Les AVES (Vénézuéla)

Les AVES (Vénézuéla)

Posté par : Patrick
11 Décembre 2016 à 15h
Dernière mise à jour 12 Décembre 2016 à 11h
4281 vues
Flux-RSS

Deux petits archipels (Barlovento et Sotavento) situés à 30 miles des ROQUES soit quelques heures de navigation pour arriver à BARLOVENTO.

Après avoir passé les premières baies le long de la mangrove d’ISLA SUR, nous jetons l’ancre dans un lagon, là encore, aux couleurs de rêve. Baignades et snorkeling font notre quotidien. 

Nous avons rencontré des pêcheurs, plongeurs et remontant des lambis, ce qui a fait notre bonheur en échange de quelques bières et quelques paquets de cigarettes : un vrai régal ! Si bien que Patrick et Gilles du voilier GROS BALOO 2, parti le même jour de la marina de Puerto la Cruz, iront dès le lendemain en plongée chercher ces gros coquillages  mais il faudra beaucoup de temps pour en extraire le propriétaire (manque d’expérience). A voir les monticules de coquilles vides, on pense à une surpêche et pourtant la réserve n’est pas épuisée !!!

 

La mangrove abrite de nombreux oiseaux dont :

Les pélicans, pas farouches du tout ; on les retrouve régulièrement sur le balcon avant du bateau

 

Une grande colonie de fous de bassan , leurs particularités : un  bec bleu et les pattes rouges

  

 

 

 

C’est en annexe que nous allons les observer et les photographier : les petits sont encore dans leur nid, ils ressemblent à de jolies peluches blanches.

 

Ensuite et jusqu’à l’âge de 3 ans, leur plumage est couleur café au lait. A l’âge adulte, ils deviendront  tout blanc avec le bout des ailes noir.

Ils restent calmes, peu craintifs, comme habitués à la présence de l’homme et pourtant peu de voiliers s’arrêtent dans ce décor paradisiaque, la mauvaise image du Vénézuela en est peut-être la cause.

Pourtant, nous avons eu la visite courtoise des coast-gards, que nous n’allons pas tarder à revoir, leur base se trouvant sur l’île de SOTAVENTO, située à 15 miles d’ici.

 

SOTAVENTO

Nous sommes arrivés au mouillage de l’île longue, petite langue de sable qui abrite une colonie de pélicans d’un côté  et un campement de pêcheurs à l’autre extrémité.

 

Les pélicans se régalent, l’endroit est très poissonneux, d’ailleurs le long de la barrière de corail qui contourne cet archipel, nous avons pêché deux barracudas (2 kg et 1 kg).

  

Mais nous avions envie d’aller déguster la langouste chez les pêcheurs : repas royal dans un site Idyllique si bien que nous y sommes retournés le lendemain pour un repas de poisson à la plancha.

 

 

Comme prévu les coasts gards n’ont pas manqué de nous rendre visite, toujours d’une extrême gentillesse et pas de chance l’équipe venait d’être renouvelée donc l’inspection a dû être refaite !

Bref, leur job leur permet d’avoir des contacts et pour certains de parfaire leur anglais.

Cöté snorkeling, c’est fantastique, les poissons de tous genres sont partout : sur les patates de corail, autour du bateau, à la plage. Patrick a même pêché du bateau et remonté un poisson coffre rond ou coffre mouton et bien sûr après un rapide examen il a vite été remis dans son milieu naturel.

 

Nous aurions plaisir à séjourner plus longtemps dans ce décor de rêve mais il faut poursuivre notre programme de navigation.

 

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...