détails , entrées de port , mouillages au cas ou , mais ça ne remplacera jamais pour moi une carte papier avec une règle cras et un compas
cordialement
Gildas

 

Offline
FRUIT DE MER
Forum member
answer no 124858

BONJOUR,
tu peux télécharger sea clear gratuit, les cartes bsb se trouvent facilement sur les sites de téléchargement, une antenne gps, et quelques cartes papiers complèteront la bibliothèque et le tour est joué!!!!!!
je pratique ainsi en eaux bretonne et anglos normande
tout se passe à merveille pour un moindre coût
totoche

Offline
VOILIER DÉRIVEUR LESTE SUN SHINE 38
Forum member
answer no 124889

Merci à tous de toutes ces idées:
- le plotter globalmap (maintenant je sais ce que c'est!!)+ cartes à gde échelle
- les voisins de ponton, les cargos,
- Seaclear, etc...
Avec tout cela ya de quoi faire il me semble... Merci à tous   Lalou

Offline
GIB'SEA 76
Forum member
answer no 125432

Bonjour,
il y a quelqu'un qui vend sur EBAY  un cd ou dvd de cartes C-MAP CM93

qui connait ? lisible avec sea clear ?

JJ

Offline
ROMANÉE
Forum member
answer no 125451

les CM 93 ne sont pas lisibles avec SEA CLEAR. Télécharge SEA CLEAR sur le Net (c'est gratuit) et ensuite trouve les cartes du SHOM chez un voisin de ponton. Les anciennes cartes du SHOM n'étaient pas protégées.

Offline
CAL 2-46
Forum member
answer no 125463

Il n'y a pas que MaxSea. Il y  aussi "Offshore Navigator" (je ne me souviens pas du coût de ce logiciel, voisin de 130 euros) et son jeu complet de cartes pour toute la MED pour 169 euros de mémoire chez Nauticom. Je n'ai pas à me plaindre de ces deux produits. De toute manière il est toujours conseillé de disposer un jeu de cartes papier en cas de défaillance de l'ordinateur. Ordinateur gadget ? Sans aucun doute ! Mais tellement passionnant ! Un plaisir à ne pas négliger également.

Anonyme (not verified)
answer no 125475

Il y a très longtemps que les avions ne volent plus et se posent encore moins avec des cartes papiers dépliées sur les genoux des pilotes...

Et pour ce qui est de sortir ses cartes papier dans le cockpit ...??? Il est une école de voile très renommée qui préconise tout à fait le contraire, "aucun document nautique ne doit sortir du bateau"... Imaginez la petite risée qui vient vous cueillir la dite carte comme une feuille morte qui tombe d'un arbre...

Ensuite chacun fait comme il veut et, personnellement, j'ai parcouru plus de 10 000 milles en Méditerranée avec un PC portable Toshiba et une cartographie C-Map lue par le logiciel Noé, sans aucun problème, si ce n'est un plantage sur un banc de sable "mouvant" non balisé à l'entrée d'un port Italien.

En ce qui me concerne, le guide nautique "qui va bien" du coin, la carte papier grand format "de Gibraltar au détroit de Messine" ou "la mer Egée", et tout le reste avec l'ordi.

Donc prétendre que naviguer tout électronique est dangereux (ou informatique, comme les avions...) ça commence à devenir "vieux jeu" !
Et si on réfléchit un peu à toute l'électronique qui nous entoure et à laquelle on fait une confiance aveugle : sondeur, loch, VHF, récepteur BLU, Navtex, radar, GPS, téléphone portable, etc..., on peut aussi faire confiance au reste...

PS : la modif est pour corriger les fautes de frappe !

Offline
Sun odyssey 40
Forum member
answer no 125477

Bonjour,
Il faut savoir si tu veux un logiciel de navigation ou une simple cartographie electronique.
Maxsea semble assez complexe à utiliser car il est tres performant mais surtout reservé (à mon avis) aux régatiers ou aux coureurs du grand large genre Vendée globe .
mais il existe plein de logiciels de carto beaucoup moins chers.
moi j'ai Fugawi et j'en suis tres content (129€ chez nauticom). de plus le prix des carte electroniques diminue tres rapidement: exemple Navionics XL9 (equivalent à 3 anciennes XL3) pour le prix de l'ex XL3, soit 3 fois plus de cartes pour le même prix. Et cela devrait continuer à baisser sous l'effet de la concurrence.
Neanmoins, bien que la carte papier ne soit plus obligatoire, et meme avec 3 GPS à bord, j'imagine mal de les débarquer ! 
Je pense moi aussi qu'il faut conserver au moins les instructions nautiques et une carte à grand format
En esperant que cette modeste contribution puisse t'aider.
Cordialement
Jean-Marc

 

Offline
VULCAIN 5
Forum member
answer no 125499

Bonjour les amis

ce que dit Tubobem est exact , et moi même qui suis très conservateur dans mes gouts ( ne serais-ce que par nostalgie) j'use et abuse de toutes ces aides électroniques qui nous ont bien simplifié la vie . Cependant je tiens pour dangereux de s'en remettre entièrement a elles. Envisager un black-out électrique total sur un petit voilier n'a rien de fantaisiste , c'est pourquoi par exemple la sonde a main reste un article obligatoire a bord . Pour pouvoir consulter mes cartes papier dans le cockpit , elles sont protègées par une grande pochette plastique , et mes bancs de cockpit sont équipés d'un sandow qui sert a assurer tout ce que l'on pose dessus .
D'un autre coté , il est illusoire d'espèrer avoir toutes les cartes de détail sur papier . Combien de fois ais-je du autrefois renoncer a une étape  imprévue parceque je n'avais pas la carte de détail du coin ? Et la les cartes électroniques sont irremplaçables . J'ai même deux systèmes indépendants : un logiciel de cartographie simple mais suffisant et les cartes du monde entier ( eh oui !) sur l'ordi de la table a carte , et un plotter sous la protection de descente , visible du cockpit , avec les cartes Nauticpath et Navionics . Comme les cartes papier sont maintenant souvent vendues avec leur équivalent sur CD , j'ai même chargé depuis peu sur mon PC personnel un troisième système dont le logiciel qui se nomme "Yacht navigator mobile 3.0" ne coute que 99,90 Euro et me semble suffisamment complet pour servir de base a un équipement économique sur un voilier . Très pratique en tout cas pour préparer ses croisières a la maison !

C'est bien sympa de pouvoir bavarder de tout ça . Ca aide a supporter la frustration d'être loin de son bateau . Heureusement , le temps se rapproche ou on vas pouvoir souffrir , la ponceuse a bout de bras et de la poussière plein la bouche !

Amicalement - Joël

Offline
Forum member
answer no 125521

Comment met-on à jour les cartes électroniques Navionics ? Pour les cartes papier il suffit de se connecter sur le site du Shom et çà occupe les jours de pluie en hiver...

J'apprécie énormément mon lecteur de cartes (récent) lorsque je ne peux pas quitter la barre longtemps dans des endroits mal pavés, mais pour avoir rapidement une vue d'ensemble détaillée de certaines zones (ex: tour le l'île de Ré) la carte papier est irremplaçable - et permet surtout de ne pas stresser si suite à un imprévu on ne peut pas recharger ses batteries.

Kaj
Offline
AA
Forum member
answer no 125529

Depuis que nous sommes à la carto électronique je n'ai jamais ouvert une carte papier, jamais eu besoin non plus. 20 000 miles en Méditerranée dans tout un tas de coin pas toujours bien clairs.
Avec parfois un peu de méfiance (injustifiée!) on peut naviguer beaucoup plus tranquillement qu'avant.
Je ne sais pas comment c'est pour vous mais il m'arrivait de faire des erreurs dans mes relevés de point ou mes appréciations d'estime, Je ne parle pas de l'horrible nav dans le brouillard.
Maintenant c'est facile et efficace !
C'est bien le problème d'ailleurs car pas besoin de savoir faire le point ou même de savoir naviguer d'où l'invasion grouillante et polluante d'innombrables bateaux de location et autres charters.
Le risque de panne de batterie ? Avec un ordinateur portable il y a en plus une batterie interne qui peut suffire, pas besoin de laisser toujours l'appareil allumé. ERt puis, entre nous, bien imprudent est celui qui navigue avec des batteries mortes au point de ne plus pouvoir alimenter un PC.
Le risque de panne d'ordinateur, ça arrive hélas ! pour ma part j'en ai un second avec le même programme que le premier. Il nous est arrivé une fois d'en arriver là en Turquie. J'étais en panne d'écran. Cher ? oui mais moins qu'avant et de toutes façons moins cher que toutes les cartes papier que j'aurais dû acheter.

Je voudrais revenir sur le cas des cartes dans le cockpit. Quand le bateau est petit ou bien dans les coins très tordus par vilain temps c'est mieux dans le cockpit même s'il y a un risque. Dans ces cas là on fait gaffe ! Je connais bien aussi en équipage familial on ne peut pas faire autrement.

Offline
DÉRIVEUR LESTÉ ALU
Forum member
answer no 286773

Réaction à ceux qui ne comprennent pas la défiance à l'égard des cartes vectorielles (qui sont par ailleurs un outil moderne et plein de possibilités nouvelles).

Ce qu'il faut comprendre c'est que le développement de ces cartes, pour l'ensemble du monde s'est produit à la vitesse de l'éclair (à comparer avec les siècles qu'il a fallu pour développer la bibliothèque de cartes mondiales disponibles aujourd'hui). Or il a fallu beraucoup de petites mains pour faire ce travail. Où trouve t'on ces petites mains susceptibles de travailler sur des ordinateurs pour trois sous et très vite, je vous le demande? 

Une mention trouvée sur une carte d'approche du golfe de Gascogne par le sud me semblait clairement un charabia entre le Gulf of Biscay anglais, notre golfe de gascogne, et le tout avec un fort accent indien....  On peut donc se demander si cette main d'oeuvre non qualifiée dans le domaine maritime a toujours été à la hauteur de sa tâche.

Quand à la méfiance: En 2011, dans le Pacifique, je disposais de cartes vectorielles sur les quelles le groupe d'île de l'archipel du duc de Gloucester avaient été oublié. Et j'ai, plus d'une douzaine de fois, rencontré des cailloux non cités sur les cartes vectorielles et pourtant présents sur leur correspondante Raster (je naviguais avec trois systèmes différents pour les comparer).  Je parle de cartes concernant des régions économiquement non développées, et éloignées des trafics commerciaux, ce qui pour un circum navigateur représente 90% de la planète....

Le site de la Grande Croisière...