2011 - TAXE de mouillage forain en Corse

6313 lectures / 82 posts / 0 new
Offline
CHATAM 37 (Monocoque)
Forum member
2011 - TAXE de mouillage forain en Corse
subject no 95134
Cette fois-ci, je crois qu'on y va tout droit !

Depuis la nomination le mois dernier de Vanina PIERI à la Présidence de l'Agence du Tourisme de la Corse, on lit régulièrement sur Corse Matin ses interviews où il est question de taxes nouvelles appliquées au tourisme.

Pour ce qui nous intéresse en particulier, elle évoque la taxe sur les mouillages forains dits "mouillages sauvages"
On sait qu'une taxe de mouillage dans la réserve de Bonifacio a été votée par la dernière assemblée de Corse en 2009 mais non mise en application suite aux dernières élections régionales perdue par les dirigeants en place.

Eh bien voilà qu'on reparle de la taxe de mouillage forain en corse mais cette fois-ci elle semblerait se généraliser à tous les mouillages forains de Corse.

Ci-dessous un extrait de l'interview de Vanina PIERI dans CM :

--- Enfin, nous réfléchissons à la généralisation d'une taxe sur les mouillages « sauvages », comme dans le Parc marin de Bonifacio avec l'Office de l'environnement. --------


l'article complet paru ce matin :
[http://www.corsematin.com/...]


Offline
Forum member
answer no 162380

je ne m'arreterai plus en Corse, donc plus de courses dans les magasins plus de resto, la Sardaigne est beaucoup plus accueillante et surtout moins chère !!!

Offline
PATAGO 50 (Monocoque)
Forum member
answer no 162386

C'est malheureusement ce que certains pensent etre "le progrès" !!! Si cela se réalise, et bien il ne faudra plus y aller, c'est la seule solution, les  petits politiciens locaux se ferons traduire dans leur dialecte le mot "boycott"....

Offline
OCÉANIS Clipper 373 (Monocoque)
Forum member
answer no 162389
Frada a écrit :
je ne m'arreterai plus en Corse, donc plus de courses dans les magasins plus de resto, la Sardaigne est beaucoup plus accueillante et surtout moins chère !!!

 Durant le 1er WE du NAUTIC, j'ai décrit cet état de fait à une charmante représentante de l'Office du Tourisme de Saint Florent qui "attendait le client" sur le stand de la Corse.
Elle était toute surprise la pôvre... Elle m'a dit qu'elle allait en partler... à qui ???

Anonyme (not verified)
answer no 162390

Bonne fête Chantal vraiment très anonyme.

Cette évolution des taxes est normale, il faut bien que tous ces gens trouvent le financement nécessaire pour leurs luxueux bureaux, les missions dont ils sont chargés, leurs voitures de fonction, et bien sûr assurer leurs salaires...
On ne va quand même pas les payer à rien foutre.

ça va, je n'ai choqué personne ?...

Offline
SUPER MARAMU
Forum member
answer no 162392

Il y a belle lurette que je boycotte la Corse et ses habitants , la seule chose que je regrette , c'est que notre cher état verse une quantité invraisemblable de subventions en provenance de nos împôts .
Ont ils besoin de + comme dit Tudo Bem ????

Offline
BENETEAU IDYLLE 11.50
Membre cotisant
Registered member since 2003
answer no 162393

on se debrouillera pour arriver en fin d'aprés midi et repartir au petit matin (ce que je fais déjà avant de sauter sur la Sardaigne ) je ne pense pas qu'ils nous contrôlent de nuit et puis on iras en Sardaigne ou on ne nous emm ...e pas trop pour le moment

Offline
FEELING 920
Forum member
answer no 162397
Chantal a écrit :
Cette fois-ci, je crois qu'on y va tout droit !

Depuis la nomination le mois dernier de Vanina PIERI à la Présidence de l'Agence du Tourisme de la Corse, on lit régulièrement sur Corse Matin ses interviews où il est question de taxes nouvelles appliquées au tourisme.

Pour ce qui nous intéresse en particulier, elle évoque la taxe sur les mouillages forains dits "mouillages sauvages"
On sait qu'une taxe de mouillage dans la réserve de Bonifacio a été votée par la dernière assemblée de Corse en 2009 mais non mise en application suite aux dernières élections régionales perdue par les dirigeants en place.

Eh bien voilà qu'on reparle de la taxe de mouillage forain en corse mais cette fois-ci elle semblerait se généraliser à tous les mouillages forains de Corse.

Ci-dessous un extrait de l'interview de Vanina PIERI dans CM :

--- Enfin, nous réfléchissons à la généralisation d'une taxe sur les mouillages « sauvages », comme dans le Parc marin de Bonifacio avec l'Office de l'environnement. --------

l'article complet paru ce matin :
[http://www.corsematin.com/...]

Certaines collectivités anglaises avaient essayé de faire pareil. Cependant il y avaient des avocats/navigateurs sur le forum qui ont contre-attaqué.  Les collectivités (avec certaines exceptions enterrinées par le Parlement et liées aux domaines de la Couronne) n'avaient aucune jurisdiction sur la Mer.  Est-ce pareil en France?

 

 

Offline
Forum member
answer no 162399

 par curiosité j'ai vu sur Wikipedia il est question sur les eaux territoriales d'un état côtier et non d'un département français qui s'arrogerait des droits maritimes :

"La mer territoriale est la partie de mer côtière sur laquelle s'étend la souveraineté d'un État côtier. Sa largeur maximale est fixée à 12 milles marins (soit 22 224 mètres) par la Convention des Nations unies sur le Droit de la Mer, ou d'un partage médian du littoral pour les États voisins dont les côtes sont distantes de moins de 24 milles."      

 

Anonyme (not verified)
answer no 162401
Occitan11 a écrit :
 par curiosité j'ai vu sur Wikipedia il est question d'un état côtier et non d'un département français qui s'arrogerait des droits maritimes :

"La mer territoriale est la partie de mer côtière sur laquelle s'étend la souveraineté d'un État côtier. Sa largeur maximale est fixée à 12 milles marins (soit 22 224 mètres) par la Convention des Nations unies sur le Droit de la Mer, ou d'un partage médian du littoral pour les États voisins dont les côtes sont distantes de moins de 24 milles."    

 

 Effectivement Occitan,

la mer est "territoriale"... Les communes ont juste des droits sur leur plages, avec la possibilité de délimiter la zone des 300 mètres avec des bouées qui nous emm..... pour aller mouiller "au plus près" car je crois bien qu'en annexe, on n'a pas le droit d'être à plus de 300 m des côtes.

Peut-on alors parler d'entrave à la libre circulation ?

Les lois (françaises) sont parfois de véritables labyrinthes dans lesquels tout le monde se perd, y compris les politiques qui les pondent.

Offline
EVASION 34
Forum member
answer no 162405

Nous n'irons plus au bois les lauriers sont coupés, nous n'iront plus en Corse les mouillages sont taxés!
Nous irons à Elbe, en Sardaigne, en Sicile aux Baléares, partout où nous seront bien accueillis et pas plumés!


Anonyme (not verified)
answer no 162410

Et dire que je suis corse !!!
C´était quand même mieux du temps de Pascal Paoli... (Aïe... je sens que je vais me faire "bomber"...)
Heureusement que je suis loin...
... sans compter que la Vendetta n´est plus ce quelle était ma p´tite Dame, mes braves Messieurs.
Seul le Bruccio a encore une certaine saveur... les canistrelli... un petit "Patrimonio"...
Mais en arriver à en préférer la Sardaigne !!!
Non mais... où va-t-on ?
A la dérive c´est sûr.....................................

Allez, plus sérieusement que dire ??? Que faire devant cet état de faits ????
Rien.
La boycoter. Je comprends vos réactions.

Pace Salute
Sophie

Offline
SUN ODISSEY 33
Membre actif
Active member since 2003
answer no 162411
Tudo Bem a écrit :

Peut-on alors parler d'entrave à la libre circulation ?

c'est ca la bonne idée...comment pourrait on s' y prendre pour les coincer juridiquement? si quelqu'un sait, ou même pense savoir, je suis preneur...
parce que le boycott ca ne marche que si on n'aime pas la corse.. et moi j'aime la corse ( les c... n'y sont ni plus ni moins nombreux qu'ailleurs et c'est malheureux, car alors ce serait facile...)
le plus grave:  "mouillage forain" rebaptisé "mouillage sauvage" ... c'est comme en camping en somme? ca semble etre une tendance "lourde" qui s'exprime par cette phrase

Offline
CHATAM 37 (Monocoque)
Forum member
answer no 162417

Merci Tudo Bem,

" Bonne fête Chantal vraiment très anonyme "

En fait mon pseudo existe depuis 2004 et la fiche était auparavant lisible avec un texte sur notre projet de construction (réalisé depuis)
Mais le fait que notre nom de famille et notre adresse mail apparaisse clairement, nous a valu quelques petits soucis.

Depuis, j'ai décidé de dévoiler le minimum.

Beaucoup ici nous connaissent. Notre voilier s'appelle Boulal, son papa-constructeur s'appelle Jacky et moi ........c'est ma fête aujourd'hui  !

Bonne soirée à toutes et tous

Anonyme (not verified)
answer no 162425
Chantal a écrit :
...

Mais le fait que notre nom de famille et notre adresse mail apparaisse clairement, nous a valu quelques petits soucis.

Depuis, j'ai décidé de dévoiler le minimum.

Beaucoup ici nous connaissent. Notre voilier s'appelle Boulal, son papa-constructeur s'appelle Jacky et moi ........c'est ma fête aujourd'hui  !

Bonne soirée à toutes et tous

 Mais c'est bien sûr... alors re bonne fête...

c'est quand même marrant (enfin, pas vraiment "marrant") ces problèmes que certains rencontrent en se découvrant un peu.

Vous êtes sûrs que cela vienne d'ici ?

De mon côté rien à signaler avec dans mon profil mon nom, celui d'un blog qui en dit encore plus...

Pour en revenir à ce racket, il n'y a pas d'autres mots, si encore on installait des corps pour préserver les fonds de nos ancres meurtrières en nous interdisant de la jetter, on accepterait de payer, comme en Croatie... Mais eux seraient même en avance, et personne ne conteste puisque ce ne sont pas les Croates qui naviguent.
Les "responsables" (mais de quoi ?) corse doivent vouloir faire pareil !

Offline
PATAGO 50 (Monocoque)
Forum member
answer no 162457
Enomis a écrit :
Et dire que je suis corse !!!
C´était quand même mieux du temps de Pascal Paoli... (Aïe... je sens que je vais me faire "bomber"...)
Heureusement que je suis loin...
... sans compter que la Vendetta n´est plus ce quelle était ma p´tite Dame, mes braves Messieurs.
Seul le Bruccio a encore une certaine saveur... les canistrelli... un petit "Patrimonio"...
Mais en arriver à en préférer la Sardaigne !!!
Non mais... où va-t-on ?
A la dérive c´est sûr.....................................

Allez, plus sérieusement que dire ??? Que faire devant cet état de faits ????
Rien.
La boycoter. Je comprends vos réactions.

Pace Salute
Sophie

 anche io so corsu !! Di bastia. E questa cosa mi dispiace molto. U corsu scrittu non è facile per mè, l'o imparattu sul porto... no a scola!
Pace e salute a te Sophie per tuttu l'annu chi vienne.
Salut Sophie, as-tu compris mes quelques mots en corse? Tu peux aller sur mon profil, ou mon blog affilies à stw : le sillage de patago;
C'est rare un corse, et encore plus UNE corse qui navigue... alors je veux en savoir plus ! ET s'il y a d'autres corses, faites -vous connaitre!!! Tu vas voir, on va coloniser STW  et faire le forum en corse!

Anonyme (not verified)
answer no 162459

 Viva a corsica hè a ppiu bedda isula di u mondu...

Que oui j´ai tout compris... mais je le parle sûrement moins bien que toi le corse !
C´est ma langue maternelle... je suis moi aussi de la région de Bastia... près de Vescovato... d´un petit village qui s´appelle Silvareccio.
Alors si ça se trouve on est cousins !!!

Ce qui est marrant c´est que je viens de lire ton profil et que 2 endroits me tiennent particulièrement à coeur :
- La Corse (tu l´auras compris)... mes origines et j´y ai passé mon enfance
- La Nouvelle Calédonie... j´y ai passé toute mon adolescence.
Et si j´ai bien lu c´est là où tu te trouves en ce moment ?
Alors salue le Rocher à la Voile pour moi... l´île des Pins... le phare Amedee...

Décidement STW permet bien des rapprochements...  même lorsqu´on est à l´autre bout de la planète.

Dans tout ça on va dire qu´on s´éloigne du sujet initial. Pas tort...
Beh oui... mais je me sens impuissante devant la bêtise des administrations.

Vulè a botte piena è a moglie briaca... c´est la meilleure manière de tout perdre !

Je ne me sens capable que de vanter les beautés de notre "île de beauté"... ils existent encore mais :
Pruch'ella duri !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pace Salute
Sophie

Anonyme (not verified)
answer no 162477

Viva Silvareccio

Enomis tu es originaire de Silvareccio? Incroyable ;je suis aussi originaire également de ce village,Silvareccio est donc bien représenté sur stw.Je suis installé et travaille en Corse ,mais dans quelques mois je compte quitter la Corse,pour un long ,j'espére trés long tour du monde ,sur un trimaran de 14 m.Le bateau,n'est pas basé en Corse ,mais à Port Saint Louis du Rhone.Et cela pour des raisons pratiques car la mise à terre d'un tri de presque 10 m de large était difficile et trés honéreux dans les ports en Corse.La taxe ne sera appliquéé quand haute saison,et naviguer en Corse hors saison ,c'est fabuleux,on a les plus beaux mouillages pour soi .Avez vous mouillez aux Lavezzi  au mois d'Aout?c'est l'horreur, c'est pire qu'une marina surchargée,une pollution incroyable,si la taxe peut permettre de réguler cette surfréquentation et diminuer ces pollutions pourquoi pas?En tant que Corse je suis pas contre.

www.tribellule-uventusa.fr

Anonyme (not verified)
answer no 162480

Non mais je rêve ?!!!
Attends... sais-tu combien il y a d´habitants à Silvarecciu ?  100... CENT !!!
Famille maternelle Angeli... Giafferi... Micaelli...
Sais tu que je viens de retrouver ici, en Argentine, une authentique cousine de 87 ans née Casabianca descendante donc du même tatarabuelo ???!
Si.......... !!!
Et elle a en main tout l´arbre généalogique qui m´en donne l´authenticité.

Wahooo... où nous mène STW... alors là !!!
... du bout du monde on se retrouve en Corse, et dans un petit village perdu dans le maquis... à des miles de penser qu´un jour la mer réunirait de probables cousins

Bon ça nous éloigne un peu plus des taxes dans les mouillages de notre île.... s´cusez, c´est l´émotion

Sophie SY Enomis

Anonyme (not verified)
answer no 162481
Safioran a écrit :
Il y a belle lurette que je boycotte la Corse et ses habitants , la seule chose que je regrette , c'est que notre cher état verse une quantité invraisemblable de subventions en provenance de nos împôts .
Ont ils besoin de + comme dit Tudo Bem ????

Je suis Corse et je trouve ce genre de propos ,trés irresponsable,preuve d'un mépris et d'une ignorance de l'histoire de la Corse.Je paye mes impots sans dégrévement ni passe droit ,comme n'importe quel citoyen.La France doit beaucoup à la Corse ,elle a été saignée pendant la Guerre 14-18 et en 43 ,ce fut la premiére parcelle du territoire de la France à étre libérée,et de nombreux jeunes corse se sont portés volontaires pour débarquer en Provence et participer à la libération.La Corse n'a bénéficié ,que tardivement ,du développement auquel elle avait droit,comme n'importe quelle région française,et encore le plus souvent grace aux fonds européens. Et si la Corse n'est pas encore trop bétonnée,malgré de fortes pressions, tant mieux et s'il faut une taxe pour continuer à la préserver,les Corses y sont tout à fait favorables,et surtout n'oubliez pas que les politiques porteurs de ces projets,ont été élus en connaissance de cause par les Corses,et ne font qu'appliquer la politique pour laquelle ils ont été mandatés.Les Corses n'ont aucun intéret à cautionner un tourisme de masse anarchique ,qui au final coute trés cher à la collectivité,en cause les nuisances et pollutions de tout genre,et préserver notre capital naturel ; est je crois notre meilleur atout pour l'avenir.

Anonyme (not verified)
answer no 162482
Enomis a écrit :
Non mais je rêve ?!!!
Attends... sais-tu combien il y a d´habitants à Silvarecciu ?  100... CENT !!!
Famille maternelle Angeli... Giafferi... Micaelli...
Sais tu que je viens de retrouver ici, en Argentine, une authentique cousine de 87 ans née Casabianca descendante donc du même tatarabuelo ???!
Si.......... !!!
Et elle a en main tout l´arbre généalogique qui m´en donne l´authenticité.

Wahooo... où nous mène STW... alors là !!!
... du bout du monde on se retrouve en Corse, et dans un petit village perdu dans le maquis... à des miles de penser qu´un jour la mer réunirait de probables cousins

Bon ça nous éloigne un peu plus des taxes dans les mouillages de notre île.... s´cusez, c´est l´émotion

Sophie SY Enomis

 Encore plus incroyable,la famille Muracciole ne te dis rien?,je porte ce nom et j'ai toujours la maison de famille au village,je la garde
précieusement,méme si je ne l'occupe pas souvent,on tient à ses racines,méme si on aspire voyager longtemps autour de notre encore
belle Planéte.Si tu le permets je te contacterais par mail perso.Je connais la famille Casabianca et d'aprés ma grand mére on a une parentée avec eux. 
       A  bientot Alain

Offline
PATAGO 50 (Monocoque)
Forum member
answer no 162484

HOLA! STOP! BASTA!

NE PAS TRANSFORMER CE FORUM EN TRIBUNE POLITIQUE ! CE SERAIT IDIOT.

CEPENDANT UNE (DEUX, DIX OU VINGT) TAXES NE RESOUDRONT  PAS LE PROBLEME. Seule l'éducation des plaisanciers sera efficace et au lieu de mettre des gendarmes et des percepteurs de taxes, il vaut mieux employer des agents assermentés pour EXPLIQUER, calmement, gentiment, courtoisement,EXPLIQUER et EXPLIQUER encore ET ENCORE comment éviter les nuisances à toutes les escales, et dans les mouillages, tous les jours et plutôt deux fois qu'une. L'expliquer AUX ENFANTS qui sont à bord des bateaux, qui sont plus receptifs et surtout, qui feront le relai et feront des reflexions aux adultes qu'ils surprendront en  flagrant délit de pollution.

Sur! c'est plus contraignant, ça n'aura sans doute pas un effet immédiat... Mais à long terme ce sera plus efficace, plus ...payant pour la nature et la qualité de vie qu'une taxe en espèces sonnantes et trébuchantes. Ciào.

Offline
Membre cotisant
Registered member since 2007
answer no 162485
U ventu Sa a écrit :
 Encore plus incroyable,la famille Muracciole ne te dis rien?,je porte ce nom et j'ai toujours la maison de famille au village,

Antoine Muraccioli : chanteur-navigateur.
Pourquoi a-t-il mis un i à la fin de son nom, puisque sa cousine Florence, journaliste politique connue, s'appelle Muracciole ?
Autres cousins, par leur mère née Muracciole, les frères Raffiani, propriétaires d'un excellent restaurant corse à Paris 11e.
Et tous portent le nom de leur village, près de Vezzani, 20 km au sud de Corte.
Ce sont des amis.

Offline
BENETEAU IDYLLE 11.50
Membre cotisant
Registered member since 2003
answer no 162504

si çà se trouve tu es de la famille d'Antoine  Muraciole le chanteur navigateur

Offline
BENETEAU IDYLLE 11.50
Membre cotisant
Registered member since 2003
answer no 162506

de toutes façons il faut reconnaitre que la Corse n'est plus ce quelle était j'ai commencé à bosser en Corse en 1967 ( j'ai fais pour mon boulot le tour des ponts de  Corse pour les refaire ou les rénover  ) et les gens étaient super gentils (j'ai même failli me marier à Porto Vecchio) puis je suis retourné plus tard à plusieurs reprises mais les gens étaient de moins en moins sympas sauf ce que je connaissait eux sont resté fidéles en amitié et nous nous sommes revus chaques fois avec un plaisir immense ; mais la mentalité as énormement changé 
preuve de ce que j'ai fais en Corse : les fondation de la préfecture prés de la gare et j'habitais en face de la poste puis les fondations du super U à Calvi , le pont de Casamoza ( pour remplacer celui fait en tubes d'entrepose ) et encore d'autres chantier .........
Pace Saluté à tutti Corso

Offline
SUPER MARAMU
Forum member
answer no 162510
U ventu Sa a écrit :
Safioran a écrit :
Il y a belle lurette que je boycotte la Corse et ses habitants , la seule chose que je regrette , c'est que notre cher état verse une quantité invraisemblable de subventions en provenance de nos împôts .
Ont ils besoin de + comme dit Tudo Bem ????

Je suis Corse et je trouve ce genre de propos ,trés irresponsable,preuve d'un mépris et d'une ignorance de l'histoire de la Corse.Je paye mes impots sans dégrévement ni passe droit ,comme n'importe quel citoyen.La France doit beaucoup à la Corse ,elle a été saignée pendant la Guerre 14-18 et en 43 ,ce fut la premiére parcelle du territoire de la France à étre libérée,et de nombreux jeunes corse se sont portés volontaires pour débarquer en Provence et participer à la libération.La Corse n'a bénéficié ,que tardivement ,du développement auquel elle avait droit,comme n'importe quelle région française,et encore le plus souvent grace aux fonds européens. Et si la Corse n'est pas encore trop bétonnée,malgré de fortes pressions, tant mieux et s'il faut une taxe pour continuer à la préserver,les Corses y sont tout à fait favorables,et surtout n'oubliez pas que les politiques porteurs de ces projets,ont été élus en connaissance de cause par les Corses,et ne font qu'appliquer la politique pour laquelle ils ont été mandatés.Les Corses n'ont aucun intéret à cautionner un tourisme de masse anarchique ,qui au final coute trés cher à la collectivité,en cause les nuisances et pollutions de tout genre,et préserver notre capital naturel ; est je crois notre meilleur atout pour l'avenir.

 L'irresponsabilité n'est pas du coté que vous croyez ! Les collectivités et autres élus ne lèvent des taxes que pour combler les trous qu'ils creusent (qui est irresponsable ? ) et les ressources commençant à manquer on se tourne vers ce qui peut être taxé comme le brave plaisancier qui ne cesse de payer. Les morts de chaque guerre appartiennent à l'histoire pas aux justifications des taxes levées .
Les communes riveraines sautent sur cette opportunité de lever une taxe qui pourrait ,si on l'accepte ,leur apporter qq revenus (minimes ). Le boycott est une refus autrement plus civique que l'applatissement devant ce que je considère comme un abus de pouvoir . Merci de nous (STW ) rappeler la justification des bouées payantes de Calvi ???? Votre crédibilité dépendra de la qualité de votre justification .
Un amoureux de la mer qui refuse de se faire saigner .

Anonyme (not verified)
answer no 162514

Bonjour,

Si l'on trouve  normal que les mouillages " sauvages" (puisqu'ils ne sont donc plus forains! ) soient payants en Corse, alors il faut accepter qu'ils le soient partout sans sourciller, pas seulement en France, partout!

Un pas de plus et on restreindra la liberté de mouiller uniquement aux endroits organisés, afin que personne ne puise plus poser une ancre quelque part sans cracher au bassinet.

Et je ne pense pas que notre ami corse va être heureux de payer partout ou il va passer, même si je comprends qu'il puisse se réjouir que son département récupère des sous.
"Ah!  ces foutus touristes qui viennent nous envahir, chaque été! "....Cela me rappelle le Festival d'Avignon, auquel j'ai participé 14 fois. Nous, compagnies de théâtre professionnelles , payions tout au prix fort: Salles de spectacles, maison, camping, bouffe, etc.... Et quand on demandait gentiment à un commerçant s'il voulait bien que l'on pose une affcihe chez lui, il nous répondait (vécu) : " AH, les revoilà, avé leur affiches et leurs théâtres! Ils vont encore nous saloper la ville et nous emmerder!". Seulement quand on a bloqué le festival, en 2003, les affichettes proliféraient aux vitrines : "Ne tuez pas le festival! Les commerçants d'Avignon avec vous !" ET oui, ils avaient "découvert" que ces satanés artistes pesaient fort sur l'économie de la ville des papes et de sa région !

A trop engraisser la poule, elle finira par crever après avoir délivré son dernier oeuf d'or.

Je pense que les économies littorales vivent souvent essentiellement du tourisme. Alors il ne faut pas trop taper sur les touristes.
On ne peut pas d'un coté accepter de recevoir les subsides de ceux qui viennent en vacances quelque part et se plaindre qu'ils soient là. "Ils sont buyants, ils polluent nos plages. Ils nous envahissent! " Oui. et ils font vivre les locaux aussi.
Merci de ne pas l'oublier complètement.

Thierry, sur Troll.

PS: J'ai navigué plus de trois mois autour de la Corse, en 2006, d'Avril à Juillet. Et je confirme, s'il en était besoin : Hors-saison, la Corse et les corses sont fabuleux.

Offline
VEDETTE
Forum member
answer no 162532
U ventu Sa a écrit :
Safioran a écrit :
Il y a belle lurette que je boycotte la Corse et ses habitants , la seule chose que je regrette , c'est que notre cher état verse une quantité invraisemblable de subventions en provenance de nos împôts .
Ont ils besoin de + comme dit Tudo Bem ????

Je suis Corse et je trouve ce genre de propos ,trés irresponsable,preuve d'un mépris et d'une ignorance de l'histoire de la Corse.Je paye mes impots sans dégrévement ni passe droit ,comme n'importe quel citoyen.La France doit beaucoup à la Corse ,elle a été saignée pendant la Guerre 14-18 et en 43 ,ce fut la premiére parcelle du territoire de la France à étre libérée,et de nombreux jeunes corse se sont portés volontaires pour débarquer en Provence et participer à la libération.La Corse n'a bénéficié ,que tardivement ,du développement auquel elle avait droit,comme n'importe quelle région française,et encore le plus souvent grace aux fonds européens. Et si la Corse n'est pas encore trop bétonnée,malgré de fortes pressions, tant mieux et s'il faut une taxe pour continuer à la préserver,les Corses y sont tout à fait favorables,et surtout n'oubliez pas que les politiques porteurs de ces projets,ont été élus en connaissance de cause par les Corses,et ne font qu'appliquer la politique pour laquelle ils ont été mandatés.Les Corses n'ont aucun intéret à cautionner un tourisme de masse anarchique ,qui au final coute trés cher à la collectivité,en cause les nuisances et pollutions de tout genre,et préserver notre capital naturel ; est je crois notre meilleur atout pour l'avenir.

 Je n’ai jamais lu une justification de taxes aussi violente et fallacieuse.
Je remarque que depuis la mise en place des accords de Schengen, les régions réinventent les frontières, je te crée un parc par-ci, une réserve par-là sous des prétextes écologiques. C’est en fait un moyen de faire payer le pékin et de se privatiser une zone ; dans le domaine maritime, seuls les bateaux promenades locaux ont accès à ces zones, « protégées » au profit de quelques autochtones.

Si pour justifier cela il faut aller jusqu’à mettre en compétition les malheurs ou le patriotisme passé d’une région ou d’une île, il faut demander aux Sénans ce qu’ils en pensent ainsi qu’aux habitants des villes rasées comme Le Havre ou Lorient, aux populations de la Somme, ou de la Lorraine. Faut-il créer une taxe d’amarrage particulière aux abords de l’ancien Vel d’Hiv ou devant la plage de Dunkerque en commémoration de l’opération Dynamo ? La taxation des navigateurs en estuaire de Loire fera-t-elle se renflouer le Lancastria ?

En lisant, j’ai été bien navré d’apprendre, et violemment, que depuis 45 ans que je navigue, je pratique un tourisme de masse anarchique, et que mes mouillages forains deviennent tout à coup sauvages. Voilà que je cause des nuisances et des pollutions de tout genre qui coûtent très cher à la collectivité…Il faut m’arrêter et me condamner sans jugement puisque selon U ventu, c’est l’opinion de la majorité des Corses et de leurs élus mis aux responsabilités à cet effet.
Il faudra aussi proscrire toute forme d’entraide et d’apprentissage aux navigateurs présents et futurs, fermer ce forum et les écoles de voiles afin qu’enfin ces dangereux individus cessent leurs coupables activités.

La qualification de « sauvage » est bien sûr employée sciemment par analogie au camping sauvage, noble activité proche de la nature dans notre adolescence devenue interdite sur tout le territoire ; ainsi on se rapproche davantage de décharge sauvage pour mieux culpabiliser, première manœuvre psychologique avant de taxer.

Alors, si c’est l’opinion de la majorité des Corses… je laisse la place, ils pourront ainsi élever davantage de chèvres ou construire Casino Island selon le bord politique qui aura les faveurs de la …majorité.

Offline
AMEL
Forum member
answer no 162534
Chantal a écrit :
Cette fois-ci, je crois qu'on y va tout droit !

Depuis la nomination le mois dernier de Vanina PIERI à la Présidence de l'Agence du Tourisme de la Corse, on lit régulièrement sur Corse Matin ses interviews où il est question de taxes nouvelles appliquées au tourisme.

Pour ce qui nous intéresse en particulier, elle évoque la taxe sur les mouillages forains dits "mouillages sauvages"
On sait qu'une taxe de mouillage dans la réserve de Bonifacio a été votée par la dernière assemblée de Corse en 2009 mais non mise en application suite aux dernières élections régionales perdue par les dirigeants en place.

Eh bien voilà qu'on reparle de la taxe de mouillage forain en corse mais cette fois-ci elle semblerait se généraliser à tous les mouillages forains de Corse.

Ci-dessous un extrait de l'interview de Vanina PIERI dans CM :

--- Enfin, nous réfléchissons à la généralisation d'une taxe sur les mouillages « sauvages », comme dans le Parc marin de Bonifacio avec l'Office de l'environnement. --------

l'article complet paru ce matin :
[http://www.corsematin.com/...]

 quel est le montant de cette taxe  et comment sera  t elle prélevée  ???  à la nuitée  , à l 'année  , en juillet aout ,en hors saison ????
merci de rester concret pour le marin terre à terre que je suis (humour...),amoureux de la corse , la plus belle île du monde ...


Offline
PATAGO 50 (Monocoque)
Forum member
answer no 162571
Capt3a a écrit :
U ventu Sa a écrit :
Safioran a écrit :
Il y a belle lurette que je boycotte la Corse et ses habitants , la seule chose que je regrette , c'est que notre cher état verse une quantité invraisemblable de subventions en provenance de nos împôts .
Ont ils besoin de + comme dit Tudo Bem ????

Je suis Corse et je trouve ce genre de propos ,trés irresponsable,preuve d'un mépris et d'une ignorance de l'histoire de la Corse.Je paye mes impots sans dégrévement ni passe droit ,comme n'importe quel citoyen.La France doit beaucoup à la Corse ,elle a été saignée pendant la Guerre 14-18 et en 43 ,ce fut la premiére parcelle du territoire de la France à étre libérée,et de nombreux jeunes corse se sont portés volontaires pour débarquer en Provence et participer à la libération.La Corse n'a bénéficié ,que tardivement ,du développement auquel elle avait droit,comme n'importe quelle région française,et encore le plus souvent grace aux fonds européens. Et si la Corse n'est pas encore trop bétonnée,malgré de fortes pressions, tant mieux et s'il faut une taxe pour continuer à la préserver,les Corses y sont tout à fait favorables,et surtout n'oubliez pas que les politiques porteurs de ces projets,ont été élus en connaissance de cause par les Corses,et ne font qu'appliquer la politique pour laquelle ils ont été mandatés.Les Corses n'ont aucun intéret à cautionner un tourisme de masse anarchique ,qui au final coute trés cher à la collectivité,en cause les nuisances et pollutions de tout genre,et préserver notre capital naturel ; est je crois notre meilleur atout pour l'avenir.

 Je n’ai jamais lu une justification de taxes aussi violente et fallacieuse.
Je remarque que depuis la mise en place des accords de Schengen, les régions réinventent les frontières, je te crée un parc par-ci, une réserve par-là sous des prétextes écologiques. C’est en fait un moyen de faire payer le pékin et de se privatiser une zone ; dans le domaine maritime, seuls les bateaux promenades locaux ont accès à ces zones, « protégées » au profit de quelques autochtones.

Si pour justifier cela il faut aller jusqu’à mettre en compétition les malheurs ou le patriotisme passé d’une région ou d’une île, il faut demander aux Sénans ce qu’ils en pensent ainsi qu’aux habitants des villes rasées comme Le Havre ou Lorient, aux populations de la Somme, ou de la Lorraine. Faut-il créer une taxe d’amarrage particulière aux abords de l’ancien Vel d’Hiv ou devant la plage de Dunkerque en commémoration de l’opération Dynamo ? La taxation des navigateurs en estuaire de Loire fera-t-elle se renflouer le Lancastria ?

En lisant, j’ai été bien navré d’apprendre, et violemment, que depuis 45 ans que je navigue, je pratique un tourisme de masse anarchique, et que mes mouillages forains deviennent tout à coup sauvages. Voilà que je cause des nuisances et des pollutions de tout genre qui coûtent très cher à la collectivité…Il faut m’arrêter et me condamner sans jugement puisque selon U ventu, c’est l’opinion de la majorité des Corses et de leurs élus mis aux responsabilités à cet effet.
Il faudra aussi proscrire toute forme d’entraide et d’apprentissage aux navigateurs présents et futurs, fermer ce forum et les écoles de voiles afin qu’enfin ces dangereux individus cessent leurs coupables activités.

La qualification de « sauvage » est bien sûr employée sciemment par analogie au camping sauvage, noble activité proche de la nature dans notre adolescence devenue interdite sur tout le territoire ; ainsi on se rapproche davantage de décharge sauvage pour mieux culpabiliser, première manœuvre psychologique avant de taxer.

Alors, si c’est l’opinion de la majorité des Corses… je laisse la place, ils pourront ainsi élever davantage de chèvres ou construire Casino Island selon le bord politique qui aura les faveurs de la …majorité.
 

 Bravo, que cela est bien dit! Je suis tout à fait d'accord!

Offline
Edel Cat 33 (Catamaran)
Forum member
answer no 162583
U ventu Sa a écrit :
Safioran a écrit :
Il y a belle lurette que je boycotte la Corse et ses habitants , la seule chose que je regrette , c'est que notre cher état verse une quantité invraisemblable de subventions en provenance de nos împôts .
Ont ils besoin de + comme dit Tudo Bem ????

Je suis Corse et je trouve ce genre de propos ,trés irresponsable,preuve d'un mépris et d'une ignorance de l'histoire de la Corse.Je paye mes impots sans dégrévement ni passe droit ,comme n'importe quel citoyen.La France doit beaucoup à la Corse ,elle a été saignée pendant la Guerre 14-18 et en 43 ,ce fut la premiére parcelle du territoire de la France à étre libérée,et de nombreux jeunes corse se sont portés volontaires pour débarquer en Provence et participer à la libération.La Corse n'a bénéficié ,que tardivement ,du développement auquel elle avait droit,comme n'importe quelle région française,et encore le plus souvent grace aux fonds européens. Et si la Corse n'est pas encore trop bétonnée,malgré de fortes pressions, tant mieux et s'il faut une taxe pour continuer à la préserver,les Corses y sont tout à fait favorables,et surtout n'oubliez pas que les politiques porteurs de ces projets,ont été élus en connaissance de cause par les Corses,et ne font qu'appliquer la politique pour laquelle ils ont été mandatés.Les Corses n'ont aucun intéret à cautionner un tourisme de masse anarchique ,qui au final coute trés cher à la collectivité,en cause les nuisances et pollutions de tout genre,et préserver notre capital naturel ; est je crois notre meilleur atout pour l'avenir.

 Alors là ja vais y aller aussi. Je ne peux pas laisser passer pareille aubaine!

- Je ne suis pas Corse. Je vis aux Antilles mais suis né et ai grandi à .... Marseille.
- Je suis assez d'accord avec ce qu'écrit U Ventu Sa. Je crois que les réactions ici se trompent de cible.
Pourquoi la Corse est elle toujours si belle ?
Pourquoi la Corse vous plait tant?

Tout simplement parce que les Corses ont su, depuis des années, se proteger du tourisme de masse. Et je pense effectivement que les élus l'ont été pour cela. Pour continuer dans cette voie.

Je ne crois pas que ce soit du racket, mais tout simplement mettre une taxe pour éviter d'avoir des centaines de bateaux au mouillage ..... et pour faire fuir (boycotter ?..) ceux à qui ça ne convient pas.

Je suis contre les bouées, je suis contre les taxes. Mais je comprends bien que celui qui ne veut pas voir tant de bateaux sur ses cotes prenne ce moyen le plus simple et rapide pour ... faire fuir ceux qu'il ne veut pas voir.

Enfin, puisque c'est là la plus merveilleuse chose que le bateau permet: Si les règles d'un endroit ne vous conviennent pas, hissez les voiles et allez simplement ailleurs.

C'est la même chose à Moustique, à St Barth, à Anguilla ; Partout ou les autorités (et donc ceux qui les ont élus) ne veulent pas se voir envahis de bateaux, ils mettent des bouées taxées; facile.

Et ceux qui acceptent de payer quelques euros y viennent quand même. Les autres râlent. cqfd.

Je suis allé pour la dernière fois en Corse en bateau en 1989 . Mais je sais que je dois aux Corses de savoir que si j'y retourne demain, l'île aura très peu changée. Contrairement à des milliers d'autres endroits de cette planète.

Bravo les Corses pour ce que vous faites. Continuez à préserver comme vous le faites,

J'ai toujours dit que j'habiterais en Corse..... si j'étais Corse !

Offline
Océanis 343 (Monocoque)
Forum member
answer no 162584

Peut-être mais Vanina Pieri parle dans son plan de développement de création de golfs (arrosés par récupération des eaux de pluie!). Pas sûr qu'elle envisage de laisser la corse aussi belle que ce qu'elle est. Je crois surtout qu'elle envisage une sélection des touristes.
Bien sûr, c'est logique et évident dans l'environnement actuel mais pas sûr que la population corse en profite.

Offline
Forum member
answer no 162602

Bonjour,

Sauf à admettre que la région Corse gère souverainement ses propres aux territoriales en taxant les « sauvages » qui viennent y mouiller, on ne voit aucune raison de lui laisser le droit de taxer ce qui relève du domaine public français. Si elle le faisait, elle s’exclurait du même coup de la communauté nationale et larguerai les amarres qui la lient à un état dont elle réclame le soutien. Personnellement je ne vois pas d’inconvénient à ce qu’elle taille sa route toute seule au grand vent du large. Faut assumer ses choix, celui-là lui sera sans doute très couteux.

ISTOS

Anonyme (not verified)
answer no 162613

Bonjour

On devrait leur donner leur indépendance et exit. Perso çà fait un moment que je n'y met plus  les pieds, je  préfère aller à Minorque, c'est aussi beau et moins chiant. Je pense d'un manière générale que notre espace de liberté se réduit de plus en plus.

Amicalement

Offline
OCEANIS (Monocoque)
Forum member
answer no 162620
Maximus a écrit :
Bonjour

On devrait leur donner leur indépendance et exit. Perso çà fait un moment que je n'y met plus  les pieds, je  préfère aller à Minorque, c'est aussi beau et moins chiant. Je pense d'un manière générale que notre espace de liberté se réduit de plus en plus.

Amicalement

 

 Bonjour a tous.
Ah! que voila une intervention modérée. Vous avez bien raison de ne pas vouloir venir en corse. Les baléares et surtout mahon c'est bien mieux: ex: de retour de transat en juillet dernier, fatigué je me suis arrèté à mahon: 160€ pour mon 38pieds pour une nuit au port. Dans la baie de mahon presque tout est interdit au mouillage et dès qu'on manifeste l'intention de poser sa pioche, les autorités viennent nous faire déguerpir. Pour info, 2 jours plus tard arrêt pour une nuit a ajaccio 43€. Enfin chacun ses choix.
Mais parlons serieusement du mouillage en corse:
Pour l'instant, les seuls mouillages taxés en corse, sont les mouillages organisés sur bouées à calvi et à la girolata pendant les mois d'été.
Pour une taxation généralisées, il faut une loi d'adaptation législative comme cela a été voté par l'assemblée territoriale de corse l'an dernier pour le parc des bouches de bonifaccio mais qui n'a jamais été appliquée car non présentée au parlement et les décrets d'application non examinés par le conseil d'état et par conséquense non signée par la dizaine de ministères concernés. Pour le moment, cette possibilité parait donc abandonnée.
Donc on voit bien que c'est une procédure lourde qui ne pourra pas être menée à terme au moins pour 2011.
En ce qui concerne les déclarations de la directrice de l'OTC, cela ne concernait pas uniquement les bateaux mais également les camping-car, les hotels et tout ce qui concerne le tourisme. Donc pas d'affolement mais vigilance sur ces évolutions.
Pour ceux qui comme moi sont basés en corse, et je ne suis pas corse comme la plupart de ceux qui sont là, tout va bien les mouillages sont superbes. Les gens sympas avec la même proportion de gens désagréables qu'ailleurs. Certes, les 2 mois d'été sont un peu plus agités avec l'invasion italienne qui perturbe un peu la tranquilité des ports et mouillages, mais avec un peu de patience et d'humour, on s'en sort encore très bien.
Pour les autres, si vous ne voulez pas venir: ne venez pas ce sera toujours de la tranquilité en plus.
Cordialement. Dominique

Offline
BAVARIA 37
Forum member
answer no 162621

 Bonjour,
dur, dur, les fils en ce moment sur STW...
Là, maintenant, on voit ressurgir le bon vieux racisme anti-Corse !
Mais où allons-nous avec de tels propos ?
Merci à tous ceux qui veulent "boycotter" notre île , on y sera beaucoup plus tranquilles l'été sur les plages..
Un peu de sérieux non ? 
Que la CTC réfléchisse à comment endiguer la surpopulation touristique sur certains sites sur- fréquentés, c'est son rôle ... Que les propos soient maladroits (confusion entre mouillage "forain" et mouillage "sauvage"), c'est exact...
Mais la question ne serait-elle pas plutôt, pour des gens responsables, pour une association comme STW : comment apporter notre contribution à la solution du problème ?
PS : J'avais pas vu qu'entre temps Orla avait "posté" un peu dans le même sens que moi...
 : Pour info, et pour les manchots, la réglementation pour les TAAF (Terres Australes Françaises)

http://www.taaf.fr/rubriques/reglementation/conditionsMouillage/reglementation_conditionsMouillage.htm

Offline
Forum member
answer no 162642

  Je trouve, non, je ne suis pas d'accord avec certaines facilités fiscales corses. Pourquoi les cigarettes corses ont-elles une taxation spécifique? Quelle est l'organisation de la distribution pétrolière? Quelles sont les lois sur la transmission des héritages? En quoi consiste la possibilité d'adapter les lois républicaines au territoire corse?
   Qu'est-ce que cette fameuse continuité territoriale et quel en est le budget?  Mais qui loue, qui héberge, qui profite de tous ces touristes pollueurs, mal élevés, etc etc? qui construit et/ou vend les plus beaux terrains? Cé panou panou, cé les corses.  Tous ces gros 4X4 immatriculés 2A ou 2B, ce sont des toutous?
     Oui les Corses ont payé le prix du sang. Les Bretons et les Africains aussi.  Et alors?
  Et alors je reviens à cette putaing de taxe:
 Quand je vole vers la Réunion, je paye plus de taxes d'aéroport que le prix du tansport.!
  Quand je vais en Corse: 2 adultes AR 52€ 1 auto 44€ Txes régionales: 18.28€ et txes portuaires:41€ soit 41/96=43%
   D'aucuns s'insurgent contre une taxe de plus. OK. S'insurgent-ils contre le stationnement payant? Exercent-ils leur droit de ragard sur la perception et l'emploi  de cette taxe? S'il s'agit d'une redistribution de richesse eh bien je suis d'accord.  Vous louez, ou vous profitez d'un bateau qui sert aussi d'hôtel, vous participez au fonctionnement de la commune riveraine, ou plutôt à la communauté de communes, qui doit faire face  de + en+ à l'augmentation de ses obligations.
  Ce que je n'accepte pas, c'est que les communes se déchargent sur un tiers pour encaisser ces taxes, car si elles n'ont pas les moyens d'encaisser, elles n'ont pas davantage les moyens de contrôler. Moins de fonctionnaires, moins de fonctionnaires, oui mais desquels parle-t-on?
   Sur un autre fil, un nomade des steppes turques expliquait qu'avec ses amis ils avaient" participé" à l'élaboration d'une sorte de nouveau règlement Turc, et que leur participation avait été gagnant/gagnant.
   Je suis d'accord avec cette approche, nous avons tous tout à gagner à collaborer avec des administrateurs qui ne connaissent pas nos particularités, et qui fonctionnent souvent par mimétisme mal compris.

Offline
OCEANIS (Monocoque)
Forum member
answer no 163022

Bonjour a tous. A ce niveau de la discussion sur les problèmes de taxation des mouillages qui ne manqueront pas de se poser sur l'ensemble du litoral puisqu'on l'a vu avec la baie de villefranche, les calanques etc..., j'ai essayé de réfléchir à des propositions.
J'ai très envie de proposer au bureau de stw de créer une commission  chargée, "dès qu'un projet d'organisation de mouillage ou e nouvelle organisation d'un port de plaisance," serait connu ou remonté  à notre connaissance par des adhérents, de prendre contact avec les responsables locaux pour donner un avis et faire des propositions. C'est bien de s'indigner quelques fois mais ensuite, il faut proposer pour que tout le monde s'en sorte par le haut.
Si le bureau stw soutenait une telle proposition, étant adhérent de stw depuis un certain temps,je serai ok pour en assurer l'animation avec d'autres membres de stw serieux et pondérés qui dans chaque bassin de navigation pourraient prendre contact avec les responsables locaux. Nous sommes une association qui représente de nombreux plaisanciers et je pense que sa voix pourrait utilement proposer. Certes on ne pourrait gagner à tout coup mais au moins, nous pourrions essayer d'etre entendus. Cordialement. Dominique 

Offline
SUN ODISSEY 33
Membre actif
Active member since 2003
answer no 163026
Orla a écrit :
Bonjour a tous. A ce niveau de la discussion sur les problèmes de taxation des mouillages qui ne manqueront pas de se poser sur l'ensemble du litoral puisqu'on l'a vu avec la baie de villefranche, les calanques etc..., j'ai essayé de réfléchir à des propositions.
J'ai très envie de proposer au bureau de stw de créer une commission  chargée, "dès qu'un projet d'organisation de mouillage ou e nouvelle organisation d'un port de plaisance," serait connu ou remonté  à notre connaissance par des adhérents, de prendre contact avec les responsables locaux pour donner un avis et faire des propositions. C'est bien de s'indigner quelques fois mais ensuite, il faut proposer pour que tout le monde s'en sorte par le haut.
Si le bureau stw soutenait une telle proposition, étant adhérent de stw depuis un certain temps,je serai ok pour en assurer l'animation avec d'autres membres de stw serieux et pondérés qui dans chaque bassin de navigation pourraient prendre contact avec les responsables locaux. Nous sommes une association qui représente de nombreux plaisanciers et je pense que sa voix pourrait utilement proposer. Certes on ne pourrait gagner à tout coup mais au moins, nous pourrions essayer d'etre entendus. Cordialement. Dominique 

 OK pour travailler avec vous dans cette voie (pour moi ce serait sur  la zone mediterrannée)

Forum member
answer no 163030

Excellente initiative.

Sur la grèce, nous n'avons pas ce problème, mais comptez  sur moi pour remonter les infos s'il y a lieu.

Thierry, Sur Troll

Anonyme (not verified)
answer no 163031

Euh, désolé, je suis resté logué sur "collectif Tuto".
C'est évidemment en mon nom propre que je viens de "prendre la parole"!

Offline
Forum member
answer no 163442
U ventu Sa a écrit :
Safioran a écrit :
Il y a belle lurette que je boycotte la Corse et ses habitants , la seule chose que je regrette , c'est que notre cher état verse une quantité invraisemblable de subventions en provenance de nos împôts .
Ont ils besoin de + comme dit Tudo Bem ????

Je suis Corse et je trouve ce genre de propos ,trés irresponsable,preuve d'un mépris et d'une ignorance de l'histoire de la Corse.Je paye mes impots sans dégrévement ni passe droit ,comme n'importe quel citoyen.La France doit beaucoup à la Corse ,elle a été saignée pendant la Guerre 14-18 et en 43 ,ce fut la premiére parcelle du territoire de la France à étre libérée,et de nombreux jeunes corse se sont portés volontaires pour débarquer en Provence et participer à la libération.La Corse n'a bénéficié ,que tardivement ,du développement auquel elle avait droit,comme n'importe quelle région française,et encore le plus souvent grace aux fonds européens. Et si la Corse n'est pas encore trop bétonnée,malgré de fortes pressions, tant mieux et s'il faut une taxe pour continuer à la préserver,les Corses y sont tout à fait favorables,et surtout n'oubliez pas que les politiques porteurs de ces projets,ont été élus en connaissance de cause par les Corses,et ne font qu'appliquer la politique pour laquelle ils ont été mandatés.Les Corses n'ont aucun intéret à cautionner un tourisme de masse anarchique ,qui au final coute trés cher à la collectivité,en cause les nuisances et pollutions de tout genre,et préserver notre capital naturel ; est je crois notre meilleur atout pour l'avenir.

Ca y est , nous revoila dans la complainte corse bien connue ( plus précisement "nationaliste" ) de la Corse saignée par l'Etat Francais ( auquels les nationalistes rajoutent l'adjectif  Colonialiste) .
Une taxe qui ne touchera pas les Corses et qui permettra de financer encore un peu plus de clientelisme, cher à ces élus "porteurs de projets" ! .
Ah les bonnes subventions européennes de projets ,dont les fonctionnaires de  Bruxelles n arrivent plus a trouver trace de l'utilisation par des élus dont la réputation a largement dépassée l ile . Même le New York Time en parle là 
http://www.nytimes.com/2009/12/14/world/europe/14wind.html?_r=3&scp=3&sq...

Mais dans le même temps où les nationalistes fricottent dans l'éolien , Bastia n'a toujours pas de solution de traitement des ordures ménageres depuis 30 ans qu'une immense décharge a ciel ouvert dans les hauteurs. C'est ca les "Projets" !
Quant au bétonnage , dès que les "nationnalistes " pourront y recycler leurs sous ca sautera beaucoup moins, et ils y travaillent ces braves nationalistes, en tout cas pour le canal " affairiste"

Je fait le pari que cette taxe ne financera pas la création d'une seule bouée de mouillage dans les zones très fréquentés, et que nous devrons payer en sus une bouée mal entretenue, sans garantie en cas de coup de vent vendue chèrement par un ami d'un élu qui se s'en sera vu attribuer la concession pour 20 ans ( comme a Calvi ou Girolata).   
 

Offline
Forum member
answer no 163444

Je me permets de rappeler qu' il n'y a encore pas si longtemps, la première nuit dans tous les ports de plaisance était gratuite, droit d'abri oblige. Un jour "L'Administration" a décidé que c'était trop, qu'on ne pouvait laisser le monde profiter d'installations onéreuses sans paiement immédiat en retour.
Je n'ai pas souvenir d'un grand tolé à l'époque.
Petit à petit, on tend à demander paiement pour absolument tout, que ce soit un droit de passage, ou un droit d'utilisation d'un espace naturel.
Dans mon esprit, la mer et le mouillage que la terre offre n'appartiennent à personne. Et ils appartiennent à tout le monde. Deux posts plus haut ont retenu mon attention (en plus des échanges "généalogiques" Sourire )
- payer, d'accord, si c'est pour utiliser des corps morts qui évitent de détruire les fonds
- éduquer, éduquer encore, non seulement sur la polution, mais aussi par exemple sur le choix de l'endroit où on peut faire tomber la pioche. Juste dessous: des posidonies. Juste à côté,  un beau carré de sable. Vous la jettez où, votre ancre?
- La Corse, c'est magnifique, c'est un poeme, sauf de juin à septembre... pile quand il y a zéro places dans les ports, et 300 bateaux mouillés à Girolata.
Haute saison : haute fréquentation : on taxe. Normal (dans l'esprit de l'Admnistrateur)
Basse saison : pas de taxes, pas de bateaux, le bonheur (pour ceux qui peuvent naviguer hors vacances scolaires d'été).

Alain

http://www.assistanceconvoyages.com

Offline
Forum member
answer no 163459
Orla a écrit :
Bonjour a tous. A ce niveau de la discussion sur les problèmes de taxation des mouillages qui ne manqueront pas de se poser sur l'ensemble du litoral puisqu'on l'a vu avec la baie de villefranche, les calanques etc..., j'ai essayé de réfléchir à des propositions.
J'ai très envie de proposer au bureau de stw de créer une commission  chargée, "dès qu'un projet d'organisation de mouillage ou e nouvelle organisation d'un port de plaisance," serait connu ou remonté  à notre connaissance par des adhérents, de prendre contact avec les responsables locaux pour donner un avis et faire des propositions. C'est bien de s'indigner quelques fois mais ensuite, il faut proposer pour que tout le monde s'en sorte par le haut.
Si le bureau stw soutenait une telle proposition, étant adhérent de stw depuis un certain temps,je serai ok pour en assurer l'animation avec d'autres membres de stw serieux et pondérés qui dans chaque bassin de navigation pourraient prendre contact avec les responsables locaux. Nous sommes une association qui représente de nombreux plaisanciers et je pense que sa voix pourrait utilement proposer. Certes on ne pourrait gagner à tout coup mais au moins, nous pourrions essayer d'etre entendus. Cordialement. Dominique 

Bonjour,
Disponible pour apporter mon soutien a ce genre d'initiative. Region Cote D'azur ...
Bertrand

Offline
BAVARIA 37
Forum member
answer no 163460
Seabemol a écrit :
Je me permets de rappeler qu' il n'y a encore pas si longtemps, la première nuit dans tous les ports de plaisance était gratuite, droit d'abri oblige. 
Alain

 Bonjour,
Je ne me souviens pas que dans les années 70, la première nuit était gratuite dans les quelques ports de plaisance que je fréquentais à l'époque (Bretagne, Manche - Atlantique...) ...
Juste pour tenter d'éviter quelques polémiques inutiles, je joins ci-dessous quelques textes de référence à propos des mouillages qui concernent aussi bien la Corse que Bréhat ou Chausey...
"
Loi "littoral

La loi " littoral" a institué un régime juridique spécifique de zones de mouillage prenant en compte la protection de l'environnement et le contexte de la décentralisation, tout en préservant les responsabilités de l'Etat en matière de gestion du domaine public maritime et de navigation.

 

Elle a posé quatre grands principes :

  • la priorité donnée aux communes pour l'obtention de l'autorisation
  • la reconnaissance par la loi au bénéficiaire d'une telle autorisation de percevoir des usagers une redevance pour services rendus
  • l'établissement d'une base légale à un régime de police spécial adapté
  • la possibilité d'affecter une partie des droits de ports et autres redevances perçus dans les ports de plaisance, à l'aménagement et l'exploitation de mouillages ou d'équipements isolés pour l'accueil et l'exercice de la navigation de plaisance
Décret d'application
  • la nature des travaux autorisés : installations de corps-morts, pieux alignés, pontons flottants ; les zones de mouillage ne doivent pas comporter d'ouvrages qui affecteraient le site de manière irréversible ; toutefois, une cale d'accès peut être aménagée en dehors des espaces protégés de façon particulière
  • les règles de procédure, comprenant notamment la consultation du ou des conseils municipaux concernés, de la commission départementale des sites et de la commission nautique locale
  • les conditions de navigation et de balisage
  • les règles de sécurité des personnes et des biens
  • les règles de salubrité et de protection de l'environnement
  • les conditions de délivrance, de résiliation et de retrait de l'autorisation. Celle-ci est délivrée par arrêté du préfet, pris conjointement avec le préfet maritime
Textes de référence
  • loi n° 86-2 du 3 janvier 1986 modifiée relative à l'aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral (dite loi " littoral")
  • Décret n° 91-1110 du 22 octobre 1991 relatif aux autorisations d'occupation temporaire concernant les zones de mouillages et d'équipements légers sur le domaine public maritime"

 

 

Offline
Forum member
answer no 163463

Des bouées de mouillage comme on aimerai en voir plus souvent

Juste un petit mot pour vous raconter une expérience de l été 2010

A Filicudi dans les iles Eoliennes le fond atteint tres rapidement 30m voir 50 m . Les pêcheurs du coin  ( qui ne roulent pas sur l'or ni en Porsche Cayenne comme certains de leur lointains collègues corses ) ont mouillé des bouées pour faciliter le mouillage des plaisanciers . Les bouées n'ont pas de caractère obligatoire ( il n'y a pas de petit gommeux en annexe qui comme a Calvi vient tenter de faire appliquer une exclusivité ).
Dans la journée personne ne vous demande rien, seule la nuit est payante.

Je m'étais ammaré a l'une de ces bouées, au petit matin après avoir chopé dans la nuit un filet dérivant dans l'hélice   ( c'en est plein dans les Iles éloliennes) et pour m apercevoir  en plus que le rouet de pompe a eau avait claqué.  Vers 13H00 un pêcheur est venu me voir pour me dire que je ne pouvais pas rester car le corps mort la nuit , car il était reservé pour la nuit prochaine ( il y en a 50 grand maxi dans toute la baie) et qu'il devait de plus le réparer en plongeant ( preuve qu'il l'entretenais ). 

Comme j'étais en panne, le rouet ayant décidé de rester bloqué dans son logement , il m a remorqué sur un autre de ses corps morts  pour la journée en me montrant l'endroit à une centaine de metres, où il y avait moins de fonds et ou pouvait poser l'ancre si je n'arrivais pas a réparer avant la nuit ( tout ses corps mort étaient réservés).

Il ne m a pas demandé un euro pour y rester la journée, et j'ai reussi a réparer avant la nuit. 
Je me suis bougé à l'endroit qu'il m'avait indiqué et je me suis empressé d'aller à terre , boire apéro et dinner au resto de poissons avec le grand plaisir de dépenser utilement de l'argent pour faire vivre cette petite communauté de gens serviables. 

Dans les Iles Eoliennes, il n'y a evidemement pas de taxe sur les mouillages forains!  Juste un service de bouées pratique, géré directement par quelques pêcheurs à qui cela arrondi les fins de mois , et qui n'on pas pour autant privatisé leur baie pour ne voir que de la belle clientèle étrangere fréquenter les estaminets du port . On n'est pas a Moustique ni a Calvi, mais on a envie d'y revenir!

Peut être faudrait il y envoyer en stage la signora Vanina PIERI,  Présidente de l'Agence du Tourisme de la Corse.
Et si elle pense que la Corse a besoin de plus de ressource , il n'y pas besoin de plus d'infrastructure ni de taxe. Il suffit juste de rallonger la saison en pratiquant des prix normaux, et en arrêtant de matraquer des tarifs prohibitifs du 15 juin au 30 Aout , tarifs qui permettent à beaucoup de gens du tourisme de gagner en 3 mois de quoi vivre le reste de l'année. 
A cet égard Calvi où tout s arrete le 1 septembre , est un bon exemple. Sur l'aéroport St Catherine alors déserté on continue de voir les vols d"un tour opérator allemand qui rempli a plein son village de vacances pres de l L'alcajola d Avril à Octobre (  mais pas avec des semaines à 2000€ ) .     

  
 
   

  

 
 

Offline
VOYAGE 12.50
Forum member
answer no 163476
Jacques2 a écrit :
Seabemol a écrit :
Je me permets de rappeler qu' il n'y a encore pas si longtemps, la première nuit dans tous les ports de plaisance était gratuite, droit d'abri oblige. 
Alain

 Bonjour,
Je ne me souviens pas que dans les années 70, la première nuit était gratuite dans les quelques ports de plaisance que 

 

 Si, si Jacques
J'en garde le souvenir précis, à la Trinité dans les années 70, la 1ère nuit était gratuite, ce qui nous semblait tout à fait normal
Cordialement
Michel

Offline
OCEANIS (Monocoque)
Forum member
answer no 163479
Euro Indus a écrit :
Des bouées de mouillage comme on aimerai en voir plus souvent

Juste un petit mot pour vous raconter une expérience de l été 2010

A Filicudi dans les iles Eoliennes le fond atteint tres rapidement 30m voir 50 m . Les pêcheurs du coin  ( qui ne roulent pas sur l'or ni en Porsche Cayenne comme certains de leur lointains collègues corses ) ont mouillé des bouées pour faciliter le mouillage des plaisanciers . Les bouées n'ont pas de caractère obligatoire ( il n'y a pas de petit gommeux en annexe qui comme a Calvi vient tenter de faire appliquer une exclusivité ).
Dans la journée personne ne vous demande rien, seule la nuit est payante.

Peut être faudrait il y envoyer en stage la signora Vanina PIERI,  Présidente de l'Agence du Tourisme de la Corse.
Et si elle pense que la Corse a besoin de plus de ressource , il n'y pas besoin de plus d'infrastructure ni de taxe. Il suffit juste de rallonger la saison en pratiquant des prix normaux, et en arrêtant de matraquer des tarifs prohibitifs du 15 juin au 30 Aout , tarifs qui permettent à beaucoup de gens du tourisme de gagner en 3 mois de quoi vivre le reste de l'année. 
A cet égard Calvi où tout s arrete le 1 septembre , est un bon exemple. Sur l'aéroport St Catherine alors déserté on continue de voir les vols d"un tour opérator allemand qui rempli a plein son village de vacances pres de l L'alcajola d Avril à Octobre (  mais pas avec des semaines à 2000€ ) .     

  
 
   

  

 
 

 

 Bonjour a tous. Je ne vois pas en quoi ce type d'intervention fais avancer le chmilblick. Je connais un peu la corse pour la pratiquer en plaisance depuis 8 ans. Certes j'ai eu une parenthese antillaise mais je crois connaitre tout au moins la haute corse.
Je connais quelques pêcheurs aucun ne roule en porsche cayenne mais plutot en kangoo. Certes certains gagnent correctement leur vie.
La plaisance en corse: c'est 2 mois avec l'invasion de nos amis italiens et comme je l'ai déja dit, avec un peu de patience et d'humour, on d'en sort très bien.
Mais enfin,pour l'instant il n'y a pas de taxe de mouillage généralisée, une telle taxe ne pourrait être appliquée que par une loi d'adaptation legislative. J'ai déja indiqué le processus d'une telle loi et les différentes phases qui sont très longues.
L'exemple de calvi est bien évidemment un contre exemple, mais ici en corse, c'est bien connu de tous les plaisanciers basés en corse, nous n'allons jamais à calvi.
Alors, par pitié, arrêtons de tout mélanger sur la corse: arrêtons ces clichés qui ne font en rien avancer les choses.
Si l'un d'entre vous vient en corse et qu'il a un problème sur son bateau, je peux lui indiquer des endroits ou il sera dépanné dans les meilleurs délais par des gens courageux et honnêtes sur les tarifs pratiqués.
Le nombre de bateaux qui se sont mis sur les rochers des finnochielas et qui avec une voie d'eau ont été secourus par la snsm et à l'arrivée au port, le maître de port qui attendait sur le roulev pour les sortir immédiatement: ça je l'ai vu à de nombreuses reprises
Et puis au risque de me répéter, si la corse et les corses ne vous plaisent pas, surtout ne venez pas,on sera plus tranquilles
.Enfin, après un contact avec Francis Gignaux , responsable des marinas et mouillages à stw ,je suis en train de préparer une réflexion qui avec l'accord du bureau de l'asso pourrait devenir notre position commune. Si des amis ont des propositions positives à faire, ils seront les bienvenus. Ils peuvent me les transmettre ou sur le site ou en mp.
Voila: excusez ce petit coup de gueule mais il en a un peu marre de ces posts outranciers.
Neanmoins cordialement à vous tous. Dominique 

Offline
VOYAGE 12.50
Forum member
answer no 163480

Bonjour à tous

En complément à ce que Jacques nous communique sur la "loi littoral" ...

Qu'en sera t il des reponsabilités juridiques en cas de problème sur un mouillage ??? Car le problème se posera, inévitablement

michel

Offline
Forum member
answer no 163482
Yörük a écrit :
Bonjour à tous

En complément à ce que Jacques nous communique sur la "loi littoral" ...

Qu'en sera t il des reponsabilités juridiques en cas de problème sur un mouillage ??? Car le problème se posera, inévitablement

michel

 

Là je peux répondre pour avoir été accidenté apres que le mouillage mal entretenu mais bien tarifé ait cedé à Girolata .

Il n'y a aucun recours , le "maitre de port"  explique que ce n'est pas un port et qu'il n'est reponsable de rien même si les bateaux se sont retrouvé en vrac dans un coin de son "mouillage organisé" 

Quant à Dominique, je ne confonds nullement l action des bénévoles courageux de la SNSM ( de Corse ou d'ailleurs) avec les pratiques d'autres professionnels du tourisme ou du nautisme insulaire.

D'ailleurs le simple fait que tu précise : " je peux lui indiquer des endroits ou il sera dépanné dans les meilleurs délais par des gens courageux et honnêtes sur les tarifs pratiqués." laisse malheureusement entrendre qu'il y a beaucoup d"abus par ailleurs.  N 'a tu pas remarqué que les compagnies d assurance aplliquent souvent un malus pour les bateaux stationnés en Corse . A ton avis pourquoi ?

      

Offline
VOYAGE 12.50
Forum member
answer no 163483
Euro Indus a écrit :
Yörük a écrit :
Bonjour à tous

En complément à ce que Jacques nous communique sur la "loi littoral" ...

Qu'en sera t il des reponsabilités juridiques en cas de problème sur un mouillage ??? Car le problème se posera, inévitablement

michel  

Là je peux répondre pour avoir été accidenté apres que le mouillage mal entretenu mais bien tarifé ait cedé à Girolata .

Il n'y a aucun recours , le "maitre de port"  explique que ce n'est pas un port et qu'il n'est reponsable de rien même si les bateaux se sont retrouvé en vrac dans un coin de son "mouillage organisé" 

      

 Salut
Cà m'étonne quand même beaucoup, quand on pense que le maire d'une commune peut se retrouver au tribunal pour un trottoir mal déneigé, ayant entraîné une chute d'un passant.
Et, me sembe t il, c'est peut être là que nous aurons un moyen d'action pour limiter cette prolifération d'abus marchands au prétexte d'intérêts écologiques.
Ils veulent facturer... Il faudra aussi assurer...
Michel

Pages

Le site de la Grande Croisière...