Assurance

3588 lectures / 6 posts / 0 new
Offline
GIN FIZZ
Forum member
Assurance
subject no 127125

Bonjour,

Notre voilier serais "assuré garanti  "tous risques".  Il est  actuellement au sec sur bers à Gruissan.

Mais  ,notre assureur  ,nous déclare : au-dessus de 100 kmh,si  le navire chavire de ses bers,nous ne  garantissons pas les dommages occasionnés !!

Tous riques ou pas tous risques ? On ne sait plus ce que cela signifie dans le jargon des assurances bateaux ?

Par avance merci,  veilez s'il vous plait  nous dire si  cette déckaration est bien fondé en droit des Assurances.

Bonne année , bonnes mers,bons ventsà STW et à tous les amuoreux de la mer.

Cordiales salutaions

Vent'oses

 

 

 

 

Tags: 
Assurance navire
Dom
Offline
ALEZAN 49
Forum member
answer no 287607

Je pense que cela signifie que dans ce’ cas ils n.assureront pas les dommages créés sur les bateaux voisins ....mais en tout risques ...je ne vois pas comment ils pourraient refuser la prise en charge de tes propres dommages ...

Dom

Offline
GIN FIZZ
Forum member
answer no 287619
Dom a écrit :

Je pense que cela signifie que dans ce’ cas ils n.assureront pas les dommages créés sur les bateaux voisins ....mais en tout risques ...je ne vois pas comment ils pourraient refuser la prise en charge de tes propres dommages ...

Dom

Merci Dom,je souhaiterais que STW donne son avis.

Cprdiales saliuations 

Vents'oses

 

Offline
CATA A VOILE (Catamaran)
Forum member
answer no 288351

une voiture  assuré tout risuqe  si tes pneus   sont  uses   et que tu as un accident   ,ou que tu depass eles 0, 5  g     tu ne serra pas assuré 

il y a un temps  que les anciens ont connu  t  ils aurrait ete assuré    mais plus aujourd hui   

donc mème pour un bateau    tout rique ne veux pas dire tout risque     

captainjpp

Outremer 42 (Catamaran)
Membre cotisant couple
Couple member since 2020
answer no 289062

Bonjour,
comme assureur nouvellement en retraite, voici ma réponse:

- cette déclaration de l'asssureur est-elle écrite ? 
- votre question reproduit-elle intégralement la déclaration de l'assureur? 
- votre présentation de la situation est incomplète pour obtenir une réponse complète et circonstanciée.

- lisez les conditions générales de votre contrat , qui ont dues vous être données  avec les conditions particulières. Si la déclaration de votre assureur est verbale, alors cela est écrit dans les conditions générales.  Posez-lui par écrit votre question. Le contrat d'assurance est un engagement réciproque des 2 parties , ce qui s'applique est ce qui est écrit.

- l'appellation "tous risques" est une appellation "vulgaire" au sens étymologique, véhiculée par l'homme de la rue. Lorsque vous avez affaire à un contrat d'assurance tous risques, le contrat énumère ce qui n'est pas garanti. Ce n'est pas le cas d'un contrat de plaisance. Votre contrat d'assurances est un contrat ayant 2 volets :  une partie traitant des responsabilités garanties ( dommages matériels, immatériels et corporels causes à autrui), une seconde partie expliquant les garanties pour vos propres dommages matériels, plus généralement des services ( assistance aux personnes, aux choses...). Et c'est tout.

restant à votre disposition par "déformation professionnelle".

 

 

Offline
Forum member
answer no 289998

Bonjour,

A l'achat de notre voilier en 2017, nous avons contracté, via le courtier Satec, une assurance "tout risque" Royal Sun Alliance.  Suite à l'abandon par RSA de son portefeuille Plaisance, Satec nous a proposé, en mars 2020, soit un mois avant la date anniversaire de notre contrat, une nouvelle police d'assurance "dans le même esprit de service et de compétitivité tarifaire"  souscrit auprès de la compagnie Helvetia. Figuraient uniquement à cette proposition, les conditions particulières du nouveau contrat, qui reprenaient effectivement les clauses du contrat RSA.

En aout 2020, un sinistre important est survenu à notre voilier et il a été déclaré en perte économique totale  . Helvetia a refusé la prise en chage du sinistre, en   invoquant une exclusion (générale et non limitée), figurant aux conditions générales du contrat. Cependant, Satec, ne nous avait pas adressé les conditions générales Helvetia alors qu'il nous avait remis    celles de RSA dès notre première rencontre.  Les conditions générales Helvetia n'ont rien à voir avec celles de RSA, listant de nombreuses exclusions (dont certaines sont susceptibles de vider de son objet l'ensemble du contrat). Nous en avons découvert la teneur après le sinistre, lorsqu'à notre demande, Satec nous les a adressées.

Nous avons assigné les deux compagnies sous le motif que l'ensemble du contrat (conditions générales et conditions particulières) auraient dû être portées à notre connaissance et que les modifications  apportées à notre contrat initial auraient dû nous être explicitées avec précision. La procédure sera probablement longue...

Mais nous confirmons qu'il faut éviter Helvetia, dont  le manque de réactivité (absence de réponse, longs délais de décision), la mauvaise foi  et  l'arrogance de ses conseillers est détestable. Il est préférable, également de bien choisir son courtier, car il doit, en principe, être à vos côtés. Malheureusement, Satec n'a pas rempli ses obligations de conseils et s'est contenté d'être un  intermédiare  bien peu efficace.

Pour finir, il ya "tout risque et tout risque". Il est à craindre que cette notion ne puisse exister pour la navigation.

Le site de la Grande Croisière...