Besoin d'aide pour un problème de douane en Turquie

4307 lectures / 5 posts / 0 new
Offline
FEELING 446
Forum member
Besoin d'aide pour un problème de douane en Turquie
subject no 98122
Quelqu'un serait il actuellement dans les eaux Turques pour m'aider à résoudre un problème avec la police et la douane Turque ?
Voilà le problème :
J'ai un transit log en cours fait en octobre 2010 lors de mon entrée en Turquie par Bozborun. J'ai navigué en Turquie pendant 1 mois puis je suis allé sur Kos chercher des amis à l'aéroport. L'un deux étant suisse et n'ayant pas de passeport, nous sommes restés en Grèce. Je devais laisser mon bateau à Marmaris. Pour des raisons prof, je suis rentré en France, laissant mon bateau en Grèce. Résultat : je n'ai pas fait ma sortie de Turquie. Je ne savais pas à l'époque que la durée max de séjour en Turquie était de 3 mois pour les personnes. Je suis donc probablement considéré comme illégalement sur le territoire Turc alors que je suis en France depuis 10 mois.
L'ambassade de France en Turquie ne sais pas me répondre et me dit de régler ce problème lors de mon entrée prochaine en Turquie.
Avant de remettre les pieds en Turquie, j'aimerai savoir comment les choses peuvent se passer. J'adore ce pays, mais il semble que la police et la douane n'aime pas beaucoup ce genre d'embrouille.
L'ambassade de Turquie en France ne répond à aucune question par mail ou par téléphone.
Je n'arrive pas à joindre les agents sur place pour me renseigner sur les sanctions ou sur le montant des amandes.
Si un ami est sur place, il doit être possible d'obtenir ces renseignements, ou me donner les coordonnées de l'un de ces agents sur marmaris, bodrum ou bozborun, ou d'un avocat francophone.
Première réflexion : je suis un con parce que dans ce pays il faut être réglo et j'aurai dû savoir tout ça, mais la connerie est faite mais si quelqu'un peux m'aider je lui en serait très très reconnaissant. Merci
Anonyme (not verified)
answer no 193664

Bonjour,

Le même problème m'est arrivé en 2008. J'ai rejoins avec mes deux enfants, ma compagne sur son bateau stationné en Turquie (Marmaris). Nous sommes donc entrés en Turquie par la douane aéroportuaire pendant que mon amie nous faisait rajouter sur son transit log.
Nous avons embarqués et sommes partis naviguer en Grèce (sans faire de sortie officielle comme vous...totalement illégal !) mais bon, la proximité des iles greques ne semblait pas poser trop de problème sachant que nous avions prévus de revenir en Turquie pour reprendre l'avion.
Hors à cause de quelques péripéties mécaniques, nous fumes contraint de repartir depuis la Grèce, ce qui à la douane n'a posé aucun problème étant ressortissant Européen, donc des accords de Shenguen.
Le problème s'est posé ensuite exactement comme vous lorsque l'année suivante nous avons prévus de revenir en Turquie...n'ayant qu'un visa d'entrée et non de sortie sur nos passeports, nous n'étions non seulement pas cencés rentrer une nouvelle fois, mais depuis un an, nous pouvions en plus être considérés comme clandestin sur le territoire Turc, voire carrément trafficant...
Inutile donc de prendre le risque de se pointer à la douane avec un tel passeport sous peine et risques évidents d'avoir à expliquer le problème aux autorités Turques, avant d'être refoulés, ou pire d'éventuellement faire un peu de prison...Midnight express...brrr !!!
N'ayant aucune solution "officielle", la seule qu'il nous restait était de déclarer nos passeports perdus et d'en faire refaire des nouveaux en france en espérant très fort que le jour ou nous nous présenterions devant le douanier Turc, que son système informatique ne soit pas renséigné de notre clandestinité.

Voila qui ne sera pas pour vous rassurer, mais sans connaitre un ressortissant Turc bien introduit près des services administratifs locaux qui pourrait éventuellement faire "régulariser" votre passeport en y faisant apposer (moyennant finances...) le fameux visa de sortie....il ne vous reste que l'option du nouveau passeport...en espérant fortement tout de même que lors de votre entrée la dernière fois, le douanier n'ait pas pris soin de renseigner votre nom sur son pc...

Bonne chance.

Offline
FEELING 446
Forum member
answer no 193680

enttmps, je suis revennu en Turquie, avec des passeports neufs. J'ai expliqué la situation a  un agent de Bodrum.  Il m'a fait un nouveau Transit log, une entrée propre sur le passeport. L'amande est de 300 euros environ.  A noter que les rapports avec la Turquie ce sont bien tendues depuis, et pas sûr que l'on soit maintenant les bienvenus....  Ce pays et ses habitants sont pourtants des gens charmants ...;
Quelqu'un peux il nous dire si les rapports avec les Turcs ont changé depuis que notre assemblée nationale se melle de l'histoire des autres ?????   

Offline
Forum member
answer no 193686

Bonjour,
Je fais toujours mon entrée avec une CI même si c'est préférable d'être en possession du passeport au cas où la compagnie aérienne qui vous transporte l'exige (problème rencontré avec Transavia au départ de Nantes). Avec la CI on vous donne votre visa avec une feuille volante (à ne pas perdre). Je conseille également aux personnes qui m'accompagnent de procéder ainsi.
Les personnes qui m'accompagnent peuvent revenir en France à partir de la Grèce. Quand ils reviennent ensuite en Turquie il leur suffit de reprendre un nouveau visa sans parler de l'ancien (cette façon de faire doit être réservée à des cas de force majeure tout de même !)
Par contre pour le propriétaire du bateau cette façon de procéder me parait plus délicate. Il faudrait faire à la fois un nouveau transit log et une demande de visa d'entrée.
Les demandes de transit log étant informatisées on court toujours le risque de se faire coincer et les autorités turques ne plaisantent pas.

Offline
Forum member
answer no 244849

TEMOIGNAGE
21/01/2013
Votre Excellence, ( Ambassadeur a Paris)

Cet été j'ai eu le plaisir de redécouvrir votre pays avec mon bateau en faisant les formalités d'entrée au port de KUSADASI le 1 Juillet 2012.
Mon projet était de longer lentement la cote LYCIENNE jusqu'a ANTALYA en deux mois, comme me le permettais mon visa de trois mois.
Le bateau avec lequel je navigue est petit (6m54) avec cabine et un moteur YAMAHA de 250Cv, idéal pour découvrir les cotes et m'arrêter de ports en ports.
Malheureusement, à KUSADASI le moteur du bateau ne fonctionnait pas normalement et il a fallut faire intervenir le réparateur YAMAHA après avoir sortit le bateau avec la grue.
J'ai pu repartir et rejoindre la marina de TEOS ou j'ai retrouvé des amis qui voyageaient en voilier. Le moteur ne marchait toujours pas et le réparateur est revenu pour m'annoncer que la panne était grave et qu'il ne pouvait réparer sur place.
Avec le petit moteur de secours 12Cv j'ai essayé de redescendre sur KUSADASI mais la mer assez forte, le vent et la faiblesse de puissance m'ont fait dériver et je me suis retrouvé a SAMOS en GRECE, après douze heures de navigation pénible.
Je pensais revenir vite et reprendre mon voyage, mais c'était une bielle du moteur qui était cassé et fallait du temps pour tout remettre en ordre.
J'ai pu repartir après que le moteur soit complètement changé, confiant dans la mécanique début Aout.
Au lieu de regagner la TURQUIE je suis descendu d'iles en iles jusqu'a RHODES, ou je voulais ensuite rejoindre la cote TURQUE. Mais de nouveau le moteur est tombé en panne, et j'ai été ensuite obligé de le faire transporter à ATHENES au centre YAMAHA pour expertise.
A RHODES je me suis présenté fin Aout à votre consulat pour leur expliquer la situation avant l'expiration de mon visa. J'étais recommandé par Mme Aliki MOSCHI-GAUGUET, Consule honoraire de FRANCE à RHODES.
Au consulat Turque que j'ai voulu a la fois informer sur ma situation et régulariser il n'a pas été possible de trouver une solution car d'après la personne qui m'a reçu, cela dépassait sa compétence. Ils ont fait une photocopie de tous les papiers concernant cette affaire mais n'on pas voulu me donner une attestation de ma visite.
Je regrette bien sur de m'être mis en tort vis a vis de vos règles et vous prie d'accepter toutes mes excuses. Mon souhait est que je puisse enfin faire le voyage prévu, l'été prochain sans être en tord vis a vis de votre pays.
Je suis bien sur prêt a vous réparer cette erreur, y compris par le règlement d'une amende s'il faut, mais je veux absolument régulariser cette situation avant de repartir en TURQUIE.
Vous trouverez ci-joint tous les documents d'entrée, et je me tiens a votre disposition pour venir voir un de vos représentant, avec les originaux et tous les justificatifs que vous jugeriez nécessaires.
En vous remerciant chaleureusement de prêter attention à mon appel, je vous prie de croire votre Excellence à l'expression de ma très haute considération.

La répose de l'ambassade : La législation en vigeur rends impossible d'effectuer rétroactivement les formalitées du bateau. Il vous faudra prendre un visa spécial et payer l'amende de 500 Livres turques prévue par la loi.."

Je ne vous cache pas que j'évitte malhereusement le pays à l'heure actuel
Parnasse

Le site de la Grande Croisière...