Formalités d'entrée en Algérie

2567 lectures / 12 posts / 0 new
Offline
TRAWLER
Forum member
Formalités d'entrée en Algérie
subject no 107315
Qui peut donner une réponse à ma question ? Quel port choisir ? et expérience. Merci
Offline
Forum member
answer no 229293

Bonjour,

j'ai fait un petit dossier sur ce sujet (voir le lien).
Par ailleurs dans la base des marinas (clic sur évaluation des marinas en page d'accueil) il y a pas mal d'escales décrites en Algérie

Cdlt

Francis

http://www.stw.fr/forumstw/quest_answers.cfm?quest_id=42420&topic_id=72&st_row=16

Offline
DEHLER CWS
Forum member
answer no 229348

Saîdia est au Maroc, pas en Algérie....

Offline
Forum member
answer no 229370

On vient juste de passer a Gazhaouet. Accueil excellent (avec quand meme les formalites qui prennent un peu de temps mais tres raisonnable).
apparemment il y a eu moins de 10 voiliers cette annee, ils sont contents de nous voir passer.
du gasoil mais pas d eau.
petite deception on a eu le droit d escale limite a quelques heures mais finalement ca suffit pour manger et faire un tour du village.

plus de liberte a Alger et Oran mais aussi quelques complications. Notamment refus de gasoil a Oran.
On a pas eu le droit d escale a Bejaia ni a Dellys, sauf pour avitaillement (seul le capitaine descend du bateau)

Offline
Beneteau Antares Serie 9 (Monocoque)
Forum member
answer no 229374

"Refus de gasoil a Oran" ? Peut-on refuser de fournir du carburant lorsque c'est nécessaire quitte à immobiliser un bateau?
Je comprends que les Algériens souhaitent conserver leur précieux liquide, mais quand même !
Quels arguments avancent-ils pour justifier ce refus ?


Offline
PRINCESS 33
Forum member
answer no 229375

 Je retiens de ces quelques témoignages que l'accueil est éminemment fantaisiste, à la tête, si j'ose dire, des autorités locales ; c'est tout simplement le signe d'un état qui ne commande pas son administration : c'est le cheik local qui gouverne à sa guise.

Alors que ce pays, à l'instar des ses voisins, avait tout pour développer un tourisme intelligent et rémunérateur, il continue de vivre chichement sur une rente pétrolière et gazière ; jusqu'à quand ?

Offline
Forum member
answer no 229381

Bonjour Daniel,

ce que tu dis n'est pas faux. Il est un peu triste de voir un pays aussi riche ne pas se préoccuper davantage de son développement.
Moi ce que j'ai conservé, c'est l'extrème gentillesse de l'accueil. Nous sommes arrivés dans notre premier port un vendredi, jour ferié, avec l'impossibilité de changer nos euros en dinars et donc de faire des courses.
Le lendemain matin les deux gars de la police portuaire nous ont amené une baguette de pain et des yaourts. Sans évidemment rien demander en échange. A aucun moment un bakchich n'a été sollicité.
Quant au GO on en a pris 60L pour nos besoins sans problème. Ils nous ont fait part de leur colère de voir arriver les gros yachts goinfrer leurs soutes de milliers de litres. Je les comprends. C'est la raison je pense du refus de livrer du GO à Oran.

Francis

Offline
POLYESTER
Forum member
answer no 229388

Pour le GO, il faut savoir que dans de nombreux pays, dont l'Algérie, le GO est subventionné (eh oui). Donc des étrangers qui viennent faire le plein, ça coute au pays.

A titre d'exemple le carburant est également subventionné en Tunisie, et si les "petits" (voiliers et petits bateaux à moteur) peuvent faire le plein au quai de la pompe, les yachts eux sont obligés d'acheter le carburant en "hors taxe", donc en fait plus cher, auprès de compagnies de carburant, qu'ils font livrer en camion citerne (j'ai déjà vu 7 camions de 23 m3 chacun livrer un yacht .....).

En Tunisie l'Etat paye à peu près 20 à 25 centimes d'euros sur chaque litre de diesel (c'est ce que l'on appelle la "caisse de compensation", qui concerne aussi beaucoup de produits de base comme le sucre, la semoule, la farine, ....), c'est pour cela que l'Etat tunisien ne fait rien pour lutter contre la contrebande de carburant qui se fait partout en plein jour et en toute tranquilité, car c'est autant d'économisé pour le budget de l'Etat, qui est à un niveau très critique. C'est l'Algérie qui paye pour la Tunisie, en quelque sorte. Et pour le Maroc aussi d'ailleurs.

Il faut savoir que malgré ce que l'on pourrait penser, l'Algérie importe beaucoup de carburant, car elle a des capacités de raffinage limitées.

Donc pour faire le plein à Oran, il aurait fallu faire appel à un transitaire qui se serait chargé des formalités pour un achat en hors taxe. Autant dire beaucoup de paperasses, de frais, et de temps perdu pour quelques dizaines de litres de carburant. Ou bien glisser un petit billet pour que quelqu'un ramène quelques bidons ..........

Et pour le développement du tourisme en Algérie, si je me désole autant que vous du manque d'impulsion (c'est un pays dans lequel je me rends souvent, pour le travail et pour le tourisme, mais ce dernier étant saharien, il est évident que depuis la guerre au Mali, c'est mort et pour un bon moment, on ne peux plus avoir d'autorisation), il faut quand même comprendre que vu les problèmes des algériens, cette activité n'est pas dans les priorités, et cela se comprend un peu. Mais c'est vrai que c'est dommage, car l'Algérie a des atouts énormes, à commencer par son formidable accueil, son patrimoine (qui n'est que très peu mis en valeur), la richesse de ses paysages et de ses ressources naturelles.
Mais comment investir et comment trouver des investisseurs dans des infrastructures touristiques alors que le pays fait face, entre autres, à de si graves problèmes de terrorisme ? Déjà que le tourisme tunisien a pris une claque à cause de cela (cela dit, les marinas sont encore plus pleines que l'année dernière, Hammamet est plein à craquer !) ......

Offline
Forum member
answer no 229398

pour le gasoil a Oran le fournisseur du prix export (54c d euro / litre) trouvait que ca ne valait pas le coup d ammener un camion pour moins de 1000 litres. sur sa recommandation on est donc alles a la station du port de peche, ou sa compagnie vend le gasoil a 13c d euros par litre. on a ete accompagnes de l officier de port, vu le chef de la douane qui etatit OK. station en panne, bon pas grave on va bidonner a la station service qui est juste de l autre cote de la grille avec la voiture du capitaine du port, et la patatras, le policier ne veut pas parcequ il sait que le commandant des gardes cotes n aime pas que des etrangers profitent du prix sponsorise par l etat comme explique par Roulletabille (que je salue !). on voit donc le commandant qui est d accord, puis plus d accord (tout ca prend plus de 24 h). L officier du port en a les larmes aux yeux, plusieurs Algeriens nous expriment leur honte et leurs regrets.
Ras le bol, j annonce que je pars sans gasoil au risque de tomber en panne, commence a demarrer les moteurs. Finalement on nous offre le gasoil (pas le plein), pas moyen de payer, le commandant est d accord qu on prenne 40 litres jusqu a notre prochaine escale.

escale a gazhaouet ou on fait le plain a 13c  sans autre formalite que de montrer qu on a fait du change officiel.... tout ca pour ca. comment 1 mec peut nous pourrir une escale et attrister tout son entourage pour rien.

on a eu a peut pres la meme chose a Alger ou subitement une apres midi a 16h un chef nous a annonce que la faveur avait des limites qu on ne pouvait plus sortir malgre notre laisser passer, mais que demain pas de probleme ce qui fut le cas, sans aucune raison.

Offline
Forum member
answer no 229399

pour le gasoil a Oran le fournisseur du prix export (54c d euro / litre) trouvait que ca ne valait pas le coup d ammener un camion pour moins de 1000 litres. sur sa recommandation on est donc alles a la station du port de peche, ou sa compagnie vend le gasoil a 13c d euros par litre. on a ete accompagnes de l officier de port, vu le chef de la douane qui etatit OK. station en panne, bon pas grave on va bidonner a la station service qui est juste de l autre cote de la grille avec la voiture du capitaine du port, et la patatras, le policier ne veut pas parcequ il sait que le commandant des gardes cotes n aime pas que des etrangers profitent du prix sponsorise par l etat comme explique par Roulletabille (que je salue !). on voit donc le commandant qui est d accord, puis plus d accord (tout ca prend plus de 24 h). L officier du port en a les larmes aux yeux, plusieurs Algeriens nous expriment leur honte et leurs regrets.
Ras le bol, j annonce que je pars sans gasoil au risque de tomber en panne, commence a demarrer les moteurs. Finalement on nous offre le gasoil (pas le plein), pas moyen de payer, le commandant est d accord qu on prenne 40 litres jusqu a notre prochaine escale.

escale a gazhaouet ou on fait le plain a 13c  sans autre formalite que de montrer qu on a fait du change officiel.... tout ca pour ca. comment 1 mec peut nous pourrir une escale et attrister tout son entourage pour rien.

on a eu a peut pres la meme chose a Alger ou subitement une apres midi a 16h un chef nous a annonce que la faveur avait des limites qu on ne pouvait plus sortir malgre notre laisser passer, mais que demain pas de probleme ce qui fut le cas, sans aucune raison.

Offline
POLYESTER
Forum member
answer no 229404

Salut Didier,
Bonne route et bon vent Sourire

Offline
GIBSEA 522 (Monocoque)
Forum member
answer no 291049

Bonjour.  Quelqu'un a-t-il  fait escale en Algérie et  fait le plein de gasoil cette année ?  A Oran en particulier ?

 

Le site de la Grande Croisière...